vendredi 24 août 2007

RETOUR DE VACANCES

Besancenot : "La LCR n’a plus vocation à exister"
(sur Bellaciao)
Olivier Besancenot estime dans une interview au Parisien de vendredi que son parti, la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), doit céder la place à une nouvelle organisation plus fédératrice.

"Nous voulons rassembler tous les anti-capitalistes et tous les partisans d’un changement de société dans une nouvelle formation. (...) Ce n’est pas un énième cartel d’organisations mais une opportunité pour la gauche radicale d’écrire une nouvelle page de son histoire", dit-il.

Le congrès constitutif "pourrait intervenir l’an prochain", ajoute-t-il. Olivier Besancenot a obtenu 4,08% au premier tour de la dernière présidentielle, soit près d’1,5 million de voix, loin devant les autres candidats de la gauche radicale.

"Nous ne proposons ni le ralliement à une LCR-bis, ni un ravalement de façade. la Ligue communiste révolutionnaire doit désormais être dépassée et tourner une page sans renier son héritage. Mais à nouvelle période politique, nouveau parti", dit Olivier Besancenot.



"(...)La nouvelle formation "doit être suffisamment vierge politiquement pour que d’autres horizons puissent s’agréger", affirme le jeune postier. "L’idée est de ne pas construire un nouveau parti trotskiste", mais "un parti anticapitaliste pour tous ceux qui veulent construire autre chose que le capitalisme", explique-t-il. " (Voir sur le site LCR Rouge)


--------

Bonjour à toutes et à tous pour commencer.

Retour de vacances.

Ben oui, j'ai eu cette chance de pouvoir partir, je la mesure et je pèse mes mots, en pensant à toutes les familles qui n'en ont pas ou plus les moyens et dont les mômes n'ont pas pu changer d'air (je salue aussi les initiatives locales du PCF et du Secours Pop pour emmener les gens 24 ou 48 heures à la mer, comme à Berk ou au Touquet par exemple).

Je n'ai rien écrit pendant ces moments de détente, mais j'ai beaucoup lu et écouté.

Dans les médias: la presse écrite est de plus en plus désolante, la radio n'en parlons pas, c'est grave. Entre un Joffrin qui applaudit "l'indépendance d'esprit de Cécilia Sarkozy" et voit son comportement "rebelle" (bpoouh la méchante...) comme une vitoire de la "cause des femmes"..., RMC qui a reçu plus d'une heure un Santini au meilleur de lui-même (c'est à dire au pire du capitalisme), ou France Inter/France Info, de plus en plus "voix de son maître", un Figaro qui en fait des louches, un Mélenchon de plus en plus schizo et un PS de plus en plus "à l'ouest" (et donc de moins en moins "à gauche")...

Et encore, j'avais pas la télé, donc, je me suis épargné TF1 et France Télévisions...

Pas de quoi pavoiser.

Quant à la droite, ça a été tellement horrible de l'entendre occuper le terrain presque continuellement pour tout et n'importe quoi pendant toutes ces journées, que je prépare un petit papier sur les belles actions de notre Gouvernement, pardon, je voulias dire, de notre Président et de sa majorité présidentielle. Parce qu'on a eu du TRES grand quand même, pendant ces vacances (et non, je ne parlerai pas de l'angine, blanche ou verte, de Madame, on s'en FOUT; en revanche je suis beaucoup plus intéressée par le communiqué AHURISSANT de l'Elysée aujourd'hui, légitimant une opposition à ce que ladite Cécilia Sarkozy soit entendue par la commission sur la Lybie... Bref, nous y reviendrons.)

Alors quand je tombe sur l'interview de Besancenot hier, avec toute la méfiance due à la LCR, néanmoins, je suis assez contente.

Et j’ai envie de dire, sans enthousiasme démesuré mais avec une certaine gaité, enfin une bonne nouvelle "à gôche".

"Si, si et si".

La question est : qu’allons nous en faire au PCF?

