vendredi 18 janvier 2008

LETTRE OUVERTE A MARIE GEORGE BUFFET (et à la direction nationale du PCF)

Marie George,

Ces dernières 48 heures, tu as dit dans de nombreuses interviews : «Mais c’est à l’assaut des mairies de droite que le PS devrait se lancer».

Parfaitement d’accord avec toi Marie George. Le comportement du PS est scandaleux à tout points de vue et il est à l’image de leur position sur le Traité de Lisbonne et le coup d’Etat sarkoziste.

Mais il faut interpréter à sa juste valeur ce comportement de nombreux candidats PS, et arrêter de tourner autour du pot : leur ennemi c’est bien nous. Rends toi compte que des militants ont même pris leur plume pour demander à Hollande de se débarrasser de notre présence, pour demander que cessent les alliances!

Pour des tas de raison. Ils nous envisagent comme un boulet passéiste, une force qui les empêche d’avancer vers davantage de droite, de capitalisme....ils prennent acte aussi de nos énormes divergences politiques et économiques...

Bon, alors, disons que, même si je ne la partage pas, je peux envisager de comprendre que vous ayez mené campagne pour une politique de listes d’union dès le premier tour... Admettons.

Admettons aussi que les municipales sont des élections locales...ce que je ne crois pas. La gestion est locale mais pas l’enjeu, qui lui est national. Surtout aujourd’hui.

Admettons aussi que le schéma stratégique des négociations que vous avez menées n’ait pas été si mauvais (je pense qu’il y a beaucoup à dire sur la manière dont nous avons mené ces négociations, et pour nous que l’on traite à plaisir de staliniens, je dirais que cette manière est surprenante...)

Bref, admettons tout cela, que vous n’ayez pas eu tort, l’heure n’est plus aux polémiques, nous sommes à un moment crucial, qui va nécessiter une prise de décision difficile où nous allons devoir faire bloc.

Pour ma part, je ne l’ai jamais caché, j’étais favorable à ce qu’il n’y ait pas d’union dès le premier tour sans base programmatique - autrement dit , j’étais opposée à l’union avec des membres du PS qui vont voter pour le traité de Lisbonne et qui ne s’opposeront pas à Sarkozy.

Mais que va t il se passer si , le feu aux fesses, au second tour, le PS se rallie au Modem ? voire, si les accords avec le Modem interviennent après que nous avons donné notre accord pour une liste d’union? allons nous aussi devoir subir cela?

Impossible Marie George, sauf à nous discréditer complètement, nous l’avons dit sur tout les tons pendant la campagne : Bayrou, c’est la droite !

Je crois que la disparition du PCF , à laquelle le PS fait tout pour participer, ne rendra pas service a la classe ouvrière, aux salariés, aux précaires, aux exclus.

Les bourgeois, les représentants du capitalisme quels que soient leur couleur, n’attendent que cela : que nous crevions.

La flambée d’anticommunisme ces derniers mois le montre bien. As tu lu les propos que le candiat ump a tenu sur Lénine à Montpellier?????

L’union est un combat, d’accord, mais c’est un combat qui ne doit pas se faire contre nous même, car ce qui se fait contre les partis communistes se fait aussi contre ceux que ces partis défendent, protègent et promeuvent.

Regarde la débâcle dans laquelle les syndicats "réformistes" nous entraînent! Heureusement il reste la CGT, malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, et Sud. Hollande a dit aujourd’hui que le PS prenait "acte" de l’accord signé par les trois syndicats traîtres sur le contrat de travail! du Pur MEDEF, tu te rends compte!

Comme dans tout mariage, il y a un moment où les disputes, qui ne finissent pas, doivent laisser la place au divorce.

Il est temps de revenir à ce que nous sommes, c’est à dire, des communistes. On n’a pas à avoir honte - on n’a jamais plu à tout le monde mais si tout le monde ce sont les capitalistes et leurs complices sociaux démocrates, franchement je me fiche pas mal de leur plaire! - je veux les battre. Même si cela doit prendre encore 2 ou 3 générations.

