jeudi 3 janvier 2008

GENERATION "JUS DE BIDET": CA FAIT FLIPPER



Bon, à "gauche" il devient évident que, partis ou syndicats, la plupart des dirigeants ( mais pas tous, comme dit PB pas de "chasse aux sorcières" , enfin y’en a certain-e-s, on voit bien où ils sont, pas de souci..) ) sont soit des réformistes, soit des mous du genoux, soit fatigués par des années de responsabilités et de pouvoirs et désabusés,soit carrément des traitres.

Bref, pas à la hauteur de la situation.

Soit.

Mais combien dans la "base" pour faire obstacle sérieusement à cela?!!

En fait, peu.

Si on repense à l’AGE du PCF par exemple (pour parler que de ce que je connais puisque, récente salariée, je ne suis pas encore syndiquée et j’attends mon dossier d’inscription à la CGT depuis ... plusieurs mois - j’ai du renouveler deux fois ma demande ;)), force est de constater que la grande majorité des "délégués", et au delà, des camarades, sont contents de l’infâme bouillie réformiste et néo-bobo qui a été votée comme "mandat".

Pourtant, c’est vraiment ni une victoire ni une défaite, c’est juste... RIEN. Un néant de la pensée.

Un pur artefact politicien destiné à pommader le fion du militant coco moyen pour lui faire coller les affiches du PS en mars.

Ben oui, faut le dire, on n’est vraiment pas nombreux à ne pas avoir été satisfaits du résultat de cette AGE par exemple.

Il faut en prendre acte! Tiens, moi je reconnais la défaite de "notre" camp de ce point de vue idéologique (c'est pas pour autant que je vais déposer mon bazooka).

Ici ou là, blogs, forums, Bellaciao, etc, c’est super mais c’est une sorte de "réserve", de "microclimat" ! Même si c’est vrai, ce n’est pas la peine d’être nombreux pour faire la révolution.

(Donc, on continue hein, c’est pas une critique !! Je veux juste rappeler une évidence aux gens qui passent et ne nous connaissent pas : nous ne sommes pas "représentatifs" ni majoritaires, oui, et nous le savons)

Tiens autre exemple: pendant les grèves j’allais souvent jeter un oeil sur un site de cheminots (cheminots.net) - ben le moins qu’on puisse dire c’est que la majorité ne sont pas des révolutionnaires, ni même de la gauche "dure" !

C’est pas un reproche, c’est une constatation. Alors, sans doute, c’est de notre faute aussi, à toutes et à tous, les militants, un peu autistes, reconnaissons le , si on en est là, à ce degré zéro de la révolte, ok. Mais pas seulement.

Résultat : manifestement, les "gens", camarades ou pas, aiment l’eau tiède.La brise et pas la tempête.Faire du sport sans mouiller son tee shirt. La demie mesure, le truc pas trop violent, le mariage qui va sur une fesse plutôt que la passion et l'amour... ils préfèrent essayer de soigner leur cancer à l’homéopathie parce que la chimio c’est trop violent.

Y’a plein d’exemple de ce refus (supposé) de la radicalité, de la violence, de la difficulté, de l’originalité...quand on y pense, c'est tordant, parce que jamais la vie n'a été aussi dure.

Ce qui se passe dans le rugby (il y a eu qques discussions ici sur la question) c’est assez typique également.

On préfère le truc hyper bien léché, sans "vista", sans risque mais sans génie, carré, hygiénique, l’ère" Max Guazzini" du Stade français aux maillots roses et poses lascives dans les douches.Finalement, comme on n’est pas encore les meilleurs dans cette veine, on perd plus souvent qu’on ne gagne.

C’est un peu comme les mecs aussi, on ne nous propose plus que du très propre, du très sans poil, du très parfumé et crémé, sans gros mots, sans bière et sans foot ! (Je force le trait sur le cliché mais, mais, que ne nous a t on fait avaler comme dé-virilisation au nom d’une prétendue égalité des sexes? Après avoir infligé à la femme de se comporter psychologiquement comme un mec, on a infligé aux hommes de se comporter comme des femmes...)