Nous verrons, nous déciderons, souverainement, en tout cas, je l’espère.

Mais il est évident que pour ma part ( et ce n'est pas une nouveauté) je suis beaucoup plus encline à réfléchir à une alliance avec la LCR, alliance dont les conditions restent à définir, y compris dans un nouveau parti, avec des contours aussi clairement posés (dépasser le trotskisme, ne pas faire un cartel, rester communistes et solidement campé sur une position anticapitaliste, notamment).

En tout cas, je suis bien plus favorable à cette solution, si Besancenot et Krivine tiennent cette promesse, et qu’ elle a une réelle utilité politique, qu’à une reconstruction avec les soi disant "socialistes".

Si cet appel du pied nous est effectivement destiné, je pars du principe que cela implique qu’ils ont compris que les militants du PCF étaient 30 fois plus nombreux que les militants de la LCR et que, cette "réunion" faite, ni Krivine ni Besancenot n’auraient plus les coudées franches pour faire ce qu’ils veulent et que chacun allait devoir apprendre à vivre et à travailler avec l’autre.

Cela vaut pour nous aussi, évidemment.

Et je prends donc cela comme un acte de "bonne volonté".

Le premier test à faire pour moi, c’est donc de présenter des listes communes 100% LCR/PCF aux municipales.

Je crois que le temps est venu de tordre enfin le cou à ce pacte maudit qui n’a que trop duré, entre le parti des communistes et les socio démocrates d'une part, et, d'autre part, que l'occasion est rêvée pour faire certains "essais".

La rupture avec le PS ne pourra être que brutale, comme toute rupture.

Reste l’électron Mélenchon et quelques autres "gauchistes" ;-) du PS, me direz-vous.

Moi, la seule chose que je constate aujourd’hui, c’est que, manifestement, aucun de ces soi disant "esprits libres" n’a pour l’instant quitté le PS, qu’ils touchent toujours leurs indemnités d’élu-e-s du PS, et qu’en dehors de belles paroles et de bravades totalement ridicules (du style "gnagnagna j’irai pas à La Rochelle"), aucun n’a l’intention de le faire.

Quand on prétend avoir une volonté de changer les choses il faut quand même envoyer quelques signaux forts que l’on va mettre en oeuvre un tel changement et moi, tout ce que je vois aujourd’hui c’est que les plus "à gauche" du PS espèrent surtout attraire au PS (quel que soit son futur nom) des communistes, et non faire le chemin inverse.

Mais il va quand même falloir qu’on m’explique, compte tenu des circonstances actuelles, par quelle magie on peut continuer à prétendre être "anticapitaliste" et cautionner le PS par sa présence dans ses rangs ....

Comparer Hue et Besancenot (ce qui est fait ici ou là pour dire "l LCR fait de l'anti communisme et veut la peau du PCF"), ça me semble complètement ridicule ! Il ne faut pas tout mettre sur le compte de "l’anti communisme primaire" et être un peu lucides. D’autant que pour moi, (je sais, ça va hurler chez les camarades) beaucoup de militants de la LCR sont des communistes au moins aussi sincères que nous, même si les voies choisies sont différentes. Ces différences ont aussi, parfois, des explications qui ne tiennent pas qu’au trotskisme.

Alors qu’un membre du PCF qui a autant envie de se rapprocher des socio démocrates que Robert HUE, qui nous a poignardé dans le dos pendant la présidentielle bien plus que Besancenot et Krivine, (qui se sont contentés de faire leur campagne à eux et qui l’ont bien faite), ça me pose dix fois plus de problèmes d’un point de vue politique.

On dit que la LCR passe à la télé passe qu'elle est "à la solde" des bourgeois. Je doute, en tout cas aujourd'hui. Et si tout simplement, ils passaient à la télé parce qu'au fond, ils ne sont pas pris au sérieux (3500 à 4000 militants et à peu près pas d'élus , 4.80 % à la présidentielle, ça peut en effet faire sourire)?

