jeudi 3 juillet 2008

Tant mieux pour Ingrid...mais... Et Marina?

(Photo extraite du blog:http://sergiofalcone.blogspot.com)

TANT MIEUX POUR INGRID... MAIS...ET MARINA?



Manifestement, il faut se réjouir de la libération d’Ingrid Bétancourt, d’un point de vue humain et familial, sans doute.

Ce qui me choque moi, c’est qu’au moment où toutes les "attaches" et considérations personnelles sont mises en avant pour justifier de la joie et du bonheur d’un acte qui est aussi un acte quia des conséquences politiques importantes, au moment où on fait comme si la libération d’Ingrid Bétancourt et des autres otages n’était pas politique, en cachant tout ça derrière des joies familiales et personnelles très légitimes et compréhensibles, on s’apprête en France, à renvoyer en Italie pour qu’elle finisse y passer sa vie en prison, Marina PETRELLA.

Les biens pensants vont se rengorger d’horreur, bien sûr, comment peut-on comparer Ingrid (qui remercie Dieu et la Sainte Vierge aaaaammmeeen), et Marina qui n’avait elle ni Dieu ni maître?

Comment peut on comparer ces deux femmes - l’une aurait soi disant , du sang sur les mains, et pas l’autre, paraît-il.

Avouez que tout cela est très relatif et dépend du point de vue de la personne qui parle. Participer à un gouvernement bourgeois, même dans l’opposition, en Colombien compte tenu des circonstances, d’aucun pourrait estimer que c’est une trahison qui coûte la vie à de nombreuses personnes.

Et puis enfin ce sont toutes les deux des femmes politiques engagées, à leur manière.

On pourrait aussi dire que Marina a "purgé" sa peine - exilée et traquée perpétuelle ( la preuve) elle a payé sa dette à la société et a refait sa vie (ou presque..).

Pourquoi toutes les "mater dolorosa" de la planète politique font parler leurs utérus de mères pour saluer Ingrid et pourquoi pas un mot ni une larme sur Marina, qui se débat dans uen horrible dépression, en service de soins pyschiatriques, alors qu’elle a elle aussi des enfants un mari une famille des amies qui l’aiment et qui ne vont plus la voir, non pas pendant 6 ans mais pour le reste de sa vie, autrement que derrière des barreaux?

Madame Royal, pourquoi tant de compassion pour Ingrid et rien pour Marina?Savez-vous ce que c'est que d'aller croupir en tôle le reste de ses jours ?Et cette injustice qui la prive de tout nouveau procès en Italie?

Une mère ne vaut pas une autre mère dans voter système de valeurs? Une vie ne vaut pas une autre vie? A moisn que pour vous et les vôtres, la loi du tallion soit quelque chose de valable...

Le respect des droits élémentaires de l’Homme dépend de sa couleur, de peau ou politique?

Avez-vous à ce point oublié François Mitterrand au PS que pas un seul de vous ne s’est jamais manifesté avec fermeté pour la libération et la non extradition de Marina, pour faire repsecter sa "doctrine"?

Et bien vous voyez, il y a aussi des mères, des êtres humains ,des familles chez les "méchants rouges". Mon ventre à moi , il hurle pour Marina, et pour ses proches.

LIBEREZ MARINA, NE L’EXTRADEZ PAS. MOBILISONS NOUS POUR ELLE.

Ce soir à 18h30 Place du Palais Royal à Paris.

http://www.paroledonnee.info/

http://bellaciao.org


4 commentaires:

Anonyme a dit…

liberez Marina.

liberez tous nos camarades

"RÉTENTION DE SÛRETÉ :
Les militants d’Action directe expérimentent la loi Dati !


