mercredi 18 juillet 2007

AUX RENOVATEURS " DE GAUCHE" : RESPECTEZ LE CHOIX SOUVERAIN DES COMMUNISTES !


Cher-e-s camarades et ami-e-s

Ceci est un "coup de gueule" estival, suite à la lecture dans ces colonnes d’un communiqué de MARS -GR ( "Lettre du mars GR aux partis de la gauche").

La goûte d’eau qui fait déborder le vase (la vase peut être ?).

Un énième papier qui en appelle à des logiques de directions nationales, des logiques d’appareil, Eric Coquerel qui écrit à Marie George, à Hollande etc.

Ce n’est pas le pire, certes , et les sujets abordés au fond sont importants, là n’est pas le débat, mais trop, c’est trop.

Après le coup d’éclat de N . Mamère sur le Groupe GDR dans sa tribune du 7 juillet dernier, l’avalanche de participations en tous genres depuis 1 mois, STOP !

TOUT LE MONDE sait que les communistes, et ici je parle exclusivement des communistes membres du PCF, sont entrés "officiellement" en débat depuis juin 2007 , et que ce débat ne sera pas tranché avant la fin de l’année , avec toutes les incertitudes qui entourent son organisation et son déroulement.

Que d’ici là, nous sommes en période de réflexion, donc de "flottement", de "tiraillements" ; hélas, comme les papillons font leur mue, comme des adolescents, nous sommes fragilisés, temporairement.

Que NOTRE débat interne, notre vote, le cas échéant, soient nourris d’expériences, de rapprochements, de visions, d’idées qui ne soient pas exclusivement du PCF ni même communistes, cela me semble un bon principe, le bon sens même et c’est pour ainsi dire inévitable !

Mais que ce débat soit PILOTE , ou tente d’être piloté, plus ou moins habilement, par des gens qui ne sont pas ou plus membres actifs du PCF et qui viennent mettre le nez dans NOS AFFAIRES, je ne suis PAS D’ACCORD DU TOUT, et ce, quels que soient les motifs que l’on peut trouver pour appuyer ces incursions sauvages !

Si JL Mélenchon, E Coquerel, Cl Autain, H Emmanuelli et tant d’autres veulent absolument participer aux débats, et bien qu’ils ADHERENT !

QU’ILS PRENNENT LEUR CARTE AU PCF.

Nous sommes, en effet, un parti ouvert.

Sinon, qu’ils se taisent et retournent à leurs formations ou à leurs groupuscules en attendant que nous ayons tranché certaines questions.

Mais où a t on vu de telles choses enfin?

Où a t on vu que, dans une organisation , surtout politique, on ne pouvait pas choisir ses adhérents, ni les exclure (sur le fondement de règles claires et statutaires), et , plus fort que tout, on laissait des éléments extérieurs PESER aussi fortement sur un Congrès extraordinaire?

Je suis attérée ! Je n’ai jamais vu une chose pareille dans un parti politique, même au PS cela ne se passe pas comme ça ( peut être parce qu’il y a beaucoup d’anciens trotskistes dans ce parti...) !

Car, en parlant de trotskistes, qui se permet dans tous ces "gauchistes", dans tous ces groupuscules, de faire avec la LCR ( pourtant en débat elle aussi) ce qu’ils font avec nous?

PERSONNE - Krivine et Besancenot veillent au grain, et je dois dire que encore une fois sur ce coup là, si nous avons quelques leçons à prendre aujourd’hui c’est peut être bien plus chez eux qu’au PS ou ailleurs.

Alors quoi, nous serions devenus le parti le plus bête de la gauche?! Non, bien sûr, mais sans aucun doute, nous sommes le plus faible, nous avons peur, et ce n’est pas qu’une question de résultats électoraux ( puisque nos résultats aux législatives sont encore sans comparaison avec ceux de la LCR).

Mes camarades, il faut se rendre compte que toute cette histoire de "refondation de la gauche" est un énorme CHEVAL DE TROIE , à destination exclusive du PCF, notre Parti, pour permettre à des gens qui n’y ont aucune légitimité de peser sur les décisions souveraines des communistes , dans leur propre intérêt personnel.

