vendredi 18 janvier 2008

"TOUS COUPABLES?" Le Film - Retour sur l'Affaire KHIDER



Bonsoir à toutes et à tous...

Je me permets de vous indiquer ce film "TOUS COUPABLES", qui passe aujourd'hui et demain encore sur LCP (La Chaîne Parlementaire).

Il faut le voir.

On y retrouve notamment Véronique Vasseur, ex-médecin chef à la Santé...

Ce film évoque aussi "l'affaire" Christophe et Cyril Khider.

Cyril surtout.
(Ici sur: http://www.prison.eu.org/rubrique.php3?id_rubrique=1268 vous trouverez sur le site de l'Observatoire International des prisons de nbx renseignements sur leur affaire)

Cyril, victime , à maintes reprises, d'agressions, physiques,voire d'attouchements sexuels, mis à l'isolement, subissant des brimades de toutes sortes depuis 2001, depuis qu'il a été placé en détention provisoire plusieurs années puis condamné et incarcéré (en France) pour avoir participé à la tentative d'évasion de son frère Christophe, tentative avec prise d'otages, et où, hélas un gardien a été grièvement blessé.

Cyril a porté plainte devant le Cour Européenne des Droits de l'Homme contre l'administration pénitentiaire française et l'Etat.

Sa plainte vient enfin d'être déclarée recevable et il va enfin y avoir procès.


En attendant, il faut aider, soutenir, Cyril, Catherine, Christophe aussi - leurs nerfs et leurs vies ne tiennent pus que par un fil - comme dit Catherine elle-même dans l'interview dont extraits ci-après, on peut comprendre la prison, la punition quand on enfreint les lois - mais pas la torture, la barbarie morale, les brimades physiques, les châtiments corporels...

Catherine ne fait pas le procès de la Loi, de la Justice. C'est une mère qui se bat, avec courage, détermination, pour que son fils incarcéré soit traité comme un être humain, et au-delà de lui, pour qu'enfin un peu de lumière et de dignité entrent dans les prisons...

En ces temps si sombres où Dati et Sarkozy veulent renvoyer notre système judiciaire à la préhistoire, où ils proposent des "rétentions de sûreté" après que la peine a été purgée, où le criminel est un malade et vice versa...

Je vous en prie, regardez ce film, lisez les lettres de Cyril, Christophe, de leur mère,de leurs avocats... et reparlons-en bientôt.

Au nom de Cyril, au nom de tous les enfermés,de tous les condamnés, et quelle que soit la durée de leur peine, quel que soit leur crime ou leur délit, ceux que j'ai connus et ceux que je ne connais pas - pour une justice humaine.

A bientôt

La Louve

Ici le site de soutien créé par Catherine http://fraterniteaperpete.skyrock.com/
----------------
DIFFUSIONS DU FILM "TOUS COUPABLES" :

DIFFUSIONS PUBLIC SENAT (TNT: La Chaîne Parlementaire)
Samedi 12/01/2008 à 22h15
Dimanche 13/01/2008 à 18h15
Lundi 14/01/2008 à 11h20
Vendredi 18/01/2008 à 16h30
samedi 19/01/2008 à 14h00
dimanche 20/01/2008 à 09h00

---------------
Quelques extraits d'une interview de la mère de Cyril et Christophe, Catherine:

Question de LAURENT JACQUA (http://evaderone.skyrock.com/) à CATHERINE KHIDER
la mère des deux frères KHIDER CYRIL et CHRISTOPHE à propos de la tentative d'évasion par hélicoptère le 27 mai 2001 au dessus des prisons de Fresnes, de ses suites et du procès intervenu du 08 au 16 mars dernier 2007 à la cour d'assises de Créteil.

- Pour commencer pouvez vous nous faire un petit résumé de l'histoire qui a amené vos deux fils prison ?

Avant de répondre à vos questions il me semble important de préciser, que je ne remets absolument pas en cause le fait qu'une société ne peut être viable que si ses règles et ses codes sont respectés.

Si un contrevenant à ces règles doit être écarté du reste de la société pour un temps donné, il n'est pas acceptable que cette même société ferme les yeux sur des actes de torture, des exactions, des atteintes permanentes à la dignité des personnes incarcérées sous la responsabilité de nos institutions en surfant sur les archétypes de l'inconscient collectif : peur et la vengeance.

La prison ne devrait être que la privation de liberté durant une période donnée, où seule la liberté de mouvement est censée être restreinte.

