lundi 9 novembre 2009

"Auf der Mauer, auf der Lauer" ("Sur le Mur, à l’affût")

Il paraît qu’en DDR on chantait parfois cette chanson pour enfant bien connue en la détournant dans un sens ironique sur "Le" Mur et la Stasi...

A la réflexion, est ce que finalement, ils ne seraient pas nombreux, nos amis "Ossie" à se demander si finalement, la punaise à l’affût sur le mur n’était pas en BDR, le Capitalisme !

LL


"Auf der Mauer, auf der Lauer

- Sur le Mur à l’affût

sitzt ’ne kleine Wanze.

- Est assise une petite punaise

Seht euch nur die Wanze an,

- Regardez seulement la punaise

wie die Wanze tanzen kann !

-comme la punaise peut danser

Auf der Mauer, auf der Lauer

-Sur le mur à l’affût,

sitzt ’ne kleine Wanze.

- Est assise une petite punaise.(...)"


Rappel : L’aigle belliqueux et orgueilleux était bien le symbole de l’Allemagne soi disant libre et généreuse...l'Allemagne dite de "l'Ouest" - le drapeau de la DDR était les symboles des travailleurs.

Et pour les jeunes enfants - et les vieux cons - il faut rappeler que le "fameux" Mur n’a pas été construit par les "communistes" pour "enfermer" une partie du "peuple allemand" mais bien construit par une partie de ce peuple allemand pour se protéger lui même de la pourriture capitaliste

"AMIS" bien pensants et "humanistes", plutôt que "commémorer",

IL Y A ENCORE AU MOINS TROIS MURS A FAIRE TOMBER DANS LE MONDE!!

CELUI QUI ASSURE LA SPOLIATION PAR LES TURCS DES BIENS DU PEUPLE CHYPRIOTE EN COUPANT NICOSIE EN DEUX depuis 1975 !

CELUI QUI PARQUE LES SAHRAOUIS ET LES PRIVE DE LEUR LIBERTÉ, CONTRE LE POLISARIO DEPUIS 29 ans

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mur_marocain

CELUI QUI PARQUE LES PALESTINIENS ET CONSTITUE A JAMAIS LA HONTE DU PEUPLE ISRAÉLIEN depuis 4 ans

http://fr.wikipedia.org/wiki/Barri%C3%A8re_de_s%C3%A9paration_isra%C3%A9lienne

AU BOULOT "LES DÉMOLISSEURS DE MURS"

ON VOUS ATTEND!

6 commentaires:

Les élucubrations d'un vieux rouge a dit…

Merci Elodie pour ce petit rappel, sur mon blog j'ai oublié 2 murs.
Bien fraternellement à toi.
GR

Chien Guevara a dit…

Et celui qui sépare le Mexique des USA ... (plus de 1100 kms en construction)

Anonyme a dit…

Bonjour à toi !

Pourquoi dire "LA HONTE DU PEUPLE ISRAÉLIEN depuis 4 ans"...?

La honte du gouvernement israélien serait plus juste. Tout comme les allemands ne furent pas tous des nazis, etc. il ne faut pas mélanger peuples et gouvernants.

Ceci dit, rappeler les murs actuel est judicieux.

Il y en a d'autres, hélas :

- à Belfast,
- entre le Botswana et le Zimbabwe,
- entre l'Arabie Saoudite et l'Irak,
- entre la Thaïlande et la Malaisie,
- au Cachemire, entre Pakistan et Inde,
- entre États-Unis et Mexique...

paul a dit…

oui ben que le mur ait été construit par des gens pour se protéger des autres... je ne suis pas du tout sûr que ça ait été une meilleure chose pour autant.

moi j'y vois une origine lointaine avec l'idée de construction des cités dès l'origine comme rassemblement de gens s'enfermant dans une enceinte pour se protéger contre quelque chose, le monde extérieur, et développer une relation à l'altérité très négative, d'opposition à l'altérité, de conception de l'altérité comme étant mauvaise en soit...

l'origine des cités, donc des civilisation, si ont part de cette image, c'est une fondation sur quelque chose d'excluant et d'exclusif, donc de jalous et de possessif, donc aussi de craintif et d'agressif.

dans un autre article je lisais les confessions d'un ancien responsable de la boscherie de l'est disant qu'il se sentait coupable de n'avoir pas accepter la confrontation ou la communication avec les opposants, avec le système adverse et donc d'avoir laissé libre cours à une incompréhension... réciproque.

mettre un mur, c'est perdre le contact avec la vie de l'autre côté du mur. et c'est aussi faire perdre à la vie de l'autre côté du mur le contacte avec ce que l'on est.

le gros tord dans la construction d'un mur, c'est de s'enfermer sur soi : on perd la communication et donc la possibilité de faire évoluer l'altérité.

et ça je pense que c'est ce qui a coulé les tentatives communistes.

François a dit…

Salut Elodie,

Merci pour ce rappel important du "pourquoi"ce mur a été construit.

Contrairement à ce qui est dit ,en 89 ce n'était pas,en France,la liesse,loin de là.Je me souviens que l'on avait peur,à juste raison,de l'étendue capitaliste aux pays de l'Est.Cela n'a pas manqué et c'est une catastrophe pour la classe ouvrière des (ex)deux côtés du mur.

Contrairement ,à la commune de Paris ,par exemple,il n'y avait pas de minorité bourgeoise pour empêcher ce mur de tomber car la grande bourgeoisie se frottait les mains à l'idée des profits qu'elle allait en tirer.

Dans une révolution qui vient du "bas"il y a toujours des gens (minoritaires)à qui cela ne plait pas et qui (ils ont le fric)organisent la contre -révolution,comme ce fut le cas à la commune.

Cela nous amène à constater qu'une révolution prolétarienne n'est pas violente,c'est la contre-révolution qui l'est.

La violence vient d'en haut,de cette bourgeoisie qui ne veut pas perdre ses privilèges et avantages.

Nous devons donc nous organiser très sérieusement

Pour en finir avec le mur de Berlin,je ne dis pas qu'il ne fallait pas qu'il tombe mais nous aurions,sans doute,dû en profiter pour faire de cette chute,la révolution.Mais bon...

Fraternellement à toustes

François

PS: il faut bien reconnaître que le nabot y était et que ça a tout changé.Si,si il y était,Fillon qui n'y était pas l'a croisé,alors ??!!

La droite s'enfonce de plus en plus,on ne va pas s'en plaindre.

François a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.