mercredi 5 septembre 2007

COURRIER A L'ATTENTION DE LA DIRECTION DU PCF - Sur le PS

Pour Maguy et pour d'autres ;-)

"A l’attention de la Direction du Parti Communiste Français,
2, Place du colonel Fabien
75019 Paris

Paris, le 5 septembre 2007


Cher-e-s camarades dirigeants,
Chère Marie-George


Je me permets de vous adresser ce courrier car je suis inquiète.


Il semble que de nombreux éléments concordent qui peuvent laisser penser que vous avez décidé de continuer une politique d’alliance telle qu’elle a cours depuis plus de 25 ans, avec le Parti socialiste.

Je passe sur votre soutien à Ségolène Royal, trop prononcé à mon goût, entre les deux tours de la présidentielle . Je passe sur la dilution manifeste du PCF, sans consultation de la base militante, dans le groupe intitulé Gauche Démocrate et Républicaine ( ce qui n'est pas neutre). Je passe sur notre soutien inconditionnel à des candidats du PS au second tour des législatives…Je passe sur tout cela.


J’apprends que vous allez constituer avec ce parti, le PS, et les Verts, un "comité de pilotage d’opposition", et que vous avez même invité François Hollande à la fête de l’Humanité. Par ailleurs, force est de constater qu’on entend bien peu de critiques de votre part contre ce grand responsable de l’échec de « la gauche » qu’est le PS, parti que nous devrions au contraire traiter avec la défiance qu'il mérite et renvoyer à ses aggiornamentos incessants.

D’un point de vue très personnel - mais ce n'est pas un "scoop"- je ne suis pas favorable à ce que l’alliance avec le PS soit maintenue telle quelle, élections ou pas. Je ne suis pas favorable à participer à un « comité de pilotage » dont l’extrême-gauche a été exclue d’emblée et avec mépris, et qui n’est composé quasiment que de gens avec qui nous n’avons rien à voir, quand ils ne nous détestent pas franchement (les Verts). Enfin, je ne vois pas bien l’utilité d’offrir une tribune comme celle de la Fête de l’Huma’ au premier secrétaire d’un parti centriste qui n’est plus de gauche et qui travaille contre le peuple et les prolétaires.


Mais surtout, je suis choquée que, compte tenu des questionnements et des remise en cause manifestes qui nous agitent, vous croyiez opportun de prendre ce type de décision seul-e-s et sans avoir au préalable consulté votre base, c’est-à-dire nous , les militants. Ce n’est quand même pas comme si nous étions soudés « en bloc » derrière vous et d’accord à 100 % sur tout, au contraire, et surtout pas sur ce sujet !


Ignoreriez-vous nos voix ? Je ne peux le croire, évidemment.


Aussi, permettez-moi de réclamer fermement qu’aucune décision (c’est à dire ni dans un sens ni dans un autre) ne soit prise au sujet des relations PS- PCF, y compris au sujet des municipales de 2008, avant le Congrès de décembre 2007.

C’est à nous de décider,et je suis sûre que vous serez d'accord sur ce point.



Salutations fraternelles,


ETH, PCF PARIS



Ps : Pour contribuer à notre réflexion, je me permets de joindre un extrait du « 18 Brumaire de Louis Bonaparte » de Karl Marx sur les socio-démocrates, vous le connaissez sans doute mieux que moi et c’est très instructif."


_______
Suivait la copie de l'extrait:

"En face de la bourgeoisie coalisée, s’était constituée une coalition entre petits bourgeois et ouvriers, le prétendu Parti social-démocrate.

Les petits bourgeois s’étaient vus mal récompensés au lendemain des journées de Juin 1848. Ils voyaient leurs intérêts matériels menacés et les garanties démocratiques, qui devaient leur assurer la satisfaction de ces intérêts, mises en question par la contre-révolution. Aussi se rapprochèrent-ils des ouvriers.

D’autre part, leur représentation parlementaire, la Montagne, tenue à l’écart pendant la dictature des républicains bourgeois, avait, pendant la seconde moitié de l’existence de la Constituante, grâce à sa lutte contre Bonaparte et les ministres royalistes, reconquis sa popularité perdue.(...)"

