lundi 13 octobre 2008

Ce n’est pas la crise qui va entraîner le chômage de masse mais l’absence d’une réponse communiste forte

Ce n’est pas la crise qui va entraîner le chômage de masse mais l’absence d’une réponse communiste forte

Re.

Comme dirait l’autre je suis "un peu véner".

J’ en ai marre de lire des trucs qui sont des violations manifestes du bon sens le plus élémentaire.

Le vrai problème des travailleurs aujourd’hui c’est la faiblesses des réponses des organisations politiques de gauche.

Et notamment des partis ou organisations dits communistes.

Pour ceux qui agissent, ils sont en général plutôt groupusculaires donc leur activité, souvent inversement proportionnelle à leur taille, ne peut pas suffire.

Que se passe-t-il là en ce moment?

Les joueurs de casinos capitalistes ont joué en toute connaissance des risques qu’ils faisaient prendre à plusieurs économies locales et donc à plusieurs millions de travailleurs en Europe et aux USA.

Ils ont pris ces risques, accepté ces aléas, sciemment.

Les ont ils pris pour "notre bien à toutes et à tous"? Que nenni. Ils les ont pris pour pouvoir se gaver 1000 fois plus et 1000 fois plus vite !

Le comble, c’est que pour nombre d’entre eux au fond ,ça risque de marcher.

Pour le moment ils sont en slip autour de la table de poker, mais en bons joueurs professionnels, plusieurs ont déjà des martingales pour se "refaire".

Qui va payer pour qu’ils récupèrent leurs Ferrari bloquées à la consigne du parking du casino?

En l’absence de réponse immédiate, politique , syndicale, du monde du travail, actif ou non, c’est ce même monde du travail qui va raquer et se faire suer le burnou à aller travailler le dimanche, à bosser 80 heures par semaine à partir à la retraite à 65 ans avec des salaires de merde.

Alors qu’est ce qu’on attend pour sortir des discours et du blabla des plateaux TV? Qu’est ce qu’on attend pour agir, tous ensemble et de manière coordonnée, maintenant?

On attend d’être interdits, comme durant la peu glorieuse période vichyste? On attend de se faire foutre en taule pour délit d’opinion marxiste?

On s’imagine quoi, que les capitalistes, finalement, vont nous demander notre avis et écouter nos recommandations et les appliquer?

On attend quoi donc, merde à la fin !?

Les prochaines élections? C’est ça qui est supposé être le Graal des salariés? C’est ça qui va nous éviter la catastrophe économique que nous allons vivre?

C’est ça, l’échéance proposée aux salariés d’une fonderie du Nord qui se sont fait désosser leur usine pendant le week end, en douce, pour qu’elle soit envoyée en Ukraine?

C’est ça, l’échéance proposée aux 5.000 salariés de la métallurgie qui étaient dans la rue vendredi dernier, aux salariés de Renault, de Ford?

C’est ça, l’échéance proposée aux dizaines de milliers de salariés des professions juridiques, que la réforme Darrois va envoyer au tapis sous peu?

Et j’en passe !

Si c’est pas le moment maintenant, je ne vois vraiment pas quand ça va se faire.

De deux choses l’une donc.

Soit ce qui se passe est grave et dramatique ( pour les travailleurs et les contribuables ), et personnellement, je suis d’accord avec cette analyse, mais dans ce cas on doit agir et arrêter de s’excuser ( je signale à tous ceux qui chouinent en permanence sur la censure du PCF que MG Buffet était chez Laurent Bazin sur I Télé ce matin et qu’elle a eu un bon temps de parole. Mais franchement, je ne vois pas du tout la différence entre son discours et un discours social démocrate et surtout malheureusement je ne l’ai pas entendue dire "le PCF sera dans la rue à partir d’aujourd’hui jusqu’à ce que nous ayons gain de cause, il soutiendra toutes les luttes et il invite tous les salariés, tous ceux qui souffrent de la politique bourgeoise de Sarkozy et de Fillon depuis des mois, les syndicats et toutes les organisations politiques communistes à le rejoindre et à lutter ensemble").

Soit on estime "en vrai" que finalement, au fond,c’est pas si grave, et dans ce cas là merci d’aller faire votre propagande électoraliste ailleurs.

J’aimerais bien que ce soit la DIRECTION DU PCF qui prenne SES RESPONSABILITÉS, au lieu de jouer les pompiers de la social-démocratie et de la bourgeoisie du PS.

Oui j’aimerais bien qu’elle fasse ça cette direction, ou qu’elle s’en aille car son inaction et son immobilisme en de telles circonstances la rendent complice :

"Regarde là-bas

Au bout de mon doigt

Si rien ne bouge

Le ciel devient rouge" (Noir Désir, 1991 "si rien ne bouge")

Et si rien ne bouge dans les 48 heures avisons et vite ce que nous communistes devons faire.

Ce n’est pas dans les prochaines hypothétiques élections que ça va se régler, ceux qui disent ça sont des MENTEURS ET DES MENTEUSES.

