lundi 16 avril 2007

LETTRE OUVERTE A MES AMI-E-S AVANT LE 22 AVRIL 2007

Mes chers amis

J’espère que vous me pardonnerez ce dernier petit envoi. Je sais que nous sommes tous et toutes abreuvés de politique et de matériel militant ces dernières semaines, mais il m’a semblé important de le faire.

Dans quelques jours, nous irons voter pour désigner le ou la candidat-e que nous souhaitons voir participer au second tour de l’élection présidentielle 2007.

Beaucoup d’entre vous sont encore indécis ; certains en revanche savent exactement pour qui ils voteront.

On moque depuis des années le clivage droite/gauche, mais on voit cette semaine sa résurgence dans la « dernière ligne droite » et pour cause, car ce clivage n’a jamais cessé d’exister ! Il a seulement été brouillé pendant la campagne à des fins politiciennes qui en plus, on le constate aujourd’hui, se sont avérées inefficaces.

Il y a bien de réelles différences entre droite et gauche sur des sujets fondamentaux : Europe, fiscalité, santé, politique internationale, culture, éducation, libertés, immigration... Cela, il ne faut pas l’oublier.

Ces différences existent toujours et elles existeront tant qu’existeront le capitalisme et le libéralisme.

Il existe en revanches des différences de méthode et de degré entre les différents partis et candidats d’une tendance et nous avons la chance aujourd’hui en France d’avoir un minimum de pluralisme. Mais pour combien de temps encore ?

Parmi vous, certains sont des gens de droite, et je le sais, des gens de droite qui n’ont néanmoins aucun commune mesure avec des gens aussi violents, autoritaires et incohérents que Nicolas Sarkozy ou Jean-Marie Le Pen.

A ceux-là, je n’ai rien à dire de précis, (sauf que je déplorerai toujours qu’ils ne soient pas de gauche !), sinon que je leur fais confiance pour voter au mieux des intérêts de notre pays en termes de libertés et de droits fondamentaux.

A mes amis de gauche en revanche (dont beaucoup sont ou furent comme moi, membres ou proches du PS), qu’ils hésitent ou qu’ils n’hésitent pas et aient malheureusement été à ce jour convaincus par le vote utile, je voudrais dire plusieurs choses, pour les inciter à réfléchir jusqu’au dernier moment, à voter pour Marie George Buffet.

Je voudrais d’abord rappeler les luttes auxquelles, en tant qu’avocats, syndiqués ou non, nous avons participé ensemble contre les lois Perben, la LOPSI etc. durant ces dernières années.

Evidemment, l’objectif n°1 est et reste de battre la droite durablement.

Toutefois, le PS aujourd’hui, tel que nous l’avons connu, usurpe majoritairement son nom et cela est grave pour tout le monde.

Il n’est plus le parti des socialistes. C’est une des raisons qui font que je l’ai quitté en janvier 2007.

Comme l’a justement dit Michel Rocard dans un article au Figaro la semaine dernière, et après lui, Bernard Kouchner proposant une alliance centriste, le PS, c’est le parti social-démocrate.

A travers la voix de Ségolène Royal, la majorité des dirigeants du PS veut d’ailleurs revenir sur notre « NON » au TCE !

Aujourd’hui, c’est un vrai problème pour l’électeur socialiste de se déterminer, car il est écartelé entre sa fidélité traditionnelle à l’ancien PS, des calculs plus ou moins bien orientés (et qu’à mon avis, il faut laisser aux Enarques du PS) et le constat que chacun peut faire que le « programme » de Ségolène Royal n’a plus rien d’un programme de gauche, la direction du de l’état-major et du PS étant majoritairement sociale-démocrate.

C’est le triste résultat d’une bataille qui s’est livrée depuis 2002 (et qui a déjà coûté à Jospin sa place au second tour) : les socialistes sincères ont perdu le pouvoir au PS. Ils ont donc à reconstruire l’avenir autrement.

Des personnes comme Jean-Luc Mélenchon ont donc pu conseiller très logiquement aux socialistes « perdus » de voter pour Marie George Buffet.