Leur permettre d’avoir le beurre et l’argent du beurre et le cul de la crémière, mais sans verser un centime.

Tous ces gens là, qui sont des ultra minoritaires où qu’ils soient, sont assez peu courageux et assez dépourvus en termes de moyens, pour parvenir à mettre en oeuvre les ambitions propres à servir leur ego ou leurs "desseins politiques".

Tous ces gens-là se servent de ce qu’il y a de plus criant chez nous ; ils se servent, en effet, de nos complexes .

Plus exactement ils se servent de VOTRE COMPLEXE -je dis "votre" car, pour des tas de raisons, je ne souffre pas de celui-ci mais je le subis .

Ce complexe, c’ est celui d’avoir eu de près ou de loin des relations avec le stalinisme, celui d’avoir été en symbiose avec Moscou etc, et ils se servent de cela, et de l’effet produit par le déni ou par le refoulement (ça dépend des gens) POUR NOUS FAIRE AVALER DES COULEUVRES longues comme le bras !

Ils utilisent la stratégie du COUCOU. Et en exacerbant les luttes de pouvoir et les questions d’appareil ils espèrent bien réussir à nous faire mettre les deux genoux par terre et à grimper, comme ça, l’air de rien, dans notre nid pour y régner ensuite en maître.

Bien sûr, on ne peut pas empêcher les gens de parler et ce n’est pas le débat, mais on doit pouvoir se faire respecter.

Je crois qu’il y a moyen, si "on" voulait , de calmer quelques appétits et d’assainir un peu le débat pour restaurer une parole libre, vraiment libre, pour les communistes de ce parti.

Aujourd’hui, je me permets de suggérer à notre Direction Nationale, aux membres du CN , à nos portes paroles, et notamment à Marie George BUFFET, notre Secrétaire nationale, que :

leur premier, leur SEUL devoir aujourd’hui ( si ils ne veulent pas avoir de "ligne" jusqu’au congrès, d’après ce que disent certains porte paroles ou proches de la Direction) c’est de nous PRESERVER, à toutes forces, de tous ces "coucous".

Ils doivent taper du poing sur la table pour que ces incursions intempestives et incessantes dans nos débats cessent.

Faites preuve d’autorité, pour que notre Congrès soit un congrès des communistes du PCF et pas " de la gauche".

LE PCF N’EST PAS A VENDRE.

NOUS NE SOMMES PAS A VENDRE.

Ils sont nos représentant-e- s, nous les avons élu-e-s, sur des choses aussi essentielles, ils et elles doivent respecter notre mandat.

Et ce mandat nous leur avons confié , jusqu’à preuve du contraire, en tant qu’adhérent-e-s du PCF, et pas " de la gauche".

Cela changera peut être en 2008 mais pour l’instant , c’est ainsi.

Alors, il faut dire publiquement et officiellement à tous ces gens de notre part que, s’ils veulent vraiment "rénover la gauche", ils doivent commencer par respecter les décisions souveraines des assemblées de militants des partis avec lesquels ils prétendent travailler "étroitement".

Il faudrait également rappeler à la raison les camarades, "officiels" du Parti, qui tiennent publiquement des tribunes communes avec ces éléments extérieurs au prétexte de "l’avenir de la gauche", contribuant ainsi à laisser croire que les portes sont grandes ouvertes, qu’on entre et qu’on sort du PCF comme dans un moulin et que, bref, tout est possible.

Tout le monde pourra discuter avec tout le monde, bien sûr, dès que l’assemblée des communistes aura finalement décidé, fin 2007, si elle veut avec ou sans PCF, comment , sous quelle forme, et quel type d’alliance elle veut et avec qui.

D’ici là, il ne me semble pas inutile de rappeler à tous ces "capo" que si rapprochement il devait y avoir entre telle et telle formation , elle se fera PAR LA BASE, et non PAR LES DIRECTIONS.

Et qu’ils sont donc priés de bien vouloir attendre que NOUS ayons décidé souverainement, ce que nous voulons faire de NOTRE parti, pour se disputer le cadavre ou repartir bredouilles (on verra bien...)