Olivier Besancennot passera -t-il encore dans certains médias si il devient un représentant parmi d'autres d'un vrai parti communiste réunifié? C'est à voir...

Il est évident qu’avec la LCR nous aurons d’autres problèmes, mais, soyons ENFIN un peu utopistes, la réunion dans un seul parti communiste de la LCR et du PCF, sur des bases marxistes, anticapitalistes, internationalistes, dans des conditions claires, écrites, et véritablement négociées, approuvées par les militants, ça aurait une sacrée gueule et ce serait une vache de belle mariée !

Alors là, oui, je pense que l’UMP commencerait à faire salement la tronche.

D’autant qu’en théorie le concept de "communiste" ne devrait poser pb à personne dans les rangs des deux formations si on en exclut a priori le trotskisme. Idem pour l’anticapitalisme.

Vous imaginez le séisme culturel? Les "frères ennemis du communisme français" se tendent la main pour renverser le capitalisme? La fougue des "jeunes" et la pratique des "anciens" (à tort ou à raison) mises dans le même panier? Et on ne pourra pas reprocher à la LCR de s’être autant compromise que nous avec le PS. Résultat : tout le monde, pour diverses raisons, se refait une virginité.

Alors ok, je rêve. Mais rêver parfois ça fait progresser. En tout cas, rien n'interdit de réfléchir sérieusement.

Alors que si on s’allie au PS, d’une manière ou d’une autre, ils n’ont pas fini de rigoler à droite, ce qui m’emm... d’autant plus qu’ils sont VRAIMENT MAUVAIS, en plus d’être des bourgeois capitalistes...Incultes, mauvais analystes, révisionnistes, m'as-tu-vu comme pas permis, bavards, NULS en économie (d'un point de vue capitaliste-nationaliste) et j'en passe.

Affaire à suivre donc, pas forcèment pour sauter dedans à pieds joints ( je dirais même, ne nous précipitons surtout pas, et au contraire, discutons, rapprochons nous et enfin, négocions, négocions).

Je prends l’interview de Besancenot comme un appel du pied vers nous, jusqu’à preuve du contraire ( je me gourre peut être et ils veulent peut être juste ramener leurs ouailles égarées depuis 20 ans au PS? Peu probable...Absorber LO manifestement en manque de gouvernail? Mouai, si c’est ça l’objectif, c’est dépenser bcp d’énergie et prendre des risques pour pas grand chose et je trouve ça culturellement assez improbable, même s’ils ne cracheront pas sur quelques renforts...)

En tout cas, moi, je regarde ça de près et je crois qu’il ne faut pas renvoyer la LCR avec une fin de non recevoir, mais au contraire, répondre, par un autre appel du pied.

Et je pense que cet appel du pied peut être, doit être, une liste commune aux municipales, sans calcul boutiquier et en toute équité, c à d 50/50, ce même si la tête de liste dans les grandes villes doit parfois être LCR,( pour ne pas le nommer, Besancenot à Paris par exemple).

Notre position au second tour vis à vis du PS, si nous ne sommes pas en ballotage favorable qui nous permette de nous maintenir, doit également être claire avant même le début de la campagne, au PCF comme à la LCR, car nous serions alors en position d’arbitre en le PS et l’UMP.

Et là réside le vrai pb, compte tenu de notre "culture".

Ma position sur le sujet est claire ( elle m’a valu plus d’une volée de bois vert à la présidentielle, puis aux législatives, mais je la maintiens) : laisser le PS face à ses responsabilités. Lui mettre le nez dans son "caca" idéologique. Contre le "crétinisme parlementaire" et la compromission idéologisante. Il est temps de renverser la vapeur.

Au stade où nous en sommes, ce n’est plus nous qui avons besoin d’eux mais l’inverse, et notre faiblesse électorale est devenue une force.

