jeudi 26 avril 2007

JEUNE GARDE...

C'est une chose de faire une campagne officielle du Parti communiste français contre Nicolas Sarkozy - après tout, pourquoi pas, c'est même une bonne idée, car qui a décrété que les partis éliminés du second tour n'avaient plus droit à la parole?

Si nous en avons les moyens financiers, allons-y. Nous opposer à la droite, qu'on l'appelle libérale ou néo conservatrice, c'est aussi notre rôle.

C'en est une autre d'appeler à voter Royal - et là, je ne partage pas forcément la ligne majoritaire. Je suis, personnellement, très indécise.

Je pense que le PCF doit donner une consigne mais qu'elle doit être formulée en des termes extrêmement clairs pour ne laisser place à aucune ambiguïté chez les militants et les électeurs.

Des discours trop fumeux, nous en avons soupé, et il faut bien que la direction réalise qu'il ya une énorme crise de confiance (en elle et en ce qu'on a pu appeler à une époque certains "apparatchiki") et que nous sommes presque tous et toutes dans un état paranoïaque. D'autant que pour certain-e-s, en plus de la fatigue du combat de ces derniers mois, cette campagne présidentielle a eu ou aura des répercutions personnelles graves...

C'est pourquoi je crois que si le rôle du Parti est de donner une consigne de vote, celui du militant est de choisir en son âme et conscience le 6 mai...

Et moi, un jour sur deux, je me dis oui et l'autre jour, je me dis non. Et plus le comportement de certains camarades ayant "pignon sur rue" sera servile à l'égard du PS, plus cela me donnera envie de ne pas voter Royal.

J'ai déjà du mal idéologiquement, alors si le résultat c'est de donner raison à l'article de M. Apathie paru il ya quelques semaines sur son blog - faire survivre le PCF sous une tente à oxygène prêtée par le PS, pour résumer selon ses mots - vraiment, ce n'est pas possible.

Si certains se comportent comme des parasites du PS, je suis prête à faire mourir la bête pour que le parasite meure avec elle. Evidemment, libre aux camarades qui ne partagent pas cette vision des choses de ne pas suivre cette opinion! Chacun est libre - et c'est peut être ça le plus difficile aujourd'hui... Soyons clairs, je ne donne aucune directive, (je ne suis rien), mais j'exprime mon opinion.


Je ne vois pas d'un bon œil, quoi que le communiqué officiel du Parti semble sous-entendre, la rencontre entre délégations PS et PCF qui a eu lieu à Solférino ce midi. Pour ne rien cacher, cela m'a même rendue haineuse et la hyène a bien failli supplanter la louve un moment. Heureusement qu'il y a les ami-e-s ;-)

Cette rencontre entre sommets (passablement arasés d'ailleurs...) est du plus mauvais effet - car enfin, avions nous besoin de l'accord du PS pour faire campagne contre Sarkozy? et avons nous besoin d'envisager des meetings communs ---? N'y a t il pas assez de camarades valeureux en notre sein pour tenir le micro et prendre la parole contre Sarkozy et son projet de société aux côtés de notre secrétaire? Que NOUS proposions à des amis socialistes de se joindre à nous dans nos meetings pour s'exprimer , pourquoi pas, mais quoi d'autre qui justifierait cette malheureuse rencontre?

Les élécteurs communistes qui n'ont pas voté pour Marie George l'ont fait soit parce qu'ils ne sont plus communistes, soit parce qu'ils ont eu trop peur de Sarkozy et de Le Pen, soit parce qu'ils veulent faire exploser le PCF , (pour le liquider ou pour le scléroser au choix...).

Ceux qui ne sont plus communistes: i l n'y a pas grand chose à faire, leur éventuel retour dépendant probablement de notre comportement à venir, sauf à ce qu'ils aient viré libéraux ou fachos ( ça arrive).