Les pornos aussi,tiens, ça c’est un de mes exemples favoris ;) devenus ultra convenus, aseptisés (oui toutes les actrices de porno se ressemblent aujourd’hui, taillées sur le modèle américain : faux seins, fausse bouche, pas de poil, faux cheveux, faux ongles...), alors qu’il y a quelques années, on avait le choix entre Tracy Lords, Zara Whites ou Brigitte Lahaie !

Bref, des exemples piochés ça ou là, "à la Barthe", y’en a plein : la professionnalisation, la standardisation, le calibrage, la normalisation...c’est ça le "nirvana" nécessité par la société de consommation et de concurrence libre et non faussée.

Regardez vos tomates, vos poissons. Le fromage même (sacrilège pour un français) ! Tout ce calibrage exigé pour permettre la production et la distribution de MASSE, l’exercice de la "CONCURRENCE" etc !

Tout ces leurres capitalistes ! "Formatez formatez, ça passera plus facilement à la moulinette" qu’ils disaient....

Le "soft", le "correct", alors que paradoxalement la REALITE de la vie de millions de gens est de plus en plus dure et pornographique, sans fausse pudeur.

Mais cette réalité là est cachée, maquillée, dévoyée. Les pauvres qu’on nous montre sont gentils et propres, pas du tout révoltés mais résignés.

On a assigné le rôle du "voyou" à une catégorie bien spécifique : "LESJEUNESDESBANLIEUES" (qui nous traitent en rigolant de "bouffons" ! Ont ils tort?)

Les représentations sont en complet décalage avec l’horreur et la difficulté de la vie pour un nombre croissant, et les solutions proposées sont à des milliers d’années lumières de la radicalité exigée : "votez et votre vie changera" - de quoi rendre dingue furieux un paquet de gens au bord du gouffre.

Bref, j’arrête là, tout le monde voit à peu près ce que je veux dire?

On paie quelque chose qui a été parfaitement théorisé par Nietzsche en son temps et qui a toujours fait le lit du fascisme en réaction chez les esprits brillants et "vigoureux" : l’opposition entre les forces "dyonisiaques" et les forces "platoniciennes", apoloniennes, dans "La naissance de la tragédie".

On peut dire que nous sommes en plein retour du platonicisme, sur ce modèle. Au bout du compte, il sert toujours les mêmes intérêts - et c'est là que Nietzsche n'est pas assez loin dans ses écrits...(c'est pour ça aussi qu'il a collabora avec le régime nazi plutôt que de devenir communiste d'ailleurs...)

Cela fait 25 ans (je pense que c’est un effet pervers de la manière dont mai 68 a été "mal finie", avortée par la "révolution consommatrice" entamée "en douce" à la fin des années 50) que l’on nous "escouille" à base de politiquement correct, de politesse, de bienséance, de choses qui se font , ne se font pas, se disent, ne se disent pas...

Ca finit par payer.

C’est plus du sang qu’on a dans les veines, "c’est du jus de bidet" comme dit ma grand-mère ( --- Je fais une parenthèse parce que j’adore ma grand mère , pour ses tartes aux pommes, ses "bons mots" et son optimisme notamment, et parce qu’à 83 ans, toujours vaillante, elle est témoin d’un monde qui disparait, celui du CNR justement, et d’une époque où malgré tout, on rigolait vachement plus, tout en se battant très sérieusement ) !

A force de périphrases, de figures de style , de "respect" (mais qu’est ce que le respect? Il y a des civilisations dans lesquelles manger le cœur de son ennemi est une forme de respect post mortem - pourquoi est ce moins bien que de lui lécher les fesses sur un plateau télé et de le laisser repartir indemne de toute égratignure?!!) ... notre façon de penser, de réfléchir le monde, de nous réfléchir, est devenue aussi inconsistante et stérile qu’une vielle génisse efflanquée !

Faut voir qu’on préfère baver depuis les années 80 sur des femmes en papier glacé d’1.80 m qui pèsent 40 kilos, ça dit tout ou presque...

La lecture des communiqués du PCF est totalement édifiante d’ailleurs et elle aussi très révélatrice....