Salutations un poil agacées mais néanmoins fraternelles

La Louve

Ps : Un peu de respect des principes fondamentaux de la démocratie, c’est si difficile que ça à obtenir?

Il ne faudra pas s’étonner alors, que les militants commencent à sérieusement s’interroger sur la teneur réelle de certaines orientations.

Qui ne dit mot consent et certains silences sont bien plus éloquents, en effet, que certaines paroles.

Les militants communistes n’étant pas des moutons, il faudra alors prendre ses responsabilités si cela "dérape".




De : LA LOUVE
mercredi 18 juillet 2007

11 commentaires:

le Renard Rouge a dit…

C'est vrai qu'ils nous foutent la paix bordel!

(Tiens ça me rappelle le titre (la paix bordel) d'un de mes textes même si le sujet n'est pas le même.)

Le Renard

La paix bordel !

Fureur des fauves

Fureur des hommes

Et des éléments

Odeur d'alcôve

Paroles baume

Argent qui ment

La guerre pointe

Le bout de son nez

En sanglier obscène

Les riches feintent

Se croient raffinés

En disant amen

Amen à la guerre

Aussi à leurs profits

Les armes sont de l'or

Amen à tout l'enfer

Et ainsi vont la vie

Les bombes nucléaires et la mort.

Paru dans « Mésanges ou follets, Ne pas tondre l'haleine des elfes »

Fabrice Selingant

enzo d'aviolo a dit…

salut elodie.
ça fait pas un peu défense de sa chapelle les yeux baillonés, non!?
En quoi le fait de participer pour un socialiste ou un communiste à des débats ou associations de gauche ferait d'eux des traitres à la rénovation interne de leur parti?
la seule chose qu'il ont à respecter, c'est la mention de leur appartenance et le respect des idées clairement de gauche, mais ua delà, n'est-ce pas important de se parler...tout de suite!?
amitiés.

Osemy a dit…

Salut Enzo !

Non ce n'est pas de l défense de chapelle - je dis bie nque nous devosn tous et toutes discuter, mais je crois qu'il est clair pour tout le monde ( ou presque, disons , la majorité des militants " de base") au PCF aujourdh'ui que les 3/4 de ces appels ne sont pas des appels " à la discussion" -

Le prétexte c'est "la gauche" mais ce n'est qu'un prétexte - la quetsion qui agite toutes ces personnes c'est "qui va se partager les restes"?

Par ailleurs je ne vois pas où est l'urgence d'augmenter le boxon (car ces textes augmentent en effet l'espèce de pagaille qui règne chez nous - comme ailleurs- )chez les communistes en faisant résonner les cloches de la disparition du PCF !

JE pense qu'une vraie volonté de rénover la gauche passe d'abord par le fait de laisser respirer les m ilitants PCF et de nous laisser débattre entre nous de ce qu'on veut faire o u pas de ce parti!

Je trouve ce qui se passe autour du PCF actuellement complètement délirant et toutes ces pressions extérieures sur des militant-e-s fatigué-e-s et désemparé-e-s parfois, et bien non, je n'aime pas.

Ensuite, si la majorité décide qu'il faut e nfinir avec ce parti, j'aviserai de ce que je ferai(ce n'est pas mon option) mais d'ici là, je crois qu'il faut vraiment arrêter de mettre de l'huile sur le feu - c'est suicidaire.

J'ajouterai qye pour finir, la plupart de ces bienheureux signataires étant ceux qui nous ont conduit au désastre des collectifs,et dont la plupart ne sont pas communistes ( ni même communistophiles;-)) ça augure très mal de la suite...

Alors discutons certes, (c'est d'ailleurs ce qu ise passe bien plus "officieusement" depuis des semaines) mais comme disait un ami "Ne Mélenchon pas tout".

