lundi 22 décembre 2008

2009 S'ANNONCE TRES RUDE POUR LES SALARIES, LES FAMILLES, LES PRECAIRES, LES JEUNES, LES VIEUX...


... Alors je ne vous souhaite pas une "bonne année 2009", ce serait ridicule et vain, puisque plus rien ou presque ne peut masquer les ravages que la crise du capitalisme produit ou révèle, et que toute personne sensée sait bien que 2009 risque d'être bien pire que 1929...

Voilà.

Nous sommes juste dans la situation où la vitesse s'accélère et nous voyons arriver le moment de sauter, et en effet, il va falloir sauter - celles et ceux qui freineront se casseront les jambes, celles et ceux qui pensent que l 'on peut prendre un autre chemin tomberont à pic...

....Celles et ceux qui seront, comme nous toutes et tous, absolument convaincus que quelque chose doit changer, qui accrocheront des ailes à leurs coeurs et à leurs idées, ceux là sauteront à grandes enjambées et entraîneront peut être avec eux peut être la possibilité du début d'un monde meilleur.

Je ne sais pas si "l'insurrection vient".

Mais je pense qu'elle peut venir.

Et qu'en tout cas, ce gouvernement fait tout pour qu'elle vienne et qu'en cela il est très aidé par la complisance coupable, le silence, l'inertie de "soi-disant la gôche" (tellement que c'en est à vomir...).

Pas une semaine sans que Sarkozy fasse passer des provocations, des sortes d'incantation à l'émeute, par "Canard" interposé...

Naturellement, cela m'effraie un peu, cette éventualité d'insurrection de révolte, je n'ai jamais conn ucela, en 68 je n'étais pas née, cela me tord un peu le ventre oui, comme tout ce que nous ne connaissons pas, mais que nosudevons faire, comme tout saut dans l'inconnu, dans le vide, mais je ne la redoute pas, je ne la crains pas et je ne la combattrai pas.

A la rigueur et tout juste, puis-je craindre qu'elle ne nous échappe tout à fait (elle nous échappera au moins en partie, cela, c'est certain), qu'elle soit récupérée, manipulée... et surtout, qu'elle ne soit pas assez soutenue par les travailleurs, par les syndicats, que nous ne sachions pas saisir l'occasion, si elle se présente.

Je redoute bien plus, c'est certain, une hypothétique "union nationale" de la gauche et la droite contre une révolte populaire. Les politicards unis pour nous mater et "restaurer l'ordre", unis pour au fond, défendre les banques, défendre le pognon, nier la vie, tuer les libertés...

Alors bon, nous verrons bien, je ne vous souhaite pas une ""bonne année, mais je vous souhaite de prendre suffisamment d'Amour, et de Forces pour les mois à venir.

Je NOUS souhaite une solidarité sans faille face aux difficultés et aux combats qui s'avancent.

Je ne crois pas beaucoup me tromper, hélas, en disant que le pire est sûrement devant nous, en tout cas pour "la vieille Europe", et les Etats-Unis.

Le capitalisme est un Moloch qui se réveille et a commencé à dévorer ses propres enfants, mais je refuse de lui sacrifier les miens.

Salutations révolutionnaires et amitiés fraternelles à toutes et tous!

LE PAIN, LA PAIX, LA LIBERTE, L'EDUCATION, POUR TOUS

6 commentaires:

Les élucubrations du vieux rouge a dit…

Je te souhaite (non, je nous souhaite) une bonne année de lutte.
Bises fraternelles
GR

François a dit…

Salut à toutes et tous,
Je nous souhaites une année de luttes efficaces et triomphantes.

Il faut que toutes les luttes existantes ne restent pas chacune dans leur coin,il faut les unir,là est le rôle des révolutionnaires,donc le nôtre.

Fédérons les luttes dans un même et unique combat,servons-nous des revendications communes(qui ne manquent pas)et TOUS SUR PARIS !!!

Non je ne rêve pas ,c'est tout à fait possible si on outrepasse les "ordres" des directions politiques et syndicales.

Et,si je suis utopique,tant pis car l'utopie d'aujourd'hui sera la réalité de demain(je ne sais plus qui a dit ça)donc j'y crois.

Bises révolutionnaires à toutes et salut à tous(ben oui les mecs,faut pas déconner...)

A 2009 pour reprendre la Bastille.

François

Gilbert SOULET a dit…

Chère Elodie,
Je viens de relire:"...Entre nos mains d’ ouvriers, entre nos mains d’enseignants, entre nos mains d’artistes, entre nos mains de chômeurs…Entre les mains du peuple."
C'est la veille de Noël;Il est 16h30; Ce soir et demain matin, les vieux que nous sommes devenus Michèle et moi, regarderons avec émotion la découverte de nos grands et nos petits enfants auprès de l'arbre traditionnel. Nous penserons, n'en doute pas, à tous ceux du canal st martin et d'ailleurs dans le Monde.
Mais je n'oublierai pas non plus les écrits de La Louve.
Paix et amitié pour toi et les tiens; Et bon bout d'An.
Gilbert de Pertuis en Luberon.

Alan a dit…

Tres belle

paul a dit…

bon
c'est complètement arbitraire de dominer le temps en lui imposant une date de redémarrage comme cela...

c'est tous les jours qu'il faut se souhaiter du bonheur !

ce que je veux dire, c'est que pour moi les jours se succèdent et que le calendrier n'est qu'une facilité d'organisation éventuelle.

mais la réalité, c'est que tout le temps, les intentions des humains sont les mêmes : s'approprier le temps pour tenter de maîtriser le crainte du manque.

alors certains veulent plus que d'autre et imposent leur volonté aux autres, s'approprient des moyens en tissant des liens, psychologiques, de reconnaissance mutuelle d'orgueil : qu'est-ce qui fait que le banquier fait obéïr le politique et que le flic obéït au politique ?

les uns et les autres se confirment dans l'orgueil volontaristes qu'ils ont sur le monde

tant qu'on ne mettra pas le doigt sur les mécanismes de volonté de puissance, d'angoisse, de convoitise, d'envie, de jalousie, tous à la racine de la domination des uns sur et par les autres, on ne transformera pas radicalement les structures sociales qui ne font que réguler les mécanismes d'exploitation, de soumission et de sado-masochismes !

Nicolas a dit…

Je te souhaite camarade une très bonne année 2009, une année qui sera, et je l'espère, celle du triomphe du communisme monde nouveau

Bizoo