Total : l’opposition (politique et syndicale) telle qu’elle existe, malgré tout, aujourd’hui, la plupart des "gens" trouve ça bien...Ils trouvent ça suffisant, ils trouvent ça efficace... Ils trouvent que les vannes sur Sarkoléon, ses talonettes, sa grande pouffe, ça fait de super critiques sur l’action etc voilà !

Bon, je digresse, je digresse, désolée ,mais tout ça pour dire que si on a du pain sur la planche, comme je le dis souvent, c’est plus dans une "re- conscientisation" de BASE (niveau B-A BA) "proto marxiste", et pour ré-insuffler, avant même l’esprit de MArx , l’esprit de Robespierre.

La réaction et le capitalisme à l’œuvre, Sarko le Méchant Bouffon, et sa bande de nains peuvent nous aider, certes, malheureusement, mais c’est quand même pas gagné.

La Louve

Et : TOUS A VERSAILLES LE 4 FEVRIER 2008 ;)

32 commentaires:

Swâmi Petaramesh a dit…

J'adore ce billet, Louve :-)

Tomek a dit…

De même !
Merci pour le lien Swâmi :-)

Christine a dit…

La Louve a dit ailleurs : "Cela étant dit, oui, je crois que ça a quelque chose de révolutionnaire de penser l'égalité (en l'occurrence, des sexes) autrement qu'en termes d'identité ( qui se révèle d'ailleurs en général une collection de présupposés et de copier-coller comportementaux...)"

Je pense que ce qui est révolutionnaire, c'est de penser l'égalité entre individus ayant chacun et chacune le droit de roter la bière (mais pas forcément ;-), celui de pleurer et de se faire prendre en charge parfois, celui d'être autonome et fort-e parfois, celui d'être des fois actif/active et des fois passif/passive. Entre personnes différentes et pas identiques, mais pas assignées à des identités de groupes.

Ce qui vaut pour l'égalité entre les hommes et les femmes, les zétéros et les zomos, les zoriginaires d'ici et d'ailleurs, les de diverses couleurs. Etre des individus différents et égaux, libres de toute pré-assignation.

Osemy a dit…

suite à un e remarque d'un lecteur sur le blog de Swami:
"Tu as tout à fait raison
c'est inexact d'écire que Noetzsche fut un collaborateur du nazisme; et du au fait que ce billet comme bcp d'autres est écrit très vite - ce qui est juste c'est que la pensée de la volonté de puissance et d'autres perles ont été reprises à la sauce hitlérienne et ce que j'aurais du écrire c'est que l'on a pu utiliser la pensée de Nietzsche, parfois ambigue ou "tortueuse" il faut aussi le reconnaître, pour en faire une des sources des soi disant "théoriciens" du Reich.
Mais c'es t vrai que rien de comparable à Schmitt ou Heiddgger chez ce magnifique philosophe. (d'ailleurs je vais publier cette rectif sur mon blog)

Ben Adeb a dit…

Sans vouloir te peiner, Friedrich Wilhelm Nietzsche meurt en août 1900 à Weimar (Allemagne). Difficile en conséquence de l'accuser d'avoir collaboré avec le régime nazi. Quant aux détournements par les uns et par les autres de sa pensée, mais aussi de celle du vieux Charlie et de bien d'autres encore, ils sont légion.
Pensées détournées ici, jugées dépassées là, ce fil de la transmission coupé de mille manières concourt à notre désarmement théorique, qui est notre désarmement tout court.