Ceux qui ont eu peur: beaucoup regrettent déjà amèrement, maintenant que Royal est au 2d tour et s'apprête à faire ce qu'elle fait ( à savoir , en bonne démocrate chrétienne, pactiser avec Bayrou), d'avoir cédé à la peur et d'avoir contribué à infliger au PCf un score qui va les desservir eux en premier!
Il n'est pas dit qu'ils ne sanctionnent pas Royal pour ce terrorisme intellectuel et le renoncement à leurs idéaux le 6 mai...Il n'est pas dit non plus que les socialistes ne fassent pas de même!

Ceux qui veulent faire exploser le PCF: ils vont continuer d'une manière ou d'une autre, et il faut les en empêcher jusqu'au bout. Mais attention ! Soyons bien conscient s que la guerre de tranchées a repris dès que Melle Autain (elle qui a humilié MGB pendant toute la campagne et n'a pas daigné soutenir le PCf alors que c'est ce Parti qui l'a faite reine d'un jour...) et sa bande ont publié leur communiqué d'appel à battre Sarkozy...donc, se mobiliser maintenant.

J'en profite pour rappeler ici que la section du 17ème arrondissement parisien a bel et bien choisi ses deux candidats pour les 2 circonscriptions, que la place est prise pour les législatives et, comptez sur nous, bien prise.

Pour ma part et à mon très modeste niveau, je suis absolument opposée à toute politique de rapprochement avec les socio-démocrates, ici aux législatives ou ailleurs, que sais-je. C'est exclu. Ce serait pour moi signer la mort du PCF, en être le fossoyeur et c'est hors de question.

Il ne s'agit pas d'être sourd aux enseignements à tirer, ni de refuser une "réforme" - j'ai dit ce que j'en pensais- mais encore et toujours je dis: gagner avec le Parti. C'est possible si nous faisons ce qu'il faut et cela impose des mesures sévères immédiatement.

A commencer par ne plus se compromettre avec les socio-démocrates et à ne pas rejouer mille fois la mauvaise partition de l'union de la gauche.

Pas de panique. Notre tour est passé - alors avançons tranquillement, mais la tête haute! "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage".

Cette union de la gauche, qu'on nous a reproché de ne pas faire ou qu'on déplore de ne pas avoir faite, si elle avait du exister, elle aurait du exister entre formations, presque contractuellement, avant même le début de la campagne, si les majorités de chaque parti en avaient été d'accord; elle aurait été une sorte de Front populaire, où le PS aurait du, lui aussi, négocier avec nous.

Sur la base de "un parti, une voix".

Pour employer une terminologie libérale (puisqu'on a le nez dedans): une joint venture, à la rigueur; une fusion, pas question.

Je vous parle donc de tout autre chose que la candidature unitaire, notez le bien...

Cette "coalition" n'a pas existé . Ni même la "candidature unitaire". Fin de l'acte.

Je ne trouverais rien de pire qu'une compromission dentre deux tours pour la remplacer et j'espère vivement que la seule chose dont i l a pu être question à Solférino ce midi c'est bien de meetings communs et de tracts...

Il ne me semble pas que ce comportement soit malveillant et calculateur - mais il est tellement faible et il donne une image tellement pathétique de ce que nous pouvons faire, que je crains fort qu'il débride les appétits déjà sauvages de certains rapaces et nous joue de bien mauvais tours.

Garde! La révolte, d'où qu'elle vienne, pourrait être terrible, dans ces temps où nous avons besoin d'union et de fraternité, et elle gronde depuis longtemps dans le cœur de bien des camarades... Pour ma part, je ne revivrai pas ici ce que j'ai vécu trop longtemps au PS, et je me battrai toujours contre la philosophie du renoncement.

(...) Enfants de la misère,
Nous sommes de force des révoltés
Nous vengerons nos pères
Que des brigands ont exploités.
Nous ne voulons plus de famine,
A qui travaille il faut du pain.
Demain nous prendrons les usines,
Nous sommes des hommes et non des chiens.