Amitiés

Elodie

ps: et vous , vous en êtes où avec Rénovactio net le PS?

enzo d'aviolo a dit…

ok, je comprends mieux ton point de vue.
Bah nous écoute on va présenter une contribution pour le prochain congrès du PS ou l'avenir va se jouer. Bref, on bosse et on essaie de se faire entendre, ce qui n'est pas une mince affaire.
Amitiés.
Enzo

Nicolas Maury PCF Istres a dit…

Excellent texte, cela ressemble a mes repas de famille avec mon oncle et ma tante dénoncant le "polpot d'Istres"

en tout cas belle répartie, bravo

François a dit…

OK..!La Louve!!!
On peut discuter avec les militants du PCF mais il faut pour ça attendre que ces militants aient l'autorisation du parti !!!?
Très démocratique , c'était déjà comme ça en"68".Les militants de base ne devaient pas nous parler(nous les trotskystes)car on voulait les endoctriner "bougeoisement".Je mesure l'étendue de l'évolution du parti...

Osemy a dit…

Putain François là tu es un peu gonflant.
Je ne t'insulte pas tu ne nous insultes pas. la prochaine fois je ne te passe pas ok?

Je ne réponds même pas tellement ton commentaire m'agace et est de mauvaise foi. Et arrête de casser Bellaciao ici. Ce dernier conseil vaut pour otut le monde.

François a dit…

Osemy salut,
Je ne voulais absolument pas t'insulter ni te contrarier,je faisais de l'humour et rien que de l'humour !!!Mais dis donc tu es drôlement "soupe au lait".Tant il est vrai qu'on a eu d'énormes problèmes en 68 (ainsi qu'avant et aprés)que maintenant nous polémiquons des fois de manière vive mais jamais cela ne va plus loin et c'est heureux!!Et j'en suis parfaitement conscient.
A plus. François

françois a dit…

Re-salut !
D'abord merci pour ton message.J'ai bien relu ton article et je comprends ta colère avec l'intrusion de certaines personnes dans une réflexion du seul PC.Pour autant reste objective,ne t'embale pas.Quand tu dis "les anciens trotskystes au PS"c'est vrai il y en a,et alors?Cela prouve quoi?Que tous les trotskystes sont pourris?Non ?Alors arrête l'amalgamme.Certains éléments sont d'anciens Pablistes,d'anciens Lambertistes mais ILS NE LE SONT PLUS maintenant ils SONT PS.Alors évite,je te sais sincère,de salir des cammarades qui je te le jure n'ont absolument RIEN à voir avec ces fumistes.Quant au mot "gauchiste" tu devrais revoir ce qu'en dit Lénine dans son livre "La Maladie Infantile du Communisme",tu verrais que tu te gourres.Personnellement je ne me sens pas visé je suis Communiste ,Trotskyste et je n'ai rien à voir avec le gauchisme.
A plus. François

Osemy a dit…

Salut François

Bon, super, je pense qu'on va pouvoir discuter et j'en suis vraiment contente.

Sans se balancer des horreurs dans la figure (non pas que je sois douillette ;-) mais j'aime pas trop perdre mon temps dans des discussiosn stériles) -

Tu as raison: mon commentaire sur les anciens trotskistes du PS est pas terrible parce que je n'ai pas développé le fond de ma pensée.

Ce que ça veut dire pour moi c'est qu'ils sont gardé des méthodes en les détournant de leur but et que justement ce ne sont plus des troskistes - Pour moi, les "trotskistes" ( du moins ceux qui militent encore en tant que tels à la LCR -aprce que pour le retse je suis dubitative) sont une branche du Communisme, donc... des communistes (je me fais souvent taper sur les doigts quand je dis cela mais je le maintiens).

On diffère profondément parfois sur les méthodes, la révoltuion etc, mais quand même, je pense que si nous sommes de "vrais" communistes,on peut se sentir plus "proches" de la LCR que du PS en tout cas actuellement!

En tout cas, moi, je milite pour l'union (une nunion circonstanciée, rationnelle et clairement construite, c'est à dire sans fausse pudeur et avec des objectifs clairement définis) au moins dans les luttes, sinon pour certaines alliances électorales et je crois qu'il y a pas mal de criconscriptions où on avait une chance approchant zéro où on aurait mieux fait de bosser avec la LCR qu'avec le PS, mais on sait aussi que tout ça est dicté par l'argent puisque une voix = 1 euros et qque...Hélas!