Kuk a dit…

Ok ok ok
Concrètement, on fait quoi ?
Ah oui ! Le 4 février ...

thomas a dit…

Bonjour,
je ne peux que plussoyer un grand coup sur cette idée de nietzsche collaborateur des nazis. Non seulement c'est une erreur en terme de dates d'a peine 50 ans, mais en plus il faut vraiment ne pas l'avoir lu pour lui soupconner la moindre sympathie antisémite ou nationaliste. (sauf dans ces très jeunes années, et il reviens là dessus et s'en excuse).
Ce qui ne fait pas de lui un sympathisant communiste non plus, ça c'est sur....

thomas a dit…

(la soeur de nietzsche était mariée à un antisémite reativement célèbre et à donc oeuvré à la naissance de cette legende de nietzsche national-antisémite; une fois nietzsche fou bien entendu)

molloy a dit…

Quoique je sois d'accord avec toi lorsque tu décris l'endormissement général dans lequel nous nous complaisons la plupart du temps, il est à noter que l'on nous endort aussi en nous faisant avaler des contre-vérités, du typ "Nietzsche a collaboré avec le régime nazi".Dire ça d'un homme mort en 1900 est de la dernière bêtise, et répéter les poncifs sur Nietzsche l'inspirateur des nazi comme beaucoup de petits BHL qui ne prennent même pas le temps de se renseigner sur leur sujet est insupportable.
La révolte passe par la vérité.

Osemy a dit…

Euh là les gars, c'est moi qui dois plussoyer comme dit l'u nd'entre vous!!!!

D'abord, je maintiens que j'ai mal écrit ou mal traduit ma pensée sur Fredo ;) mais cela étant , il n'a pas toujours été aussi clair que l'on peut le croire sur le sujet.

Sa tendre soeur s'est en effet mariée à un antisémite mais à ma connaissance elle n'a pas été membre du Parti Nazi -
enfin si erreur il y a bien , elle n'est pas de 50 ans non plus ;) parce que le NASDP si je ne m'abuse sur ce coup là c'est la suite de la 1ère guerre mondiale, on va dire donc, 15 ans après la mort de Nietzsche et que cette idéologie prend ses racines à une époque contemporaine de Nietzsche...

Bon, voili voilou là je pense qu'on a fait le tour .En mêem temps ça fait plaisir d'avoir des lecteurs/trices toujours aussi réactifs !!

2008 commence bien - La Louve va prendre deux Alka Selzer enlever ses moufles pour écrire et rebrancher son cerveau, y'a du niveau!

;)

Osemy a dit…

Bon allez, le prochain (ou la prochaine :)) qui prend 5 minutes de son précieux pour écrire pour la 20ème que je suis une petite conne inculte, alors que je pense que tout a été dit de ma part et de la part d'autres lecteurs précurseurs sur le sujet de Nietzsche a un gage...

J'ai moi même rectifié (faut lire les commentaires des autres) et précisé ma pensée ("Osémy" c'est moi) - voilà !
ciao a tutti

laflote a dit…

Bonjour, j'arrive ici par le biais de Swâmi et je dois dire que je le remercie de m'avoir permis de lire un tel billet que je me déteste de ne pas avoir su écrire aussi... Bravo et surtout merci.

Swâmi Petaramesh a dit…

Ben Adeb a dit : « ce fil de la transmission coupé de mille manières concourt à notre désarmement théorique, qui est notre désarmement tout court. »

En même temps, le thème central de ce billet n'était pas Nietzsche, et faire tourner l'essentiel de son fil de commentaires sur le sujet "Nietzsche n'était pas un nazi" me semble dommage, quand il y aurait tellement d'autres choses à dire.

Quant à une théorisation excessive en politique, je m'en méfie fort, car elle concourt aux bagarres stériles d'intellos autour d'un point-virgule ou d'un arbre qui souvent cache la forêt, et pendant que les intellos se titillent sur des vétilles, le bon peuple, lui, regarde TF1 où l'on se garde bien de lui fatiguer la tête (!) avec des théories ou des concepts complexes, et où on lui vend plutôt de bonnes simplifications bien publicitaires et démagogiques auxquelles il adhère comme le gogo qu'on en a fait...

Je ne dis surtout pas que notre discours doive niveler vers le bas, bien au contraire, mais il doit se garder de l'élitisme et du pédantisme. Quel pourcentage des employés de bureau, vendeurs/euses de magasins ou caissières à Auchan ont lu Nietzsche ou s'en soucient plus que de leur première chaussette ? Pour la majorité, la paresse intellectuelle est la règle, et tu prononces le mot "Nietzsche" que les 9/10e de tes interlocuteurs se sont déjà barrés en courant ou te répondent match de foot...