Toute personne emprisonnée a le droit de dormir, d'écrire, de penser, d'échanger du courrier d'espérer ou de rêver sa sortie. Quant à sa famille elle doit être respectée lorsqu'elle se rend en visite dans une prison voir son proche.

Aujourd'hui, on ne condamne plus à mort on condamne à vie, en gommant tout espoir. Cette violence ne résout rien, au contraire, elle est le terreau de bien plus de violence encore.

Mais, peut être que tout ceci est simplement lié à une implacable logique financière qui a pour nom Lolf ? (loi organique des finances liée à la prison) dont dépendent les nombreux établissements privés actuellement en construction qu'il faudra bien remplir et rentabiliser...

En 1995 Christophe mon fils aîné est entré en prison à l'âge de 24 ans pour un braquage qui s'est soldé par la mort accidentelle d'un homme, à l'issue d'une longue course poursuite. (...)
En 1998 lors de son procès, les victimes venues à la barre sortaient de leur rôle de victimes en prenant fait et cause pour Christophe. Une femme a même rembarré la présidente alors que celle ci lui dictait ce qu'elle devait dire : « Mais enfin, je vous dis que je n'ai pas eu peur de ce garçon et je n'ai surtout pas besoin d'une cellule psychologique... » (...)
Conclusion 30 ans de prison sans peine de sûreté pour Christophe à additionner à une peine antérieure de huit ans infligée quelques mois plus tôt.
(...)En prison, pas de rédemption possible dans ces conditions.

Pour Cyril, qui allait voir son grand frère, chaque parloir était un déchirement. 40 ans de prison avec une perfusion d'oubli pour seul horizon, lui était intolérable.

En fait, il se rend très vite à l'évidence que, guillotine ou pas, son frère finira par perdre la tête face à 38 ans de vide.

Puis, lorsqu'il découvre que les amis de son frère l'abandonnent peu à peu, avec des promesses toujours renouvelées mais jamais honorées, il prend la décision de sortir son frère de son tombeau, de cette peine qui voue son frère à une mort lente, mais certaine.. Il finit par remplacer au pied levé, un membre d'un improbable trio prévu pour délivrer son grand frère.

A cette époque, Cyril est un fumeur de joints incapable d'organiser quoique ce soit, seulement il aime et admire tellement son grand frère qu'il est prêt à donner sa vie pour lui.

Longtemps, je me suis demandé, qu'elle aurait été la réponse de l'autorité si au lieu de venir chercher son frère avec un hélico Cyril avait empoisonné son frère pour abréger ses souffrances ? que ce serait il passé ? Comment aurait il été présenté ?

- Comment vivez vous cette double incarcération depuis toutes ces années de parloirs en parloirs, de prisons en prisons ?

Je ne vis pas cette double incarcération, je la subis depuis maintenant 12 ans pour Christophe mon aîné, la subis doublement, car encore plus intensive de par son inhumanité croissante, ces six dernières années. Plus rien n'a jamais été pareil dans nos vies depuis la tentative d'évasion de mai 2001, à la suite de laquelle, Cyril, mon fils cadet, a été incarcéré.
Il faut savoir que Cyril, vient de passer cinq ans à l'isolement sur les six de détention provisoire qu'il vient de faire dans des conditions effroyables, malgré des certificats médicaux établis par des médecins précisant l'effet délétère de cette immonde mesure sur sa santé.

Il a eu les côtes cassées, le pied cassé, s'est vu écarter les fesses de force par 15 surveillants cagoulés, a été deux fois empoisonné etc...

Nous avons fait un recours devant la cour Européenne des droits de l'homme. Je rappelle ici que les textes européens disent que cette mesure se doit d'être exceptionnelle surtout au delà de un an.

N<span style="font-weight:bold;">ous avons fini par gagner devant les tribunaux au bout de cinq très longues et éprouvantes années, la sortie de l'isolement de Cyril avec son cortège de dommages collatéraux, laissés par ces inhumaines mesures.

En parallèle, impuissante mais déterminée j'ai passé mon temps à dénoncer ces pratiques au fur et à mesure au rythme du tourisme carcéral imposé. Je me suis rendue dans beaucoup de prisons de France et de Navarre pour visiter mes garçons avec des trajets épuisants qui me laissaient exsangue sur le plan financier, physique et moral.