Mais vous l'avez déjà disponible ici!

13 commentaires:

Sad___ a dit…

F.Holland à la fête :(
il va falloir qu'il se pointe en tenu de scaphandrier !!!
Merci pour la lettre que je reprends sur mon blog, et diffuse par ailleurs
Bises de là ;-)

paul a dit…

Bravo Elodie pour cette lettre.

Penses-tu la proposer sous forme de pétition à laquelle pourraient s'ajouter de nombreuses signatures de militants de base comme moi par exemple ?

J'ai demain soir une réunion avec ma section brestoise et je compte leur poser le problème.

Je suis partisant pour ma part d'un rapprochement clair et net avec l'extrème gauche...

Alors effectivement, une alliance avec le parti de la collaboration avec le Mal me paraît être une raison de ne pas renouveller mon adhésion au parti ! et ça me ferait chier très fort !

@Caius a dit…

Bonjour Sad
Là je ne suis pas d'accord... Quand on invite quelqu'un on le respecte...et autant que je sache le PS n'a pas été au pouvoir ces dernières années... quand on a les mêmes ennemis il faut aussi malgré ces différences savoir combattre côte à côte. Le problème n'est ni Hollande ni le PS mais notre attitude vis à vis d'eux... On ne peu pas reprocher aux dirigeant PS les turpitude de nos propres dirigeants...
Et si on vire les socialistes de la fête de l'Huma on vire aussi leurs électeurs?

Osemy a dit…

"Quand on invite quelqu'un on le respecte"????
Quelel courtoisie délicieuse Caïus, vraiment, je ne t'aurais jamais cru aussi à-cheval sur les principes de la Baronne (Nadine, évidemment...)
Mais QUI invite QUI au juste?
Personnellement, en tant que militante, je n'invite pas le Premier Devrait'S'Taire du Péhèsse. Notre direction cherche à me l'imposer comme un "ami", un "allié", un "semblable" politique...Je ne suis pas d'accord.
Quant aux électrices- électeurs PS ils sont maintenus dans l'erreur, y compris par notre "très grande faute"; il s'agit donc de commencer à éclairer leur lanterne fissa. Si on s'active la cervelle (et le reste) ça ne devrait pas être trop difficile.
Donc, finalement, je suis assez d'accord avec Sad pour conseiller à l'Autre Pays du Fromage un scaphandre à sa taille (surtout au niveau des chevilles)....

Sad___ a dit…

Hélas Cauis, le temps n'est plus aux tergiversations !
La bataille est engagée, au niveau des mots aussi, au niveau des idées et des symboles !
Hollande à la Fête, c'est entretenir l'idée que le PS, c'est la Gauche !!?
Le vrai courage pour nous (la raison d'être des communistes), c'est de dire la vérité !
Que localement nous contractualisons une certaine "coopération" avec ceux (parmis lesquelles vient le PS, les Verts, ...) pour entrer dans les rouages du pouvoir locale, c'est une chose !
Mais ne mélangeons pas tout, les aspects "techniques" et les aspects "stratégiques".
Il va falloire choisir son camp, moi je choisie celui du PCF. Pour moi ces élans vers le PS, ne valent pas meiux que ceux (Paul par exemple !) qui oscillent vers la LCR.
PS / LCR, c'est la même misère !
Je le dis :
- Hollande à NOTRE Fête, n'est pas le bienvenue !
Fraternellement

@Caius a dit…

Salut Osemy
D'abord petite parenthèse d'ordre général(ce n'est pas le fond du problème): je ne pense pas que ce j'ai dit fasse preuve d'une courtoisie nobiliaire dépassée (quoique parfois je ne trouve pas les bonnes manières aristocratiques si mauvaises...). D'ailleurs je trouve qu'il y a chez les militants de gauche une complaisance (une jouissance?) à la brutalité des rapports politiques interpersonnels qui me déplait (et qui surtout éloigne de nous la masse du peuple). Je ne pense pas que la remise en cause de la civilisation des moeurs soit un progrès de l'humanité (pour faire emphatique)... mais refermons la parenthèse.