Je pense que les dissenssions qui se justifiaient éventuellement il y a 15 ou 20 ans pour des tas de raisons, à mon sens, ne se justifient plus.

Donc, quand je dis "anciens trotsksites" je dis bien "anciens trotskistes arrivés au PS". Je ne sais pas si c'est plus clair?

Comme je dirai "anciens communistes arrivés au PS" comme Fiterman par exemple....

Quant à la notion de "gauchiste" évidemment que la définition que j 'en donne dans mon texte n'est pas conforme à celle que Lénine élabore et qui sous tend son texte sur la "maladie infantile du communisme" - disons que quand j'ai écrit "le gauchisme ,maladie infantile du socialisme" il y a qq mois c'était en référence à Lénne pour le clin d'oeil mais surtout pour ouvrir une question aussi en disant, "n'avons pas nous pas de nouveaux gauchistes au PC?" des gauchistes d'un nouveau genre, qui seraient non plus ceux dont parlait Lénine, mais ceux qui se réclament à cors et à cris d'une notion inexistante politiquement ( ou presque...) pour fonder la création d'un "Linke" à la française?

Tu vois ce que je veux dire?

Or moi,oui, il se trouve que je suis contre ça pour les communistes (et pas seulement ceux du PCF) - je pense que ce serait commettre une lourde erreur et céder à la panique que les capitalistes veulent semer dans nos rangs en suréstimant les résultats de la présidentielle.

Je crois profondément que il n'y a qu'un communisme: marxiste, internationaliste prolétarien anticapitaliste, mais en revanche, plusieurs méthodes communistes et que chaque parti communiste (trotskiste ou pas) a sa méthode ,ses objectifs etc.

Et que, comme dans une armée ou sur un chantier, il faut plusieurs "corps" de métiers - artillerie, infanterie, cavalerie.

Aucune composante du communisme français n'a raison contre l'autre et je pense qu'il faut prendre chez tout le monde et en tout cas dialoguer. Dialoguer avec les socio démocrates par contre, certaienement pas.

Selon moi, si on supprime cette "protéiformité" du communisme en "fusionnant" tout ça sous une bannière plus ou moins social démocrate, avec des "leaders" du PS relativement douteux, on va faire une grave erreur.

L'essentiel par contre , et ce à quoi nous devons travailler, est d'être unis sur les champs de bataille et de monter ensemble au feu.

Et de ça, si on veut sincèrement que le capitalisme se casse la gueule, on va avoir grand besoin car si les bourgeois sont bel et bien au pouvoir aujourd'hui, le capitalisme lui, n'a jamais été plus vacillant - (bon, tu sais bien qu'on a tjs un doute avec les partis trostk dont on estime souvent qu'ils "servent le capital" et à une époque je pense que c'était vrai - ce qu'il en est aujourdh'ui? Je ne sais pas trop...Il faut une vraie discussion sur le sujet, je crois que cela s'impose - et avec une auto critique de part et d'autre)

Il est évident qu'il n'y a pas qu'une seule manière de penser et d'agir le communisme . Mais au final toutes ces différences doivent pouvoir être complémentaires, au moins ponctuellement, car notre objectif EST le même (en tout cas je tiens ça pour acquis et si ce n'est pas le cas, on ne pourra pas bosser ensemble): la destruction du capitalisme et l'avènement, ENFIN, du communisme. D'un VRAI communisme (i.e. en gros ni trotskisme, ni stalinisme, ni maoisme).

Je ne critique pas OB pour s'être retiré quasiment ab initio de la merde des collectifs unitaires - c'est nous au PCF qui avons été mal inspirés de poursuivre on aurait du arrêter aussi et bcp plus clairement mais bon, c'est fait. OB et AK ont été plus "malins", plus "politiques" que nous , c'est clair - dont acte.

Voilà, en gros, ce que je pense, et tu vois que mon inclination penche plutôt vers une reprise de dialogue sérieuse, débarrassée de tout le folklore (très marrant mais complètement mortifère) qui oppose PCF et LCR depuis des lustres, entre les communistes de la Ligue et ceux du Parti.