Il est temps de redonner au Parti sa place et son rôle c’est à dire d’être une organisation pour les salariés les ouvriers, et au delà pour tout ceux qui souffrent.

Ce n’est pas parce que des résultats électoraux obtenus sous une 5ème République qui a été faite CONTRE nous par de Gaulle, donnent aux médias bourgeois l’occasion de crier que nous sommes morts depuis 20 ans que nous sommes, en effet, morts.

Je ne porte pas ces 1.97 % comme un fardeau, je ne porte pas la baisse du nombre de nos députés comme une croix! Pourquoi le ferai-je ? Ces résultats ne sont que la conséquence logique d’un système capitaliste qui fait tout pour nous exclure. Et puis, minimiser ce qui est "petit" dans un pays où Sarkozy est roi, n’est-ce-pas du dernier ridicule?

Le communisme, il ne s’arrêtera pas à ces résultats, il ne s’arrêtera pas à nous! peut être que même si le PCF devait disparaitre (ce que je ne souhaite pas), le communisme en France vivrait encore!

Le PCF ne mourra pas si nous perdons des élus. Et puis ceux que nous perdrons aux municipales nous les regagnerons peut être aux cantonales. De l’argent, on en a toujours trouvé même difficilement. Cela ne doit pas nous arrêter. Et puis nous verrons bien si,devant une droite forcenée, le PS n’en rabat pas un peu entre les deux tours pour venir mendier nos voix - 2 % quand l’élection est serrée, cela se prend Marie George!

Cette stratégie d’union que vous avez voulue et qui est en train d’échouer, en partie à cause de la félonie du PS, il faut y mettre un terme maintenant.

Nous devons rompre avec cette idéologie du martyr, qui se sacrifie sur l’autel de la Patrie.

Le PS ne veut pas de nous? Nous ne voulons plus de lui non plus Marie George!

Regarde ce qu’il a contribué à faire de notre pays!

Mettre un terme à ces liaisons dangereuses, ce n’est pas abandonner ceux qui ont besoin de nous, c’est au contraire, les rejoindre ,les retrouver enfin.

C’est faire cesser le piège infernal "du vote utile". Car que construisons nous aujourd’hui sinon la victoire, probable, du PS dans 5 ans? Cela sera-t-il une bonne chose?

Bien sûr , "tout" sera peut être "moins pire que Sarkozy" - dans l’immédiat (car 5 ou 10 ou 15 ans à l’échelle de l’humanité c’est une pécadille , c’est du court terme).

Mais rien n’est moins sûr.

Nous, nous savons avoir une présence autrement que le PS. Nous savons lutter encore, dans les entreprises, dans les usines, sur les marchés, les places publiques.

Notre parti a même déjà été clandestin! Sommes nous morts pour autant? Non. Au contraire.

On ne peut pas prendre ce système de front pour le moment, tel qu’il est conçu - mais nous pouvons l’attaquer par la bande. Nous devons biaiser. Et la seule manière de biaiser,c’est, n’en doutons pas , d’adopter des stratégies qui correspondent à ce que nous sommes. Et nous sommes en guerre.

Tout ce qui contribue, de près ou de loin, à la disparition du PCF est contraire, radicalement contraire aux intérêts de ce que nous devons défendre.

Marie George, reviens sur ta position initiale . Vite . Ne nous infligez pas des "primaires" ridicules et anti républicaines!

Bien sur, nous prendrons peut être des vestes, d’un point de vue de politique bourgeoise, mais ces vestes , nous en ferons l’étendard de notre honneur et de notre renouveau.

Rien n’est impossible si nous dialoguons avec les gens, si nous faisons notre devoir de communistes. Nous sommes les gens! Ne pas croire que d’autres types d’actions que des élections surmédiatisées et vides de sens peuvent convaincre nos concitoyens, n’est-ce-pas finalement ,leur faire aussi injure?

Les seules alliances électorales possibles ne le seront désormais qu’avec de vrais socialistes et les anticapitalistes.