Compte tenu de la qualité du billet d'Osémy et de tout ce qu'il aurait pu évoquer, je trouve décidément fort dommage que les commentaires aient dérapé dans Nietzche et sa soeur...

galunto a dit…

une femme, militante communiste, qui apprécie et sait critiquer le porno ? Ouf, y'a quand même des raisons d'espérer dans ce bas monde...

Merci pour ce billet qui nous purge l'eau de chiotte qui coule dans nos veines.

Le Joker a dit…

poussé par le saint homme a venir également m'extasier, me voila scié devant une aussi belle analyse. même si deux trois trucs pourraient preter a contestation, ce qui fut fait dans un commentaire (ou deux) précédent(s).
Je dirais même plus : "pas mieux !"

...enfin, pour le moment.

Swâmi Petaramesh a dit…

Sinon, hibou, caillou, chou, genou, prennent un "X" au pluriel... Euh, au pluriel _seulement_ ;-))

merlin a dit…

Moi aussi je tombe là par suivi de hasard. Je ne m'attendais pas à trouver le Che Guevara en sting....
J'en suis agréablement surpris ! Merci Louve pour cette inovation, écrire au bazooka plutôt qu'au stylo plume.

François a dit…

J'aimerais juste mettre un peu d'optimisme.Ton texte est bon Elodie et le fruit d'une bonne objectivité.Tu as malheureusement raison.

Avant 68 tout était au "point mort",les gens semblaient endormis,tout accepter.Je me souviens m'être pris de gueule avec des camarades de mon Parti qui faisaient des projets avec les masses populaires ...etc..Je disais "mais bon dieu de bon dieu,il n'y en a pas un qui bouge,ils sont inertes et vous voulez lancer des mouvements révolutionaires,de masse?"Quand il y a une grève la direction CGT(désolé mais oui déjà) claque des doigts et hop ça rentre comme des moutons!"

A cela on me répondait "tu ne sais pas ce dont est capable la classe ouvrière tout peut arriver si on ne lâche pas"."Nous sommes l'avant garde,jouons notre rôle".

Et je dois dire que quelques semaines plus tard cétait le grand boom.Chez Renault Cléon,près de Rouen,à 11 heures nous faisions une grève tournante,à midi les dirigeants voulaient que nous reprenions le travail.Comme ils n'avaient aucun argument ils ont pris l'heure de la cantine__authentique__la CANTINE.Là ce fut l'erreur fatale à une dizaines "d'affreux gauchistes révolutionnaires"nous avons gueuler plus fort que tous "on se fout vraiment de notre gueule,ils ne veulent pas de cette grève..."Et là,la masse des travailleurs a suivi.

Le soir les patrons étaient enfermés dans les bureaux,les grilles d'entrées étaient soudées,une des plus grandes grève de l'histoire était en marche et n'allait se terminer qu'environ deux mois plus tard.

Nous étions la deuxième usine à débrayer après Sud Aviation à Nantes.Environ une semaine plus tard on comptait environ dix millions de travaileurs(euses)en grève dans toute la France.

En rien je ne veux parler de 68,dire le formidable mouvement que cela était.Tout le monde peut facilement s'en douter.

Ce que je veux dire c'est la ressemblence qu'il y a entre ces deux époques:1968 et 2008.Rien à mes yeux, et je n'étais pas le seul,ne lassait présager cela...et pourtant!!

A bien y réfléchir il y avait un énorme ras le bol de De Gaulle,de sa politique colonialiste même après les accords d'Evian(1962)Le travail était difficile,crevant,les femmes travaillaent à la chaîne,et pour beaucoup la nuit.......Les accidents du travail étaient nombreux...et la liste serait longue si exhaustive.

Donc,vous vous en doutez,je veux vous dire de ne pas vous fier aux apparences,à tout ce que l'on raconte comme conneries.Surtout ce que disent les médias qui relèguent une politique d'Etat.

Actuellement les gens en ont ras le bol aussi de voir et subir tout en étant obliger de fermer leur gueule.Ce petit jeu ne pourra pas durer encore très longtemps.
Alors nous,et surtout vous les jeunes,formons l'avant garde,faisons ce que nous avons à faire et les masses nous suivrons.