Nous n'voulons plus de guerre
Car nous aimons l'humanité.
Tous les hommes sont nos frères,
Nous clamons la fraternité.
La République universelle.
Empereurs et rois, tous au tombeau.
Tant pis si la lutte est cruelle.
Après la pluie, le temps est beau. "

16 commentaires:

Anonyme a dit…

Il y a une INCOHÉRENCE TOTALE...

D'un côté, taper à longueur de temps sur le PS en affirmant (à juste titre) qu'il est un parti-larbin du capitalisme et de l'autre appeler à voter pour faire barrage à Sarko... dont le parti n'est qu'un autre parti-larbin du capitalisme.

CHERCHER L'ERREUR...

Je conseillerai à tous de lire le « Discours de Bruxelles » de Marx (notamment la fin), disponible ici : http://www.marxists.org/francais/marx/works/1848/01/km18480107.htm)

Ghibli

P.S : Inutile d'ajouter que dans mon cas pour le 2è tour, j'ai déjà préparé les hameçons.

Anonyme a dit…

Fidélité, intransigeance, refus de la haine et "louvitude"...
J'en suis !
:)

Brunz

Sad a dit…

Je ne comprend pas ce que tu évoques en parlant du 17 ardt ?
Et oui, d'arrondissement, "nous" ici on ne compte que jusqu'à 9 :))

Bises à plus

Sad

@Caius a dit…

Bonjour à Elodie, bonjour à tous...

Nous sommes la jeune (hum hum...) garde! ouais!:-)

Alors pour s'aider à penser et prendre un peu de hauteur par rapport à ce débat qui constitue, je veux bien le reconnaître, un sommet de la pensée occidentale (je veux parler du choix philosophique fondamental : voter ou non Royal...)une interview du philosophe italien Losurdo à propos de la traduction de son livre sur Gramsci... :
http://caiusgracchus.blogspot.com/2007/04/gramsci-notre-contemporain.html

Sad a dit…

recevras-tu ce mel, ????
Nous constatons que dans ce monde l'avoir compte tant, n'est-il pas temps d'être :))
je te souhaite le week-end que tu mérites, et qu'il t'apporte le réconfort et les plaisirs que tu mérites tant

Bises de Lyon, où - mais tu le sais bien ! "nous" t'attendons :))

Sad
www.lespentesrouges.blogspot.com

Mauvaise langue a dit…

Cher Ghibli,

J'ei tendance à penser qu'entre deux maux, il faut choisir le moindre.

Range les hameçons, s'il te plaît et comme noous avons voté Chirac en 2002, votons Ségo en 2007.

Votons tant que nous en avons encore le droit.

Anonyme a dit…

non la louve elle est pas conne
elle part a la peche avec ghibli
et pour les maux pas de probleme
un gros doliprane qui dure 5 ans et rdv en 2012 pour nous dire
"camarades plus de 2007"
et ouai sauf que là tu ira expliquer aux gens pourquoi t'a pas votez royal pour niquer l autre F D P
c est pas un choix c est une évidence


alors oui VOTEZ ROYAL


ps : je n ai absolument rien contre la peche mais pas le 6 mai :0)


anne oo nime

Osemy a dit…

Je n'aurais aucun problème à expliquer aux camarades et aux autres en 2012 pourquoi j'ai aps voté royal (ni Sarkozy) en 2007.
La pêche moi j'aime moyen cela étant dit, mais un bon pique nique avec sieste à l'ombre pourquoi pas... allezje déconne, ça me fait pas marrer tout ça, mais si nOUS (la gôôôche) on n'avait pas autant déconné depuis 20 ans, on n'en serait pas là. donc, maintenant ça suffit.