Soit le PS a en effet besoin de nous pour gagner face à l’UMP ( ce qui implique que sans nous, le PS ne passe pas), et dans ce cas, nous sommes fondés à réclamer bien plus que ce que nous avons eu à présent et à contraindre le PS à gouverner véritablement selon nos souhaits (ce qui n’est pas le cas aujourd’hui quoi qu’on en dise).

Soit ils n’en ont pas besoin et dans ce cas, et bien, maintenons-nous au second tour, formons une opposition claire à l’UMP et au PS et qu’ils se débrouillent sans nos troupes avec la droite et ses sbirres. Et dommage si certaines villes repassent à l’UMP. Mais ce sera le PS qui en portera la responsabilité puisque c’est lui qui se sera maintenu au second tour, sans nous.

A tout "saigneur" tout honneur, donc.

Il va de soi que tout doit être écrit, ou dit, ouvertement et le plus sereinement possible, RIEN ne doit se faire dans le dos des militants, en tout cas chez nous, ni ouvrir la porte, ni la fermer, et qu’il va falloir aussi se faire un peu confiance.

Dans la mesure où les militants du PCF avancent en conscience de ce qu’ils sont et représentent ( c à d une force, contrairement à ce qu' on s’acharne à vouloir nous faire croire) et que chacun a bien compris que , si nous sommes prêts à envisager des solutions nouvelles, néanmoins, nous ne sommes ni morts, ni à vendre, pourquoi pas?

Un pied par un pied, et on arrivera peut être à danser ensemble... Et qui sait, ce sera une belle java?

Fraternellement, La Louve

7 commentaires:

François a dit…

Salut Osemy,
C'est vrai que le billet d'OB.donne de l'espoir et j'ai très envie que cela se concrétise.Bien sûr les divergences vont s'en " méler"cela ne sera pas facile,il risque d'y avoir des heurts verbaux mais ils sont absolument nécessaires.Nous ne devons pas chercher à en faire l'économie mais au contraire nous devons nous en servir comme d'une RICHESSE !!A mon point de vue cela s'adresse à toute la gauche radicale,LCR ,PC,LO, PT...etc..Et c'est le moment pour les Mélenchon,Filoche et autres du genre à prouver qu'ils sont véritablement de gauche ..!!?Sans ,bien sûr, se mettre à rêver.

Je pense même que c'est une opportunité à ne pas manquer ,que nous devons tout mettre en oeuvre pour qu'elle réussisse.Nous devons gagner quitte à faire fi de notre orgueil tout en défendant nos idées respectives avec conviction.
En avant camarades,la victoire est(doit être)au bout !!!
Fraternellement François.