Fraternellement à toutes et tous.
François

Gilles a dit…

Misère du nietzschéisme de gauche

Aymeric Monville

A LIRE !!!

enzo d'aviolo a dit…

ouaouh, ça dépote ce coup de gueule. je le partage pleinement.

c'est bien pour cela que la bien pensance libérale qui pousse à la négociation pour être qualifié de bienséant, me fait rager. La grève dure et illimitée, qualifiée d'archaïque par ceux qui veulent nous imposer ce modèle, reste le seul vrai moyen d'action radical pour obtenir ce qui est du au salariat.

Par contre, vu les évènements récents, je suis surpris (enfin moyennement pour une communiste) que tu veuilles adhérer à la Cgt!
Thibault, ce ne serait pas le Buffet de la Cgt!?
amitiés.

c'estpasfaux a dit…

Ton admission à la CGT ? Tu payes tes timbres à la Confédé. et basta c'est quoi le problème ?
A part ça très bon billet.

celeste a dit…

très bon texte, j'aime beaucoup
et aussi de souligner le côté aseptisé, inodore, sans saveur, de la société que l'on nous propose...du jus de bidet, bien vu

merlin a dit…

J'aimerai bien y croire que les masses vont se soulever, que les jeunes sont l'avant garde.
Mais les jeunes cherchent du plaisir à court terme, ils sont élevés au zaping. Les moins jeunes sont endettés jusqu'au dessus des oreilles, crédit pavillon de banlieu, DVD, ordi et abonnement internet, portable, assurances divers et avariées, etc
tout autant de boulet que les vieux de 68 ne trainaient pas derrière eux. Quand aux vieux, ceux de 68, pour beaucoup et surtout les liders, il est préférable de ne pas les prendre en référence aujourd'hui.
J'aimerai y croire mais je ne peux m'empècher de penser à l'expérience de la grenouille.
Prenez une grenouille et jetez là dans un récipient d'eau chaude, elle en sautera tout de suite.
Prenez la même grenouille et placez là délicatement dans un récipient d'eau froide, puis mettez le feu dessous. Vous pourrez la manger cuite dure, car elle restera jusqu'au bout.
Mais, j'aimerai y croire.

Swâmi Petaramesh a dit…

@Merlin : « Prenez une grenouille »

Tiens, c'est marrant, il y a déjà fort longtemps de cela j'avais rédigé un billet portant ce titre...

Anonyme a dit…

Pas mal l'article. Mais - il y a tiujours un mais - ce sont les idées développées par Nietzsche qui furent utilisées par le Nazisme, par l'intermédiaire de sa famille.

Anonyme a dit…

C'est bien, tu vas finir par appeler un liquidateur du PCF, un liquidateur...
Pascal de Lyon

meg a dit…

Je tique quant je lie ca "C’est un peu comme les mecs aussi, on ne nous propose plus que du très propre, du très sans poil, du très parfumé et crémé, sans gros mots, sans bière et sans foot ! (Je force le trait sur le cliché mais, mais, que ne nous a t on fait avaler comme dé-virilisation au nom d’une prétendue égalité des sexes? Après avoir infligé à la femme de se comporter psychologiquement comme un mec, on a infligé aux hommes de se comporter comme des femmes...)"

La femme se comporte psychologiquement comme un homme ?! ca serait sympas de devellopper ce que tu entend par psychologie d'homme ou de femme. Ton paragraphe sur la "dé-virilisation" est vraiment un gros tas de clichés que tu mélange sans dicèrnements.

D'abord un homme sans poile, propre, coquet.. n'est pas "dévirilisé", pas plus qu'une femme poilue qui rote de la bière n'est masculine.