Les militants d’Action directe encore incarcérés et qui ont fait une demande de libération conditionnelle viennent d’apprendre que la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté de Paris ordonnait leur placement dans le Centre national d’observation (CNO), pour une durée d’au moins six semaines.
Depuis le 20 juin, Georges Cipriani se trouve ainsi « en observation » à Fresnes. C’est aussi le cas de Régis Schleicher. Le communiste libanais Georges Ibrahim Abdallah, incarcéré à Lannemezan, a également reçu l’annonce d’un prochain transfert vers Fresnes.
La nouvelle loi de rétention de sûreté a été « vendue » à l’opinion publique comme protégeant la société de criminels multirécidivistes, notamment des délinquants sexuels. Or, elle va s’appliquer a des militants révolutionnaires, laissant à penser que leur engagement politique et la solidarité qui les a animés peuvent relever d’une pathologie mentale !

Nous dénonçons donc la loi Dati

Parce que les militants révolutionnaires devront se soumettre à une expertise médicale, laquelle sera consultable par les autorités judiciaires ad hoc.

Parce que celle-ci prétend : « Analyser les dispositions de la personnalité du condamné dans les registres de l’intelligence, l’affectivité et la sociabilité et apprécier les dimensions pathologiques éventuelles, faire ressortir les facteurs familiaux, personnels et sociaux ayant pu influencer le développement de sa personnalité.
Préciser son évolution entre le moment des faits et aujourd’hui. Apprécier l’état de dangerosité actuelle du détenu.
D’une façon générale, fournir toutes données utiles à la compréhension du mobile des faits et le cas échéant de son traitement. »
Ce dernier point est très grave, quand on sait que « les mobiles des faits » étaient politiques : comment les deux médecins vont-ils appréhender cette question ?

D’autres points de l’ordonnance risquent aussi de rendre plus difficile toute libération conditionnelle :
« Examiner la pertinence du projet au regard de la situation des victimes (état de l’indemnisation, conséquences éventuelles de l’aménagement envisagé pour les victimes, ...)
Donner son avis sur la position du condamné à l’égard des faits et de la condamnation, et se prononcer sur l’état de réflexion à ce sujet. »

À chaque fois on voit poindre l’imposition d’une « normalité » par la force le cas échéant. Les militants d’Action directe ont terminé leur peine de sûreté depuis des années. Le passage par la case CNO illustre une fois encore l’acharnement revanchard de l’État français, lui qui a décidé d’extrader l’ex-militante italienne Marina Petrella dans une Europe désormais « sans frontières » pour le seul capital et les polices.


La crise capitaliste va encore toucher de plein fouet les plus fragiles parmi les travailleurs et il faut au gouvernement bourgeois mettre en garde les plus conscients et briser leur résistance. La preuve nous en est donnée en Europe où, en Belgique, des militants soutenant la cause des prisonniers politiques révolutionnaires ont été incarcérés et pour certains le sont encore. Ça l’est aussi en Italie où les organisations de la gauche extra parlementaire sont la cible d’une forme de terreur d’Etat faite de menaces, d’incarcérations et de surveillance.


L’État nie l’engagement politique des prisonniers révolutionnaires qui ont combattu le système dominant.
L’État prétend traiter en psychopathes les militants politiques qui s’opposent à la politique d’exploitation et d’oppression.
L’État veut criminaliser toute opposition à sa politique.


Non à la rétention dite de sûreté !
Non à la prison infinie !
Libération de tous les prisonniers révolutionnaires !"

source nlpf

j'enrage d etre si loin...
soyez nombreux camarades!
courage et solidarité.
Makhno

François a dit…

Laissons Ingrid remercier Dieu,Sarko, Uribé et ses para-militaires et faisons sortir Marina tous les réfugiés Italiens,tous nos camarades des géôles sarkoziennes.

NON AUX EXTRADITIONS !!!

La loi dont tu parles Makhno,dite loi de rétention,est la loi la plus faciste qui soit et elle est en France.

Au moment de voter cette loi on nous a dit "elle existe dans d'autres pays d'Europe".Chose dont on se fout éperdument et,d'autre part il y a mensonges :

1)la loi n'éxiste qu'en Allemagne
2)elle n'est plus utilisée depuis 1945.