paul a dit…

Bonjour Elodie
alors comme ça on revient de vacances pleine de pepse ?
bien
j'ai lu votre article là ! si !
moi, je n'ai pas la télé et j'ai subi ma famille de nuls familialistes irresponsables politiquement !
...
bon !
Pendant ses dernières semaines, moi tout seul comme un tout petit naufragé au milieu d'un océan planétaire perdu dans la galaxie, j'ai lu surtout ce que proposent les sites rézo.net, et puis voltaire.net aussi oulala, samizdat, bellaciao et quelques autres dans le même genre.
La radio me casse la tête avec des musiques que j'aime pas forcément selon les chaînes...
j'ai pas la télé.
j'apprends avec votre article que besancenot nous fait de l'appel du pieds.
tant mieux.
franchement!
sur le terrain, nous n'aurons plus de raison de faire semblant de se faire la gueulle
et nous aurons peut-être un peu plus de crédibilité avec les gens du commun, quand ils ne sont pas complètement abrutis de télévision de foot et de biere.
j'aime pas la bière.
je hais le foot.
C'est viril donc c'est con.
C'est comme les gens de droite : c'est vrai qu'ils sont "mauvais" au sens maléfique du terme.
car leurs fondements sont ceux de l'orgueil d'un individualisme qui nie toute valeur et impacte des circonstance dans la construction culturelle, relationnelle, sociale, de chacun.
La droite n'est plus seulement la loi d'une classe dominante économiquement.
La droite est devenue l'expression du plus grand nombre, d'égos surdimensionnés ne croyant que par la volonté du plus fort, du plus méchant, du plus intimidant, du plus dominateur : ses héros en sont de tristes sires du showbiz et les gladiateurs des cirques de masse.
Alors évidemment, pour ses machos phallocrates, quand une très belle femme comme fanny ardant clame l'héroïsme du fondateur sincère des brigades rouges...
Ils hurlent au scandale et à l'insulte des familles "victimes" d'une perte de leur capital de chair dont ils ne réalisent une affection qu'à partir de la mort...
La droite c'est "le mal".
et les socialistes, c'est le mal qui a mauvaise conscience donc qui collabore en grognant.
bon en plus par ailleurs :
Je pense comme vous que l'on n'aurait tout à gagner de la création d'un parti communiste unifié à partir du pc et de la lcr.
Ce n'est pas tant le rassemblement des jeunes et des vieux que j'y vois mais l'expérience des uns et des autres en tant qu'expérimentateurs diversifiés d'outils et de grilles d'analyses différentes bien que construites sur les mêmes racines marxistes.
Ce sont deux types d'organisation militantes aussi qui pourraient s'apporter mutuellement beaucoup de savoir faire autant que de ressources énergétiques.
Je pense que ce serait re-construire le communisme et lui permettre de redevenir convaincant et éducateur des masses, efficace contre le lavage de cerveau de la propagande néolibérale, diffusée par les télévisions, par les illusions vaniteuses, destructrices de tout collectif car fondée sur la valorisation de l'orgueil individuel anti-social, l'obscurantisme de la vision élémentariste ignorante de toute interdépendance avec les circonstances...
bon à part ça
à tous les coups, comme j'ai pas assez fayoté,
et que je ne suis pas le centre du monde,
vous n'avez sûrement pas lu les fichiers de Chanson d'orage.
ben c'est pas grave !
ça va pas révolutionner la littérature utopique !
et de toute façon vous pouvez les lire en ligne sur mon site
http://dansedeplume.apinc.org/article.php3?id_article=65
http://dansedeplume.apinc.org/article.php3?id_article=66
à part ça aussi...
j'aime bien vous lire
même si...
paul

Sad___ a dit…

Je ne partage pas du tout cet enthousiasme là !
Notre idéologie est pétrie avec la même pate sans doute (!?), il y a assurément à la LCR des communistes sincères, ... certes, mais cela ne suffit pas et cela ne garantie rien.
Echanger "nos" villes, cantons, conseils généraux, "nos" 12 à 15 000 élus contre, ..."quoi au juste" ?
Les 4,80% aux présidentiel de OB, ne mesurent pas "l'influence idéologique" de la LCR. Mais simplement (plus prosaïquement !) son degré de popularité à la manière d’un people quelconque issu de la Star-Ac & Cie ... .
Je crois qu'une "bonne stratégie" ne peut fonctionner sans être au claire sur "nos valeurs à nous" ( une introspection ?).
A l’inverse d’une politique "visant un rapprochement" avec la LCR ou le PS, ou « les comités antimachins », …. je pencherai pour celle privilégiant « l'autonomie et le renforcement » du PCF ! Avec identification des pièges électoraux à éviter dorénavant et les échéances électorales à réussir pour que le peuple puisse se défendre. Et que dans ce cadre, se nouent des alliances tactiques, j’allais dire …techniques.
A Lyon par exemple, je défends l’idée d’une alliance « PCF - les Verts (entre autre » ( !) Le risque ici (majorité municipale type « Gauche-plurielle » depuis 2001), c’est que Gérard Collomb le Maire, ouvre l’exécutif à la Droite ! Une bataille qui laissera froid nos compagnons de la LCR d’autant qu’elle vise à la fois à « contraindre » les socialistes et à participer d’un exécutif épuré « in fine » !