Quant à dire (je répond à Sad et Osemy et un peu à Paul) que le PS n'est pas de gauche, que ceux qui votent pour lui se trompent etc...
Bien sur en disant cela on se fait plaisir, pour une part même c'est vraie, on sait qu'ils ne pensent qu'à nous (ou du moins au PCF) faire la peau (ce qui même de leur point de vue d'ailleurs est une stupidité).
Bien sur on peut choisir son camps, mais le problème c'est qu'au élection les électeurs de gauches (et pas toujours les moins conscient ou les moins radicaux) ont choisis le leur : ils ont non seulement voté PS dès le premier tour mais même Royal, ce qui se fait de moins à gauche au PS...

Et s'adresser à eux en leur disant qu'ils se trompent...hum

Bien sur je suis moi aussi malade de voir, au nom de la gauche et de l'unité, notre rapport acritique au PS . J'ai suffisamment subie notre participation gouvernemental en 1997 pour en mesurer les désastres.
Mais je le répète le problème ce n'est pas le PS, c'est nous.
Et il n'y aura pas de changement dans notre pays et en Europe, s'il n'y a pas unité des forces ayant intérêt au changement, ce qui au niveau politique inclue les organisations se revendiquant de la sociale- démocratie. Même si prosaïquement la nécessité aujourd'hui c'est aussi de chercher la confrontation idéologique avec le PS, condition, selon moi, de la construction d'une nouvelle unité des forces de gauches (évidemment un tel rassemblement ne se cantonne pas au champ politique et au seuls partis...).Le problème c'est la construction de l'hégémonie au sein de ce rassemblement.
Quant à la LCR, c'est un peu le même problème, mais inversé : D'abord ils sont structurellement et quasi génétiquement minoritaires. On peut leur reconnaitre une certaine efficacité dans cette posture minoritaire, qui compte tenue de notre état de délabrement peut même faire envie. Mais si notre ambition c'est la construction d'une alternative majoritaire et d'une hégémonie, de ce point de vue la LCR nous plombe et nous plombera.
Après je pense,contrairement à Sad que, si nous savons ce que nous sommes et ce que nous voulons, nous ne devons faire preuve d'aucun sectarisme envers la LCR...

Simba a dit…

La gôôôche, ca n'existe pas. S'il existe des partis politiques, des syndicats, des associations qui se réclament de la gauche, de quoi parlons nous?
Pour ma part , je suis C.O.M.M.U.N.I.S.T.E. et tout à fait d'accord avec sad , Hollande n'a rien à faire en tant qu'invité ( par qui?) à la féte de l'huma. S'il veut y venir, qu'il achéte sa vignette et participe aux débats comme tout le monde.
Avec ce type d'action (voir riposte ou autre), on retourne dans les errements Huiste.
Je suis prêt à signer ta lettre Elodie sous forme de pétition, comme le propose paul.
Fraternellement,
simba

Osemy a dit…

Salut Caius,
Dis donc, les vacances furent profitables...!!!! Tu as viré soc'dém toi maintenant???...
Je plaisante bien sûr... Mais ,désolée, je ne partage pas du tout ta position, que je trouve extrêmement (inutilement?) alambiquée... C'est quoi ton but concrètement, pour le PCF? Et avec le PS? Tu aimerais quoi? Tu as fait une contribution pour le Congrès ou pas, ça m'intéresserait vivement de la lire. (Par ailleurs et sauf erreur de ma part, je n'ai pas vu ta signature pour le soutien du collectif Bellaciao...Un pb?)
Fraternellement

Osemy a dit…

@Simba, Sad, Paul: Et bien a priori je n'avais pas l'idée de transformer cette lettre en pétition...Je l'avais mise là plutôt comme initiative individuelle
Mais si vous le souhaitez pourqu pas après tout.. Je l'ai envoyée par mail hier j'allais l'envoyer par courrier aujourd'hui, mais je peux attendre, cela peut se faire. Toutefois, peut être faut-il que nous soyons assez nombreux non?...
J'attends vos coordonnées (nom prénom section?) sur ma boîte mail alors? osemy75@hotmail.fr

@Caius a dit…

Elodie tu es une provocatrice...