Ce qu'il faut savoir sur cette loi :elle a été pondue en 1933 par un chancelier allemand,défendue au parlement allemand par ce chancelier et paraphée par ce même chancelier,un certain :

Adolf HITLER !!

Voilà où en est la France des "droit de l'homme"

Et les prisonniers politiques en font les frais.Marina et ses enfants n'ont pas la chance de se congratuler comme les Bétancourt et leur espoir de le faire s'amoindri de jour en jour.

Grâce à cette "victoire" de l'armée Colombienne sur laquelle on peut avoir des doutes;les FARC étaient tous partis à la pêche quand l'hélico est arrivé ? Il n'y a (aurait) pas eu une balle de tirée ? Il n'y a sûrement pas eu ,non plus,d'arrangement...?Tout n'est pas du cinéma à des fins politiques graves? On ne nous prend pas pour des cons ? "L'axe du bien" l'a emporté sans céder aux terrorisme.

Voilà ce qu'ils voulaient tous ces "humanistes".

Maintenant on va pouvoir,avec l'assentiment d'une grande partie de la population faire une chasse sans merci aux reste des FARC et à TOUS LES TERRORISTES !!

Et on voudrait que sorte de prison des prisonniers politiques,anciens terroristes ? Qu'ils ne soient pas extradés ? Vous voulez rire !!

Moi aussi j'enrage d'être si loin et je dis bravo à celles et ceux qui seront là pour Marina ce soir.

Marina doit sortir immédiatement de prison et ne doit pas être extradée de même que tous les réfugiés Italiens.

Bon courage cammarades !

Fraternellement à toutes et tous.

François

Chien Guevara a dit…

Au sujet des Farc , de la libération d'Ingrid, de la médiatisation sournoise de la chose, je suis plus que d'accord François ... mais OUPS... y'a un billet plus haut pour ça, je vais m'y étendre ...

Anonyme a dit…

Nous devrions trouver le moyen d'envoyer une lettre ou mail (si site personnel ou blog)à la madonne des forêts colombienne (libérée de si rocambolesque façon ...)pour lui demander très sérieusement mais "gentiment" => (histoire de l'ouvrir à notre demande), qu'elle intervienne en tant que femme et en tant que "fervente croyante", justement, pour cette autre femme Marina.

Lui rappeler aussi, alors qu'elle vient d'obtenir l'asile de la France pour certains colombiens, lui rappeler donc le sort inhumain qui est méthodiquement réservé aux immigrés expulsés ou honteusement exploités avec ou sans papiers parcequ'ils sont de la classe des gueux que défendait le Christ, le fils de son Dieu.

Mais qu'est-ce donc que cette spiritualité là Môôôsieur Sarkozy ????

Lui dire aussi que cette France si "douce" dont elle parle ne l'est plus pour une grande majorité de français avec ou sans travail de plus en plus précarisé d'ailleurs, et ce depuis belle lurette et particulièrement depuis que Sarkosy dirige ce Pays.

Au fait :

Doit-on vraiment croire (à supposer qu'il existe ...) que Dieu veille sur les pauvres comme il a veillé et veille sur elle et la classe de privilégiés accapareurs à laquelle elle appartient ?

Atahualpa Yupanki (merveilleux poète et musicien argentin aujourd'hui disparu) nous répond dans sa chanson "préguntitas sobre Dios" :

"Qué Dios vela por los pobres
tal vez si y tal vez no

Pero es seguro qué almuerza
en la mesa del patron

Pero es seguro qué almuerza
en la mesa del patron ...

QUE DIEU VEILLE SUR LES PAUVRES
PEUT-ETRE OUI, PEUT-ETRE NON

MAIS C'EST SUR QU'IL MANGE
A LA TABLE DU PATRON

MAIS C'EST SUR QU'IL MANGE
A LA TABLE DU PATRON

Maguy