C’est dans les grèves, dans la rue, dans les manif , tous ensemble, maintenant jusqu’au bout ; c’est comme ça, sinon , c’est très simple, on n’aura RIEN. Voire moins que rien.

UNION DE TOUS LES COMMUNISTES (les PCF les LCR les NPA les Prcf , Les unitaires, les LO, les PT etc ça doit commencer à faire du monde non?)

UNION DES ORGANISATIONS POLITIQUES ET DES SYNDICATS. UNION DES TRAVAILLEURS

On doit dire stop - ils vont juste nous TONDRE comme des œufs NOUS, et EUX continuer à s’en foutre plein les poches. Ils vont nous faire bosser le dimanche, nous réduire à la condition ouvrière du 19 ème siècle.

Augmentation des durées et des cadences de travail, baisse des salaires, licenciements et j’en passe !

Pourquoi nous obliger à réinventer le fil à couper le beurre?

Nous avons des organisations politiques et syndicales de travailleurs ; quand elles veulent elles fonctionnent très bien, et oui, nous avons le droit d’en bénéficier .

Il faut quoi ? Qu’on aille vous les arracher d’entre vos mains?

Je me fous de la couleur de X ou Y, mais ce que je voudrais là, maintenant, c’est LA LUTTE.

En tant que militante, je suis personnellement prête à travailler avec tout le monde ( je le fais depuis longtemps ) et je suis certaine de ne pas être la seule, au PCF ou ailleurs.

Y’a pas à se casser la tête pour les mots d’ordre, les objectifs, ce sont ceux de tous les salariés du monde :

L’ARGENT PUBLIC EST A NOUS ET PAS AUX BANQUES

DIRECTION COLLECTIVE POPULAIRE DES BANQUES & ASSURANCES

NON AUX LICENCIEMENTS NON A L’AUGMENTATION DE LA DURÉE DE TRAVAIL

NON AUX RÉIMPORTATIONS DE PRODUITS DÉLOCALISES

NATIONALISATIONS DES GRANDES INDUSTRIES (AUTO GAZ TELECOMS ÉLECTRICITÉ...)

DÉMOCRATIE PROLÉTARIENNE DANS LES INSTITUTIONS ET DANS LES ENTREPRISES

PLAFONNEMENT DES PLUS HAUTS SALAIRES DE CADRES ET DIRIGEANTS

RELÈVEMENT IMMÉDIAT DES SALAIRES AUGMENTATION DU SMIC

Et grève générale. Pas de problème.

Je n’ai pas envie de travailler 50 heures par semaines jusqu’à 65 ans car ce n’est pas nécessaire au plus grand nombre d’entre nous mais seulement à une poignée de joueurs de casino, je n’ai pas envie de perdre des congés payés, de perdre la Sécurité sociale , d’avoir un salaire de merde... j’ai envie de profiter de mes enfants, j’ai envie de pouvoir leur donner le minimum de base (c’est à dire ce dont les enfants de bourgeois sont pourvus dès leur naissance et de ce seul fait)

Magnez vous, on va pas vous attendre 150 ans.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

...on peut toujours saluer les petits rois de pacotille.
on peut toujours esperer entrer un jour dans la famille.
Sur que tu pourras devenir un crack boursier a toi tout seul.
on pourrait meme envisager que tout nous explose a la gueule.

autour des oliviers palpitent les origines .
infiniment se voir rouler dans la farine .
a l envers ,a l endroit...
noir desir .
Makhno

François a dit…

Salut Elodie,
Ton texte est parfait mais combien,même parmi ceux qui l'approuvent,suivront?Tout est là...

La France,L'Europe et même le monde sont en train de changer ; tout vire de plus en plus à droite et de moins en moins de résistance à gauche.

En dehors des petits partis et organisations qui se battent avec fougue mais qui restent néanmoins beaucoup trop marginaux parce que trop peu nombreux,les autres ne bougent pas.

Comme je te le dis sur bellaciao,ça me fait gerber de voir autant de conards attendre sempiternellement un ordre de son(ses) dirigeant(s)

Nous sommes entrain de devenir un pays faciste avec la complicité des centrales syndicale,les directions des Partis traditionnels et la bêtises des militants de base et leur lâcheté.Bientôt nous ne pourrons plus bouger du tout si nous continuons de la sorte.

Ce sera :"tu fermes ta gueule ou tu vas en taule" Est-ce cela que l'on veut ?Non ,alors bougeons et tous ensemble et tout de suite.

Le mot de K.Marx n'a jamais pris autant de sens qu'en ce moment :
"SOCIALISME OU BARBARIE"
Que choisissons-nous ?

Fraternellement à toutes et tous

François

Chien Guevara a dit…

J'ai comme l'impression, belle louve, que, tout comme le PS n'était pas assez à gauche pour toi, c'est le PC qui désormais ne te semble plus assez engagé, Marxiste, ... , presque trop libéral ...
Tu ne te sentirais pas par hasard attirée par des gens encore plus à gauche ???