Mais certainement plus dans des alliances avec le PS, là par contre ,je suis en effet assez catégorique et là encore, je crois que ce qui pouvait éventuellement se justifier il ya 15 ou 20 ans ne se justifie plus, pour des tas de raisons.

Je dirai pour conclure que tout ça doit être débattu par les militants du PCF une fois que l'essentiel aura été réglé entre nous d'abord: sort du PCF et directiondu PCF. Mais là dessusj e pense que tu m'as comprise
Sur ce François
A plus
La Louve

Ps :je n'ai pas bien compris où tu es toi? à LO ou à la Ligue?

François a dit…

Salut la Louve je n'ai pas pu te répondre plus tôt car ma femme a des problèmes de santé et il y a des examens ,consultations etc...mais heureusement rien de grave ,Ouf!!!
Je ne suis pas à la LCR ni à LO mais je suis très proche de LO et je participe souvent à leurs activités.J'ai commencé en 63 aux JC où je ne suis resté que 8 à 10 mois,ça ne collait ni pour eux ,ni pour moi.Puis à la suite d'une action menée dans mon bahut à Lyon j'ai rencontré des gens de l'AJS-équivalent à l'époque pour l'OCI des JC pour le PCF.Et là je dois dire que je pensais vraiment avoir trouvé la "panacée";j'y militerai jusqu'en 85 environ.Pour des raisons trop longues à expliquer là j'ai quitté ce parti;une sacrée claque dans la gueule!Cela m'a fait très mal,tout s'écroulait...mais bon,je me devais de réagir,cela à pris du temps mais c'est fait.En réalité je refusais d'admettre que durand toutes ces années je m'étais trompé.Voilà que je raconte ma vie,alors que tout le monde -heureusement-s'en fout.Mais nous allons au devant d'une période très grave,très importante et il est bon que l'on sache se connaitre politiquement les uns et les autres afin d'éviter d'éventuels conflits,reproches...cela m'est déjà arrivé:"tu ne peux pas avoir été à l'OCI et là maintenant,avoue-le que tu fais de l'entrisme"...Comme quoi il y a des gens intelligents...
Avec ton explication je comprends mieux le sens que tu donnes à "gauchiste"et,bien évidemment, on est d'accord sur ce point.
Si j'ai bien tout compris tu veux contruire un parti totalement "nettoyé"de toutes ses mauvaises herbes.Je ne suis pas loin de penser comme toi mais ce qui me pose question c'est comment construire (ou reconstruire)un parti de la classe ouvrière avec la certitude qu'il ne se bureaucratisera pas ?Je ne dis pas qu'il ne faut pas le faire mais c'est de cela dont j'ai le plus peur.Il faudrait sûrement des responsables élus et révocables à chaque instant,organiser des formations très sérieuses des militants(es)de manière à ce qu'ils ne s'engagent pas au parti pour devenir des moutons(très bon exemple à ce sujet à LO)et bien d'autres choses encore dont je n'ai peut-être même pas idée.Mais ,bien sûr, j'adhère au projet.Avec comme préalable la rupture nette,claire et définitive d'avec le PS.Ce qui n'empêche pas d'accueillir chaleureusement les militants(es)de base déçus(es)par ce parti.
Pour répondre à l'union circonstanciée,claire,avec des objectifs précis je dis bravo!Mais il faut aussi composer avec celles et ceux qui en on d'autres.C'est pouquoi je pense depuis longtemps déjà à une PLATE- FORME -COMMUNE mais acceptée et signée de façon "centalisme-démocratique"c'est à dire que les signataires devraient défendre de la même manière les projets avec lesquels ils ne sont pas d'accord que les leurs..?Je mesure la part d'utopie que je dévellope mais il faut tout essayer ce serait une sorte de compromis avec la fusion qui elle est totalement impossible on le sait.Tu dis de monter ensemble au feu,cela n'a jamais été aussi vrai qu'actuellement,on a suffisamment marché séparément pour "frapper" ensemble maintenant.J'ai été très long et sûrement pas très clair mais tout cela est tellement important !A plus La Louve et amitiés. François.