samedi 19 mai 2007

AGCS, Directive Service Bolkenstein n°2 : Ultime mise sous tutelle commerciale de l'Europe

AGCS, Directive Service Bolkenstein n°2 : Ultime mise sous tutelle commerciale de l'Europe

L'AGCS privatise la vie des peuples et de l'individu :

L’organisation collective de la vie des peuples, et jusqu'à la sphère quasi-privée des individus, court désormais le risque imminent d’être essentiellement déterminée par l’application de l'AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services) dans un avenir très proche. Cette échéance a été extraordinairement rapprochée de nous par l’élection du nouveau Président de la République Française, atlantiste convaincu comme l'est déjà la chancelière Allemande, Angela Merkel.

Dans 5 ans tout est privatisé pour l'AGCS sous peines d'astreintes journalières à hauteur de milliards d'euros. Si un grand nombre d’accords fondateurs de l’OMC comportent des dangers, l’AGCS représente pour les citoyens une menace absolue. Aucune conception et organisation de l'Etat et du Pays ne pourra échapper à une remise en cause par l'AGCS en vue d'une commercialisation des services soumis à l'ouverture aux marchés et à la libre concurrence dans le cadre de la compétitivité internationale.

Dans le secteur de l'Éducation Nationale ces mesures s’appliqueront depuis la crèche jusqu’à la maternelle, depuis le primaire jusqu’aux universités. Tous les médias seront offerts aux marchés. Il n'y aura plus de médias radiodiffusés, télévisuels ou du cybercâble entre les mains du domaine public, à l'image du service des eaux, de la téléphonie.

Il n'y aura plus de services sociaux d'états et de santé publique. Les Agences pour l'emploi seront privatisées. Tous les Services Publics y compris la culture, les théâtres nationaux, les conservatoires, seront réservés au secteur commercial et à des groupements d'intérêt communautaires pilotés par des groupements financiers privés.

Caractère obligatoire de l'AGCS, primauté sur le Droit Européen et Directive Service (Bolkenstein n°2) :

Les engagements de libéralisation commerciale des servives de l’AGCS ont un caractère obligatoire et ont force de loi, et il est à noter que l’ambassadeur européen a demandé que certaines parties du compte rendu de la réunion de ce 24 juin, qui portaient sur le litige, soient retirées du document final.

L'Europe "officielle" travaille donc contre l'Europe des peuples.

De qui se cache la Commission européenne si ce n’est des citoyens et de leurs représentants élus ? Il est clair que l’UE ne voulait pas porter à la connaissance du public ce litige alors que la campagne battait son plein contre la Directive Bolkenstein et le TCE. L'avenir a montré que, de toute manière, la directive européenne dite Bolkenstein s'était transformée en Directive Service qui revient au même avec son principe de "la Libre prestation des Services". Une nouvelle lustration libérale a eu lieu lors d'un vote surprise au Parlement Européen de Strasbourg, le 8 mai 2007. Elle a été engagée par la Commission Européenne et le Parlement Européen dans une procédure qui va inclure les services sociaux et de santé pourtant exclus de la toute récente Directive Service.

L'Administration européenne n’a donc comme ultime projet que d'harmoniser à la lettre le droit communautaire avec les accords de l'AGCS et démontre ainsi l’absence d’une volonté politique qui lui soit propre. Et pourtant, les citoyens français et hollandais qui ont rejeté le TCE avaient parfaitement su faire le lien entre Constitution européenne, AGCS et Directive Bolkenstein.

Exigences de Rénova(c)tion socialiste :

Devant ce très grave constat, Rénova(c)tion Socialiste demande donc instamment au Parti Socialiste Français, et au-delà, au PSE, qu'ils exigent du gouvernement Français et de l'Union Européenne qu’ils:

* Mettent un coup d’arrêt définitif à la négociation en cours avec les USA, Canada, Australie, Brésil, Chine, Colombie, Cuba, Equateur, Hongkong, Inde, Japon, Nouvelle Zélande, Philippines, Corée du Sud, Suisse, Taiwan, l'Uruguay sur les compensations financières de présumés "préjudices subis" pour des fermetures de leurs marchés à la commercialisation de services en Europe,
* Exigent auprès de l’OMC un moratoire sur les négociations AGCS,
* Organisent un débat parlementaire et un débat citoyen sur l’OMC et l’AGCS,
* Demandent à la Commission de Bruxelles de convoquer une conférence internationale pour dresser contradictoirement, avec la participation de mouvements citoyens, le bilan des politiques de l’OMC depuis sa création,
* Demandent à la Commission de Bruxelles et aux Etats Membres d'organiser un Référendum sur le maintien, le rejet ou l'amendement des Accords de l'OMC et de l'AGCS, sachant que de toute façon les USA détournent allègrement ces accords par de multiples accords bilatéraux entre eux et les Etats partenaires.

Une vraie pensée de gauche ne saurait rayonner hors de son exigence résolue à lutter contre l'AGCS.

Rénova(c)tion Socialiste.

1 commentaire:

Thomas Rudolf a dit…

Venez lire ma version longue de mon texte sur l'AGCS sur mon site.

Lisez tous mes billets sur ce sujet, sur la Directive Service, la BCE, le TCE en utilisant le moteur de recherche interne


www.renovezmaintenant67.eu