Sinon pas eu le courage d'écrire une contribution, c'est fou comme ce questionnaire ne m'inspire pas du tout...
je ne sais pas si je suis soc dem (on m'aura donc tout fait!) mais je suis un peu paresseux en ce moment

Osemy a dit…

Yann, moi, une provocatrice? C'est l'hommage du vice à la vertu non ? ;-)
Dommage que nous n'ayons pas le plaisir de lire une contribution de Caius...

@Caius a dit…

Bon puisque Osemy utilise la flatterie (et que j'y suis sensible), j'ai relus le questionnaire...et encore une fois la plume est tombé des mes mains...

Je suis désolé mais je ne comprend pas comment on peut coconstruire à partir d'une sorte de QCM avec des question qui aplatissent tous les enjeux.

Et puis la direction (combien de membre au conseil nationale déjà?) n'est donc pas capable de construire un discours où elle justifie un tant soit peu sa stratégie, qui explique comment elle a mis en oeuvre les décisions du dernier congrès, qui explique ou en est le parti, la perspective de changement dans notre pays etc. Moi, je n'arrive pas à réfléchir à partir de questions posées comme elle le sont, j'ai besoin de la pensée de l'autre pour construire ma pensée...
En outre ne pas donner d'éléments d'analyse (car derrière les question il y a aussi des débat bien sur),simplement proposer de répondre à des sortes de "question du bac philo pour les nuls", écarte d' emblée certains types d'adhérents, qui appartiennent pourtant au catégorie sociale que nous sommes censés représenter...

Anonyme a dit…

Merci pour la lettre Elodie,

En fait quand je te posais la question "comment on s'organise ?" ce n'étais pas que j'étais à court d'arguments, mais je pensais plutôt à quelque chose style pétition pour se regrouper et faire le poids en même temps. La démarche sera plus facile pour beaucoup si c'est sous cette forme, et l'aboutissement de l'idée plus sûr au niveau du nombre.
Ce qui n'empêche pas que d'autres puissent envoyer une lettre personnelle ou un mail.

Puisque d'autres camarades ont eu la même idée que moi, je pense effectivement que c'est le mieux.
Je note ton adresse e-mail, guapa !!

C'est ta photo j'imagine en tête de blog ? Je t'imaginais exactement comme ça dis-donc. Enchantée de te connaître !!

Quand à Hollande, sa venue est encore un signe que nous devons être vigilants et intervenir clairement. Remarque ça pourrait être l'occasion pour les militants communistes de lui poser des questions embarrassantes sur certaines de ses déclarations qui donnent clairement à penser qu'en paroles comme en acte le PS et ses théoriciens collaborent complètement et plus ouvertement que jamais au fonctionnement malfaisant et maffieux (sur le plan social et économique) du système capitaliste. Encore faut-il que sur la fête, les militants aient la possibilité de lui poser des questions publiques.

Il faut aussi que nous apprenions à transformer ce qui apparaît négatif ou regrettable, puisque c'est là, en une occasion finalement intéressante de faire avancer le smilblick pour le parti comme pour le peuple sur les questions idéologiques de fonds : une gauche pour qui et pour quoi faire ? que veut vraiment le PS, la social- démocratie - quel est son projet de société par rapport aux attentes des classes populaires, du prolétariat ? Et quel est le rôle et le projet Communiste ? Gentille Utopie irréalisable par nature ? Ou
(vu l'urgence sur le plan humain et environnemental) plus que jamais necessité VITALE, sous peine de disparition imminante, de briser les chaînes de la course effreinée au profit, pour une vie enfin digne et émancipatrice de notre peuple et de tous les peuples du monde et la sauvegarde de notre planète ? etc.. etc ...

Bises
Maguy