La bise à tout le monde, c'est le OUIKENDE

Petrollette 2007 a dit…

La louve je suis navré de constater une fois de plus votre intransigeance, ne dites pas le contraire j’ai essayé humblement durant la campagne entre autre de nuancer vos prises de positions en vain car censure, du coup j’en viens à préciser que cet humble propos n'est en aucun cas une " attaque personnelle ":( c'etait un peu faible comme argument la censure est l'arme des laches faut pas l'oublier, bon bref passons on fait tous des çonnneries).

Soyez plus souple merci car vous semblez détenir la Vérité et cela me fait sourire (c'est trop trognon) mais cela me fait aussi froid dans le dos car il y en a un qui comme vous pense détenir la Vérité et qui compte bien nous l'imposer (sarko); et vous vous semblez bien vouloir en faire autant en nous imposants et ce avec un brio indéniable vos vues au lieu de les partager en toute simplicité et humilité.
Mais en final votre attitude du moment consiste dans les faits à accompagner le candidat Sarkozy à la présidence.
Reprenez vous d'autant plus que vous vous êtes déjà trompée par le passé vous étiez au Ps et vous en êtes revenue n'es ce pas ?
Moi aussi j’en suis revenu tout comme j’ai pris mes distances avec les potes du Pc à l’échec des comités antiliberaux, quand les copains se trompent et que l’on ne peut rien y faire sur le moment autant mieux ne pas les accompagner…. et pour les législatives je reste ouvert.

De plus votre acception du fascisme elle me semble erronée car si on reprend les théories de Mussollini non seulement l’Ump est une mouvement fasciste (sans le décorum je vous l’accorde) mais le Ps aussi car c’est deux mouvements dans les faits préfèrent les intérêts économiques d’une poignée de nantis à l’intérêt général, c’est ça le fascisme et rien d’autre et c’est ce contre quoi vous vous battez.

alors Oui nous sommes dans une situation délicate dans la position de voter pour un des deux candidats qui véhiculent des idées véritablement facho ou l’économique doit mettre en coupe réglée la Vie et la vie des Populations, c’est dur à admettre je comprend votre réticence et votre désarroi, mais pour ma part même si c’est douloureux, je prend pour le coup le moins pire de la tendance : le « socialisme d’opérette » et laisse le représentant des « Neo-con » façon U SA
Depuis la chute du mur et le world trade center le capitalisme ne semble plus vouloir s’encombrer de la Démocratie et des libertés publiques et ce partout sur cette bonne vielle Terre, nous en faisons actuellement l’amer constat à la faveur des présidentielles alors ne votons pas pour le plus caricatural des candidats qui porte cette tendance et s’en réclame haut et fort : le candidat Sarkozy.

Par pitié ne nous faites pas payer ce que vous percevez comme des " trahisons". quand j’étais jeune j’ai retenu cette phrase « la politique est faites de compromis à un brillant avenir » l’astuce ne vous a pas échapper j’imagine.
Il serait judicieux que vous mettiez votre talent et votre temps au service d’une autre conception de la politique plus ouverte même si aujourd’hui dans la tourmente nous en sommes à la vielle acception et ce au regard des circonstances.

ainsi votre déception est compréhensible et respectable mais je le répète au regard des enjeux et des circonstances, il serait judicieux de temporiser sur cette question de l’opportunité du soutient à royal et sans ce départir pour autant de vos idées. Il faut faire barrage à Sarko.
D’autant plus qu’il semble au regard des informations qui circulent sur la toile qu’il aurait triché au premier tour, machine à voter ect..tout comme son mentor GW Bush

La roue tourne le courage le dialogue et la solidarité sont un beau terreau pour la croissance d'une alternative de Gauche réellement efficace, cette remarque est aussi valable pour les plus obtus des militants :).
Reprenez vous nous avons besoin aussi de vous et de vos talents ne les gâchez pas, ne gâchez pas la petite lueur au fond du tunnel, elle est notre et elle nous éclairera de plus en plus à mesure que nous la ferons grandir, prenez du recul vous l’apercevrez mieux car elle relativise notre actuelle déception n'abandonnons pas l'Espoir.
merci pour votre attention
Respectueusement :o
Ps :en attendant je vois que les commentaires se succèdent sur bellaciao est que le doute est au rendez vous pour certains et je ne peux vous dire merci pour cela dommage…

Petrollette 2007

Anonyme a dit…

Bonsoir,

Je dois être alors un fieffé indiscipliné du 2è tour, mais je n'ai jamais voté socialiste et je ne voterai jamais socialiste. Idem avec le « cas Chirac » en 2002.