Osemy a dit…

Salut Wouiiinncce
Il y a eu un pb technique avec leur serveur voilà tout...
No soucy.
J'en profite pour vous rappeler que le procès de Roberto Ferrario est le 11 septembre: faites signer la pétition à celles et ceux qui ne l'ont pas encore fait!!!
Ciao, La Louve

Osemy a dit…

Salut Sad!! Ca fait plaisir de se retrouver! Bonnes vacances? Bon.
T'énerve pas. Je ne vends rien du tout , je rêve , éveillée peut être mais je rêve, et ça me semble absolument nécessaire. Par ailleurs, je ne partage pas tout à fait tes a priori négatifs sur la LCR même si prudence et circonspection s'imposent. De toute manière, t'inquiète pas, la suite de l'histoire va nous révéler que le message ne s'adressait pas aux militants du PCF mais plus sûrement aux militants et électeurs du PS un peu "désorientés" en fait.
Mais je préfère que "si si si et si" toutes les conditions étaient réunies (et il y en a qques unes qui sont fondamentales) je préfèrerai un communisme vivant dans une "alliance" LCR PCF plutôt qu'un communisme mort dans une alliance avec le PS. Je maintiens qu'au lieu de nous "battre" contre la LCR, nous devrions d'abord nous battre contre le PS et nous en débarrasser , et par la même occasion, pousser les socio démocrates du PCF hors de notre parti... Voilà le vrai défi!
Que va t il se passer? ... Vous le saurez en regardant le p rochain épisode ;-))

Sad___ a dit…

Hello Elo.
Oui, les vacances sont passés et bien passé ;-) j'espère que pour toi aussi !
Je pense plus beunoitement que "cet appel" vise en faite les égarés de la LCR dans les comités Bovè. Nous parlons du tord que ces collectifs on réussit à commettre au PCF, mais ce n'est rien en regard de ce que cela a causé à la LCR. Je pense que François ou Paul se trompent (son site est remarquable ;-)
Ma conviction c'est de plutôt que d'être "pour" le PS, la LCR, etc. il est temps d'être "pour" NOUS !
Je suis content de vous retrouver tous d'autant que la fête approche à toute humanité ...

Anonyme a dit…

Bonsoir La Louve,

La LCR et ses chefs, Krivine et Besancenot, sont des ambitieux...

Comme disait Guitry : « Je ne suis pas contre [les femmes], mais tout contre ». Et une façon efficace d'asphyxier, c'est quelque fois d'étreindre. Fortement si possible.

Les ennemis de l'émancipation humaine ne se comptent évidemment pas qu'à droite, ils ont aussi à gauche.
S'allier avec ceux qui ont contribué à la faillite de cette idée et collatéralement du PC (un motif de fierté), pactiser avec ceux-là même qui furent les plus prompts à brandir le drapeau de l'anticommunisme/marxisme enterrant du même coup l'idée de révolution (l'essence même du projet marxiste), tout cela ne mènerait qu'à une nouvelle cruelle déconvenue.
Il n'y a rien à en attendre, si ce n'est se vautrer dans une énième démarche programmatique, stratégie désastreuse s'il en est.

N'a-t-on rien retenu des échecs de l'inféodation aveugle à l'URSS ou de son inverse, l'eurocommunisme, sans parler de l'alliance avec les démocrates sociaux ?
Eh bien a priori, non...
Les troskystes espèrent peut-être finir le travail :-)

La seule stratégie qui vaille est celle qui se s'articule autour du peuple et de nul autre. De Gaulle l'avait admirablement compris et mis en œuvre. Faut-il avoir le courage d'en passer par une phase d'isolationnisme politique ? (notre « Longue Marche » allais-je dire...)
Oui.

Ce courage-là, le PCF en a quelque fois fait preuve au cours de son histoire, de sa plus belle histoire, devrait-on dire.
À savoir celle qui se conjugue avec des moments de l'émancipation humaine.
Comme par hasard.

Michel
(PCF)