Fresnes, Fleury Mérogis, La Santé, Nanterre, Bois d'Arcy, Liancourt, Strasbourg, Lannemezan (soit à 10 km de la frontière espagnole) en repassant par Paris et toute l'Ile de France, Lyon, Aix en Provence, Grasse, Perpignan, retour à Strasbourg, Rouen, Clairvaux, Saint Maur, puis Fleury et Bois d'Arcy de nouveau...

A chaque parloir, j'ai reçu une gifle d'une violence inouïe, lorsque j'ai pris conscience de ce que l'homme était capable de faire à l'homme, dans l'opacité concentrationnaire de nos prisons.

J'ajoute que chez moi ces accès de stress ont eu des répercussions incroyables.
En effet, je suis séropositive depuis 25 ans je me suis retrouvée aux urgences un nombre incalculable de fois pour des hémorragies liées à des chutes importantes de plaquettes sanguines.

Je me rendais compte que justice et pénitentiaire étaient entrain de brûler mes garçons sur l'hôtel du Dieu sécurité.

Christophe n'avait été entendu qu'une seule fois chez le magistrat instructeur sur les six ans d'instruction, alors qu'il était transféré en avion, sur le dos des contribuables, juste pour aller signer en cinq minutes, son renouvellement de mandat de dépôt chez celui ci.

De son côté, Cyril subissait la vindicte des surveillants qui lui faisaient subir l'innommable.(...)

- Christophe et Cyril ont vécu transferts et isolements abusifs, pensez vous qu'il s'agit là d'une vengeance, d'un acharnement de l'administration pénitentiaire suite à la tentative d'évasion ?

Oui, à mes yeux et au regard de ce qu'il leur a été imposé en terme de transfert, d'isolement et d'exactions.

Je sais aujourd'hui avec certitude, que la justice et la pénitentiaire ont voulu les brûler sur l'hôtel de la sacro sainte sécurité.

A l'heure qu'il est d'ailleurs Cyril est au mitard depuis trois semaines à sa demande, enfermé dans trois ou quatre m2 sans fenêtre, juste parce que c'est le seul moyen qu'il a de sauver sa vie.

Dans cet endroit précis, le nombre de surveillants étant très restreint, ça limite les velléités de vengeance anonymes et sournoises...

Apparemment, le jugement rendu le 16 mars dernier par la cour d'assises de Créteil qui l'a vu condamné à 10 ans de prison ne convient pas à quelques agents de l'administration pénitentiaire.

Certains d'entre eux, lui ont signifié à son retour du palais qu'il ne s'en tirerait pas à si bon compte et qu'il mourrait en prison parce qu'ils ne le laisserait pas sortir vivant...

Avant son procès et durant celui ci, il était à la prison de la santé, cela nous accordait un semblant de répit, géographiquement parlant, à nous famille bien sur, mais surtout, il avait entrepris une psychothérapie qui lui apportait un bien considérable.

Celle ci avait été mise en place après que je sois intervenue dans un colloque où se trouvaient le chef de cabinet de Pascal Clément, R Badinter, C Boutin et beaucoup d'autres parlementaires, mais surtout, beaucoup de chefs ou responsables d'établissements pénitenciers de la France entière ainsi que tout ce que compte la psychiatrie en terme d'experts et de médecins.

J'ai ainsi interpellé les autorités devant 400 personnes environ comme je le fais dés que j'en ai l'occasion.

On ne peut vouloir psychiatriser la population carcérale quand cela arrange l'administration pénitentiaire ou la justice et refuser de tenir compte dans le même temps, leurs avis ou certificats médicaux lorsqu'ils dérangent. Le psychologue qui le suivait à même rédigé un certificat médical encourageant qui a été lu à l'audience de la cour d'assises, dans lequel il s'engageait à suivre Cyril une fois qu'il serait dehors.

Tout a été rompu pour satisfaire je ne sais quel sombre dessein....

Aujourd'hui, je rappelle ici que Cyril est au mitard depuis un mois maintenant, pour échapper à la vindicte de certains agents et à leurs menaces de mort. Ceci, malgré un jugement rendu par des citoyens de république qui ont délibérés 12 heures d'affilée, ce dont ces agents se contrefichent...

- Le procès de la tentative d'évasion impliquant Cyril et Christophe vient de se terminer, pensez vous qu'il était équitable ?

Il est évident que ce procès n'était pas équitable ! Si la pilote de l'hélicoptère n'avait pas été d'une honnêteté sans faille, soutenue par un avocat spécialiste de l'aéronautique ça aurait autrement plus dur de se faire entendre déjà que ce n'était pas facile.(...)