Mon vote, à une exception près (Robert Hue en 2002), s'est toujours porté vers un candidat communiste, même si j'ai des désaccords avec le PCF (sa relation avec le marxisme, le communisme etc.)

Alors les exhortations quasi-catéchétiques d'une Gauche miraculeusement et solidairement retrouvée dans le « tous unis contre Sarkozy », grand écart allant du facteur de Neuilly en passant par Bové l'insurrectionnel électoral (sic), je les trouve surréalistes... (pour ne pas dire plus).

Sur la ligne de fracture essentielle, à savoir socialisme ou capitalisme, il n'y a aucune différence entre le PS et l'UMP. Une parfaite et heureuse suppléance /alternance du point de vue de la bourgeoisie.

On me rétorquera que, comme en 2002, on ne vote pas pour le PS, mais contre Sarko.
Quelle réthorique fumeuse...

En toute logique, il fallait alors, dès le premier tour, ranger au placard ses convictions et voter « stratégiquement » pour Royal (ou Bayrou), puisque seuls ces candidats avaient réellement une chance contre Sarkozy.

L'on a assez pesté ici contre ce fameux « vote utile » dont bien sûr le PS n'a cessé d'user et d'abuser comme arme anti-Sarkozy, pour maintenant servir la soupe et faire la retape de la collaboration du capital centro-libéral-social-démocrate.

Ghibli

Anonyme a dit…

à Elodie, à la Louve, à Ozémy,

Sans état d’âme, je pense qu’il nous faut mener combat pour que Sarko fasse le plus petit score possible, cela passe par un bulletin Ségo même si ça fait chier quitte à ce qu’elle soit élue. Mieux vaut une andouille socio libéral qu’un apprenti dictateur.

Un élément qui pousse à réfléchir, c’est l’hésitation de ma fille pour me donner procuration pour le second tour parce qu’elle avait la crainte que j’utilise son vote pour un tour de renard rouge et que je ne vote pas PS alors que pour elle c’est évident qu’il faut éviter le pire.

Ce qui est encourageant c’est que ceux qui votent contre n’adhèrent pas à une idée, ils ne font qu’en rejeter une pire, les électorats Royal ou même Bayrou sont hyper volatiles, ils ne leur appartiennent pas pas plus qu’à une idéologie.

Ce n’est pas le cas le ceux qui ont voté Le Pen ou Sarko. Ils sont sur un vote idéologique de haine et réactionnaire.

Les électeurs qui ont longtemps hésiter à voter MGB et qui finalement ont voté Ségo par calcul, post sondages pour éviter Sarko ne comprendraient pas un vote peu clair de notre part.

Aujourd’hui, il est essentiel, urgent de coller les affiches et distribuer les tracts du PCF (voir sur le lien ci-dessous) http://www.pcf.fr/IMG/pdf/tract_entre_deux_tour.pdf Cela a le sens de démentir une mort annoncée du PCF, et d’autre part de préparer les luttes à venir, lier l’idée battre Sarko à l’idée de renforcement du PCF me semble d’une grande clarté, ce n’est pas la même chose que les affiches cossignées que nous étions seuls à coller.

Salut fraternel.