Proclamez que la politique de la main tendue a pris fin et qu’elle fait place désormais à celle du poing levé. C’est fini la rigolade.

Le PCF avec nous, toutes et tous à Versailles le 4 février 2008!

Fraternellement à toi

La Louve

4 commentaires:

Anonyme a dit…

pour un peu je n en trouverai plus mes mots ! je suis communiste libertaire et dans mon trou du cul du monde de province je soutients de toutes mes forces un jeune camarade du pcf qui se presente aux elections .nous militons ensemble a la cgt depuis de nombreuses annees (seul syndicat de combat dans notre branche avec ses qualites et ses defauts ... ) nous n avons de cesse d expliquer que nous sommes en guerre .et ensemble avec tous les camarades nous avons tranche des le debut : d alliance ,il n y aura point !nous irons au bout ,parce que nous croyons a ce que nous faisons ,nous croyons en ce que nous sommes et nous avons tires un trait sur les sociaux-traitres .et si nous arrivons a rassembler ici ,c est parce que nous avons ce message .nous sommes l espoir des masses et si nous sommes fiers de ce que nous sommes ,si nous sommes coherents nous rassemblerons et nous vaincrons .ici les gens croient aux valeurs communistes et la seule chose qui nous ait ete demandee dans les quartier , c est ? de ne PAS faire alliance .
les socialistes (je parle des dirigeants ,du ps ,pour les electeurs ,je garde espoir ) profitent de nous et nous trahissent pour des alliances contre-nature.aujourd hui ils sont plus proches du modem que de nous ,soyons clairs :ils sont de centre-droit pour ne pas dire plus .
je suis d accord ,leur but est de se debarrasser de nous .
pourquoi ? mais parce que nous existons ,que nous sommes une force d opposition reelle ,ils sentent que nous sommes en reconstruction ,que nous emergeons.
que nous nous appelions PCF ou autrement, nous serons toujours la parce que nos idéaux sont justes.
je ne sais pas ce qu il adviendra dans ces elections ,mais au moins nous avons notre destin entre nos seules mains et nous ne ferons le lit de personne .
le rouge est mis ! (un peu le rouge et noir aussi ..on ne se refait pas .. ).
merci pour cette lettre ouverte .avec ta permission , j aimerais la faire suivre aux camarades .
"avec les opprimés ,contre les oppresseurs ,toujours "
Makhno

Osemy a dit…

BOnjour Makhno (d'abord il est sympa ton pseudo ;-))
Merci pour tes commentaires et aucun pb pour diffuser ce que tu veux comme je le dis souvent, c'est "à dispo" il faut juste citer l'auteur-e.
A plus

SAd___ a dit…

"nous n avons de cesse d expliquer que nous sommes en guerre !"

C'est le role des communistes que de dire leS véritéS et notament celle-là !
La vie, cette vie qu'ils nous afflige n'a rien de commun avec celle d'Amélie Poulain, nous le savons bien, ...et il faut arréter de croire ceux que les médias veulent nous faire penser !

Grace à BellaCiao, je remarque que ces élections que l'on voulait tirer d'un scénario trop répété allaient se dérouler ...comme d'Hab , il n'en n'est rien !

Partout d'autres expériences se mennent, comment pourrions-nous pour notre PCF, analyser cela ?

J'ai proposé à Bellaciao de réaliser un "chapitre" spécial sur ce sujet, alimenté (le plus régulièrement possible) par des "correspondants" locaux, qu'en penses-tu

Bien à toi, et bises à tous ;-)

Rappel : "Le pouvoir nous veut triste !"

Paul a dit…

Bonjour la Louve,
Je viens de lire ta lettre à Marie-George et je me permets un tout petit commentaire: laissons les copains décider eux-mêmes de ce qu'ils ont envie de faire.

De toutes façons, quel que soit le mot d'ordre, s'il doit y en avoir un, ils feront selon leurs envies et c'est très bien.

Et je suis d'accord avec eux.
Cordialement
Paul