- Comment ressentez vous le paradoxe qu'il y a entre la sympathie populaire que provoque la série prison break et la décision des jurés condamnant lourdement Christophe et Cyril alors que c'est sensiblement la même histoire ?


Une seconde fois, le scénario auquel avait eu droit Christophe quelques années plus tôt s'est répété, avec cette autre juge novice en matière d'assises parachutée au procès de Créteil. Novice mais, d'une sévérité redoutable et d'une partialité sans nom, dans un procès jugé d'avance...

Sauf, que cette fois ci durant l'audience, il y avait un avocat non inféodé au système, une avocate qui croit en certaines valeurs, des accusés qui ne se sont pas laissés faire, un avocat de partie civile effaré de constater que sa cliente avait servie de cible à une administration, qui lui répète en pleine face, que ses agents ont eu la bonne réaction en lui tirant dessus.

Quant à moi j' étais là pour témoigner, puisque j'avais aidé à la reddition de Christophe lors de la tentative d'évasion de 2001.

Témoignage concis, carences du dossier, lacunes, omissions, mensonges et erreurs, je ne me suis privée de rien, j'ai dit tout ce que j'avais à dire, j'ai pu voir dans les yeux de plusieurs jurés une véritable empathie et certains d'entre eux m'ont souri du coin des lèvres...

Je répète ici ce que j'ai dit dans un article du parisien ( édition val de marne) à savoir : que je remerciais les membres du jury qui ont délibérés 12 heures d'affilée, dont certains ont arrachés de haut vol cette condamnation à 10 ans pour Cyril, alors qu'il était clair que la présidente et le jeune procureur aux dents longues en espéraient le double. (...)

Source: http://evaderone.skyrock.com/

Pour finir, une photo de Christophe, l'aîné - je pense que c'est important de mettre un visage sur ce nom. Catherine va m'envoyer une photo de Cyril.

7 commentaires:

François a dit…

Merci pour ces révélations qui donnent une idée de ce que vaut la détention dans le pays des "droits de l'homme".

C'est l'horreur,l'ignominie,la lâcheté de surveillants sur un type qui ne peut se défendre.C'est l'acharnement,la brutalité gratuite et aussi sadique,la bêtise mélée de cruauté,la connerie triomphante de quelques abrutis qui n'ont jamais rien su faire d'autre que le maximum de mal au nom du bien!!!

Ce sont ces mêmes gens qui gardaient les prisonniers Français résistants,tel Guy Moquet,dans les géoles avant de les repasser aux nazis sachant parfaitement ce qui les attendait.

Bien sûr je vais regarder ce film "TOUS COUPABLES"avec l'estomac serré et la rage au coeur.

Si Catherine lit ces lignes qu'elle sache que nous sommes totalement avec elle.

Si une action est à faire ,à aider...Sachez,chère Catherine, que nous en sommes d'avance;vous pouvez compter sur notre aide sans la moindre hésitation.

Votre combat est le nôtre!!!

Bon courage à vous et à vos enfants,que tout cela ne devienne plus qu'un mauvais souvenir et aide à la non récidive.

Amitiés fraternelles à vous trois.

François et Monique PELLARIN.

PS:merci pour cet article Elodie,bises.

ribiso a dit…

Bonjour François.
Je m'appelle Saïd André REMLI.
J'ai réalisé le film "Tous coupables".
J'ai passé plus de la moitié de mavie en prison, soit 25 ans.
J'ai fait le choix d'un message "soft" compte tenu de ce que j'y ai vu et de ce que j'y ai vécu.
Je voulais vous remercier du message que vous avez adressé à Catherine et à ces fils.
Je suis prêt, si vous souhaitez en savoir plus sur cet univers hors normes qu'est la prison, à répondre à vos questions.
Voici mon mail: saidremli@yahoo.fr
Merci aussi à la Louve....
Je vous souhaite une bonne année en ce début 2008 qui ne présage rien de bon pour mes anciens colocataires.
Amicalement.
Saïd

CATHY a dit…

Bonjour Monique et François



Merci pour votre message de soutien et votre cri d’indignation quant aux dramatiques conditions carcérales dont mon fils Cyril et tant d’autres font l’objet depuis de nombreuses années.