Le Renard rouge, le Loulou, Fabrice

Anonyme a dit…

chere louve
je me permet juste de te donner mon point de vue
apres avoir lu et relu tes articles
une chose en ressort avec une tres grande clarté
TU N ES PAS UNE FEMME DE PARTI
tu ne trouvera pas au pc ce que tu n'a pas trouvé au ps osemy
les partis sont fait de compromis car pour faire cohabiter tous le monde il en faut , et de nonbreux.
Cela a toujours été le cas et cela sera toujours le cas , et je dit meme heureusement cela évite le nombrilisme .
Donc ma chere osemy , si tu pense vraiment que tu poura faire de la politique sans faire de compromis (au sein d'un parti) je te souhaite beaucoup beaucoup de courage

bonne chance

Anonyme a dit…

chere camarade
je comprend ton hesitation
mais là !!!!!
écoute les gens ,écoute les parler de sarko , ecoute la haine que cette homme dégage,ecoute le peuple pour qui tu veut le meilleur, comment peut tu ne pas votez !!!!!!?????
comment poura tu regarder tes ami-e-s
tes freres , comment poura tu rassembler alors que tu est en train de diviser je ne comprend pas ta demarche
en 2002 le pen n avait aucune chance de gagner , j ai donc votez blanc mais la l eleve peut depasser le maitre , chaque voix compte
alors stp met ta fierté de coté et fait barage a cette homme


STP

Anonyme a dit…

Tout reste possible pour le battre, et avoir des députés qui défende les travailleurs salariés. Nous pouvons pas voter blanc, car chaque bulletin donne une voix à SARKOZY. Nous avons réussi à voter CHIRAC en 2002, pour barrer la route à LE PEN, alors votons pour S.ROYAL, car la droite ce cache derrière le programme du FN. Après il sera trop tard et vue l'age de ce petit monsieur on peut en avoir pour 20 ans.

Anonyme a dit…

Sarko passera peut être, alors faudrait-il qu’il ait en plus une élection de Maréchal ? On ne vote pas pour SR mais contre les néos cons. Un score de 50.1%, ce n'est pas la même chose que 55%. Et cela laissera la possibilité, pour les législatives d'avoir des élus, les gens aurons envie de redresser la barre.

@Caius a dit…

Bonjour à tous...
désolé, mais le forcing pour le vote SR obligatoire me gonfle un peu...
Cette manière de culpabiliser ceux qui ne sont pas prêt à en faire autant ne me parait ni très politique ni très respectueuse de notre intelligence Cela aurait même tendance, au contraire, à me convaincre de m'abstenir... (ce que je ne ferai pas rassurez-vous...)
Comme Osémy l'écrivait dans un post précédent (à propos du vote utile)il s'agit là de la liberté de voter pour ce qu'on croit juste...
Quelques soit le résultat la gauche à déjà perdue : parce que c'est la droite qui imposent ses idées, la manière dont on en discute, le cadre de ce qui est légitime...

Ceux qui ne voterons par SR dimanche ne seront pas coupables de la victoire de Sarkosy ou, en tout cas, surement moins que ceux qui on cru bien faire en votant "utile"...
Et prenez garde mais le "tout sauf Sarko" c'est le contraire de la politique, c'est agir même dans le sens de l'évacuation (une fois encore) du vrai débat, comme l'a déjà largement fait SR dans sa campagne...

Bien sur il faut voter contre Sarko (pour le battre je pense que c'est trop tard..) mais méditons les leçons de ce qui s'est passé en Italie et la diabolisation de Berlusconi par la gauche réformiste... en diabolisant on évite la confrontation , on renonce à mener la bataille sur les idées, on renonce à se remettre en cause, on contribue à la dépolitisation.

Bon je continuerai plus tard mes réflexion sur le parallèle entre Sarkozy et Berlusconi qui je crois peut nous aider à comprendre notre situation... et je développerai sur ce qui est le vrai fascisme aujourd'hui en rappelant ce que disait Pasolini et sur ce que dit Clouscard...

En attendant

Bon ouikene à Osémy, notre hotesse , et à tous les autres...

Yann