En fait ce que tu décrit c'est l'imaginaire consumeriste néo-nazie des pubeux. Des corps normés, sains, athlétique, imbérbes, blond, bien conforme à leur genre. Et ces pubeux n'ont rien a foutre de l'égalité des sexes bien au contraire ils entretiennent un maximum l'assignation sexuelle des hommes et des femmes. Leur mode sur le poile c'est juste que ca fait consommer de se raser, épiler, récurer, parfumer, crémer... Alors que de laisser vivre les poiles et les bactéries tranquille ca n'est pas un marché porteur. Les promoteurs de la normalisation que tu dénonce ne sont pas ceux qui promeuvent l'egalité. Si ils utilisent le mot égalité c'est pour le dévoyé. Ca me fait penser à un slogan qui j'ai vu récament et qui m'a bien soulever le coeur. C'etait une grande affiche pour une marque cosmétique qui clamait "Libérté, Egalité, Beauté".

Quant juste après tu reproche aux femmes et aux hommes de se comporter non conformément aux stendards sexo-normées vraiment je ne comprend plus. Je ne sais pas où tu vie, mais vers chez moi les hommes et les femmes ont encor des comportements et une psychologie bien conforme aux conditionnement sexiste et très largement entretenu par les grands médias, la presse, la Tv, la pub... Si les hommes et les femmes pouvaient avoir la psychologie d'individus libres, libres entre autre d'etre "féminins" ou "masculins", indépendament de leur sexe biologique ca serait vraiment pas mal.

Sinon je trouve ton texte vivifiant, bienvenu et je m'y recconnais globalement.

Bonne continuation dans la colère.

Osemy a dit…

@pascal: salut pascal, merci tu m'as fait rire :) non j'appelle pas ça un liquidateur, j'appelle ça un réformiste ou un contre révolutionnaire. C'est bien suffisant non? Les anathèmes c'est pas mon truc et puis "liquidateurs" j'aime pas parce qu'on l'oppose à "rénovateurs" alors que pour moi les vrais rénovateurs c'est "nous", justement! Rénover le pcf ça commencerait par lui réinsuffler un esprit et un objet révolutionnaires . "Liquidateur" ça veut dire quoi!, C'est comme dire "stal" ou "orthodoxe"... à plus on a du pain sur la planche

Osemy a dit…

@ meg: enfin qqu'un qui tique sur ce passage (je me demandais quand.. ;))
évidemment que les choses ne sont pas aussi simples! cela étant dit il ya des caractères sexuels (innés ou acquis, peu importe) masculin et féminin; quant aux comportements, ils sont en effet pour la plupart éducationnels cependant je ne n'oppose pas nature et culture et je pense que pour l'homme sa culture fait partie de sa nature justement. Donc on peut déplorer des "comportements types" pour cette raison mais on ne peut pas juste classer en disant"c'est faux" ou "ça n'existe pas"...Bien sûr que les poils ne sont pas porteurs en termes de business;) quant au cliché sur les hommes poilus qui rotent ;) c'est aussi en contrepoint de ce gros battage médiatique et mkg qu'on a fait pendant qques années sur les "nouveaux hommes", "les métrosexuels"...
a bientôt dans la colère (et dans la joie car la colère triste est affreuse)

Soyons en colère et soyons joyeux.

Swâmi Petaramesh a dit…

@Osemy : « enfin qqu'un qui tique sur ce passage »

Mouarf ! J'attendais aussi que quelqu'un tiquât ;-)))

Anonyme a dit…

Liquidateur, cela veut tout simplement dire : quelqu'un qui veut liquider le PCF, afin que personne n'en parle plus jamais, en empêchant les communistes de le faire vivre. D'accord pour dire qu'il s'agit de réformistes, mais en plus, ils voudraient enterrer définitivement le parti avec eux. Quant à l'opposer au terme rénovateur, pourquoi pas ? Personne ne l'utilise (les "refondateurs" étant parmi les liquidateurs déclarés (Braouezec, Martelli...). Mais bref, tout cela n'est qu'une bataille de termes, les autres batailles sont devant nous...
Pascal de Lyon

Jo a dit…

Bonjour,

Une nation complète anesthésiée à réveiller. Il y a du boulot !

"Comment anesthésier une nation, Techniques de manipulation des masses"

Un article ici :
http://novomondo.stumbleupon.com/review/14974778/

Amitiés.