Amitiés à toi, soeur de lutte ...

cdrhum a dit…

Complètement OK avec toi et partageant la même colère.

MAIS : concrètement, on s'y prend comment ?

On part quand ? Qui en décide ? on va où ? On s'organise comment ?

Et pendant ce temps-là, le fascisme pousse, pousse... ça pue.

cdrhum a dit…

Complètement OK avec toi et partageant la même colère.

MAIS : concrètement, on s'y prend comment ?

On part quand ? Qui en décide ? on va où ? On s'organise comment ?

Et pendant ce temps-là, le fascisme pousse, pousse... ça pue.

chloé a dit…

totalement d'accord avec toi élodie.
on commence quand?
mais françois, je vois des pays qui bougent en amérique latine pourquoi ne pas les suivre?
avant que le petit EDVIRSP ne nous classe dans les "attenteurs à la sécurité publique"

François a dit…

Salut Chloé,
Suivre les pays qui bougent d'Amérique Latine ?

D'abord je ne suis pas certain que ces pays,Vénézuéla par exemple, puissent encore bouger bien longtemps;l'impérialisme Américain va sûrement s'en "charger".Et,pour continuer dans le même exemple,qui vois-tu en France,parmi tous nos hommes et femmes politiques,qui vaudrait Chavez,qui ?

Il faut vraiment que nous nous prenions en main,mais hors institutions cela est très difficile mais pas une raison pour ne pas essayer.

Tiens va voir ici :
http://tous-ensemble.dyndns.org

Fraternellement

François

chloé a dit…

@ françois,
je ne crois pas en "l'homme" providentiel....
et surtout, si l'on commence à se dire que les tentatives de changements que l'on peut observer en amérique latine sont vouées à l'echec...bah alors là, autant rester assis tranquillement au chaud, parce que là bas il y a quand meme un grand mouvement populaire, non?

Sophie a dit…

D'accord sur toute la ligne, sur le programme comme sur la méthode. C'est dans la rue que ça doit se passer, maintenant. Qu'un responsable lance un mot d'ordre, suffisamment puissant, suffisamment entendu, et je pense qu'on serait extrêmement nombreux à y répondre. On attend !

François a dit…

A Chloé,
Nous pensons sensiblement la même chose;oui je crois aux tentatives de changements de certains pays d'Amérique Latine,oui tout à fait.D'ailleurs j'ai reçu avec Chavez une leçon d'humilité car quand il est arrivé au pouvoir j'ai gueulé "oui ils sont cons (les Vénézuéliens)de mettre un militaire au pouvoir,ça va être une catastrophe etc...etc.."

Seulement voilà,j'aimerais bien aujourd'hui que ce même genre de militaire prenne la place de Sarko.;autant pour moi.

Ce que je dis c'est ma peur de voir l'impérialisme Américain,Français etc...venir bombarder ces pays sous prétexte de "terrorisme".Mais bien évidemment ils ont mille fois raisons de se battre dans ce sens et je suis de tout coeur avec eux.

Jusque là nous sommes d'accord mais où ,je crois,nous divergeons c'est que je ne vois pas bien comment mettre en place des mouvements semblables chez nous.En effet nous n'avons personne pour nous aider que nous-mêmes.Notre gros problème c'est d'arriver à mobiliser sans passer par les institutions politiques et syndicales qui ont troqué la lutte des classes contre celle des places.

Cela revient à dire qu'il nous faut faire "bouger"les gens sans leader.Et ça c'est très difficile car l'écrasante majorité est accroc à sa chapelle.Et tant que LA Chapelle ne bouge pas ,ils ne bougent pas non plus.Et quand les chapelles s'aperçoivent qu'un mouvement s'apprête à "partir"sans elles,elles lancent des miroirs aux alouettes et bien souvent cela marche.

Je ne suis pas en train de dire qu'on ne peut rien faire ,bien au contraire, mais les conditions sont très difficiles en ce moment.Ils nous faut mobiliser sans nous occuper des Etats Majors syndicaux et même politiques(PC,PS en tous cas)Restent LCR/NPA et LO mais vu le nombre de militants...surtout à LO...!!?Quant à OB,que j'aime bien,je crois qu'il se "social démocratise"en faisant trop pour les élections.Faisant cela d'ailleurs il va perdre des fondamentaux du Marxisme donc la Révolution ??

Il nous faut nous battre pour que la base se mobilise et entraine ,(oblige)avec elle les directions.C'est ce que l'on appelle "le Front Unique Ouvrier"par opposition au "Front Unique".

Et bien sûr autre question,construisons nous ou re-construisons-nous un parti réellement Communiste Révolutionnaire ? Si oui à partir de quoi? Nous ne pouvons ,selon moi, pas faire l'économie de ces questions cruciales.

Voilà de manière un peu confuse où j'en suis actuellement.

Fraternellement à toi et à toustes.

François