La différence étant que je me bats pied à pied avec les institutions pour que cessent ces pratiques dignes d’un autre siècle où la barbarie était la règle et la torture la norme, tandis que des hommes continuent de mourir entassés à plusieurs dans quelques mètres carrés.

Nous ne pouvons continuer à nous prévaloir d’être le berceau des droits de l’homme au regard de ce qui se passe dans l’opacité concentrationnaire de nos prisons, à la veille des votes sur la condition pénitentiaire.

C’est très curieux ces derniers jours j’ai reçu plusieurs messages de soutien du sud de la France, de Bretagne et de Suisse où des personnes se sont proposées de « monter » à Paris pour venir me soutenir.

Je crois qu’il arrive un moment où nous nous devons d’être en phase avec les idées et les valeurs que nous véhiculons.

Vous faites partie de ces personnes qui ont fait le choix de la cohérence. Je vous en remercie.

Je vous assure de ma profonde gratitude.

Paix et lumière.

Catherine

eva a dit…

Bonsoir,
Etant femme de detenu je suis bien placee pour savoir se qui se passe dans nos prisons Francaises. Je me joint a vous tous pour apporter tout mon soutient a Catherine ainsi qu'a sa famille!
Ce que subit Cyril est completement inadmissible, j'ai honte de mon pays..Pays des droits de l'homme.
Eva

Anonyme a dit…

bonjour la louve et bravo pour votre blog.
La france "pays des droits de l'homme" ou la personne en prison est privé de dignité.c'est ça la france,dans mon pays c'est pas mieux.
bonne continuation
krystelle

Descartes a dit…

Christophe Khider a été condamné en 1995 à trente ans de reclusion criminelle pour plusieurs braquages, dont l'un a couté la vie à un homme. Cet homme a probablement aussi une famille, une mère qui le pleure. N'a-t-elle pas autant droit que Mme Khider à notre compassion ? Pourtant, personne ne semble avoir pensé à faire un film pour raconter ses souffrances... je parie même que vous auriez beaucoup de difficultés à me dire son nom. N'est-ce pas là aussi une injustice ?

Lors de la tentative d'évasion pour laquelle Cyril Khider a été condamné, un homme a été très gravement blessé. Un homme qui n'avait commis aucun crime. Un travailleur qui ne faisait que son travail. Lui aussi semble oublié de tous ceux qui veulent nous faire pleurer avec les malheurs de la famille Khider.

Alors, on ne peut qu'être scandalisé lorsqu'on voit comprer le sort de Cyril et Christophe Khider avec celui de Guy Moquet. Moquet était un résistant qui a donné généreusement sa vie pour son pays. Christophe Khider a tué un homme pour se faire de l'argent. Ce n'est tout de même pas pareil.

C'est un noble combat que de réclamer un traitement humain dans les prisons. Mais ce combat n'est plus qu'un alibi lorsqu'il oublie que ceux qui y sont enfermés ne sont pas des agneaux innocents injustement condamnés. Et que s'ils sont en prison, c'est précisément parce qu'ils pris des vies et endeuillé des familles. Et que les victimes ont aussi quelques droits.

Osemy a dit…

Descartes....

Ecoute, personne ici n'a comparé Cyril et Christophe Khider à G Moquet, contrairement à ce que tu dis!

Un intervenant a juste dit que les gardiens de prison sont globalement tous les mêmes et qu'ils gardent aussi bien des détenus de droit commun que des Guy Moquet.

Tu ne peux pas dire le contraire quand même ???!!

Tu dis:

"C'est un noble combat que de réclamer un traitement humain dans les prisons. Mais ce combat n'est plus qu'un alibi lorsqu'il oublie que ceux qui y sont enfermés ne sont pas des agneaux innocents injustement condamnés. Et que s'ils sont en prison, c'est précisément parce qu'ils pris des vies et endeuillé des familles. Et que les victimes ont aussi quelques droits."

Mais encore une fois, où est il écrit que les détenus de droit commun seraient des "agneaux innocents injustement condamnés" etc????

Même la mère de Christophe et Cyril n'a JAMAIS jamais sombré dan une telle caricature, dans cette facilité que tu agites comme un argument...

Le film de M. Remli n'a pas non plus ce point de vue!!!

Où est il dit que nous qui nous battons pour des conditions de détention HUMAINES et respectueuses de la dignité ,qui permettent une réinsertion....ne respectons pas la souffrance des victimes???

Décidément, tu racontes vraiment n'importe quoi en tout cas sur le sujet de ce qui a été écrit ici.