Mais ! Mais … Mais on nous intoxique à longueur de journée avec le « vote utile ».

Alors, chers amis, je vous le redis avec force, ne vous laissez pas intimider ni voler votre voix.

Il est important de résister en votant pour qui vous pensez être le mieux à même de défendre vos intérêts et de représenter vos convictions.

Vous n’éviterez aucun danger en vous réfugiant dans un réflexe de peur et il y a un moment où chacun doit prendre ses responsabilités, ce qui vaut aussi pour les candidats et les partis.

Si Ségolène Royal n’est pas au second tour, ce sera bien uniquement de sa faute, et ce n’est pas à nous de payer ses renoncements.

Par ailleurs, cette élection ne doit pas vous faire perdre de vue qu’avec le quinquennat désormais, les législatives sont fortement reliées à ce scrutin.

Vous allez avoir l’occasion de désigner, immédiatement après le Président de la République, des députés qui confirmeront votre choix du 6 mai et qui participeront à la politique de la France.

Le Parti communiste qui soutient aujourd’hui Marie George Buffet a, à cet égard, un indéniable avantage : c’est le seul parti de gauche de gouvernement qui dispose d’une force militante conséquente, et surtout de 14.000 élus locaux, de vice-présidents de région et d’un groupe parlementaire.

A l’extrême-gauche, ni LO, ni le PT ni la LCR ne peuvent en dire autant. Ne vous laissez pas impressionner par les « vieilles lunes staliniennes », les erreurs, même lourdes, du passé, que nos détracteurs agitent aujourd’hui en permanence et qui leur tiennent lieu de critique construite !

Aussi, sachez que, le 22 avril 2007, si vous accordez votre voix à Marie George Buffet, vous voterez d’abord pour une femme dont tout le monde s’accorde à reconnaître la simplicité, le courage, l’intégrité et les compétences, ainsi que le sens de la lutte.

Vous voterez également pour la candidate de gauche populaire et antilibérale, qui porte les 125 propositions issues du travail des collectifs anti-libéraux pour nous, et pas pour sa promotion personnelle.

Mais encore ,vous voterez pour une candidate qui peut « transformer votre essai », par le biais des députés communistes que vous pourrez mettre à l’Assemblée.

Nous aurons ainsi une vraie chance soit de faire advenir la gauche au pouvoir tout de suite, soit d’avoir un pouvoir qui nous permette de limiter fortement les dégâts que pourrait faire une droite dure en cas de victoire dans quelques jours.

Il est certain pour moi qu’il ne saurait y avoir d’autre choix aujourd’hui que de voter Marie George Buffet dès le premier tour, le 22 avril 2007.

C’est ainsi que notre voix de gauche sera entendue, que la démocratie d’opinion, le star-system politico-médiatique, seront enrayés. C’est ainsi que nous voterons pour un programme cohérent qui dit où et comment il prétend financer ses propositions.

C’est ainsi aussi que nous préserverons nos libertés et la démocratie, car ne pas déjouer aujourd’hui le piège de la bipolarisation et du vote utile c’est nous condamner au libéralisme sauvage, ainsi que nos enfants, à très brève échéance.

Et puisque l’on renvoie sans cesse les communistes français aux blessures historiques, pour lesquelles ils sont d’ailleurs les seuls à avoir fait leur mea culpa, j’aimerais renvoyer moi aux bonheurs historiques.

Oui, les communistes français d’aujourd’hui, héritiers aussi du Front populaire et de la Résistance française, savent bien ce dont ils parlent quand ils parlent de défense des droits sociaux et des libertés publiques, et c’est la raison pour laquelle à l’heure actuelle, à travers le programme de leur candidate, ce sont les seuls à pouvoir faire de cette tradition de résistance un projet d’avenir pour la France, qui permette à la gauche de construire enfin la promesse qui n’a encore jamais été tenue, et qui est celle du Socialisme.

Dans l’espoir, mes ami-e-s, que le 22 avril vos voix se joindront à la mienne pour donner à Marie George Buffet un score qui lui permettra sinon d’être présente au second tour (et oui, pourquoi pas ?) et au moins, avec la perspective des législatives, d’être un élément déterminant de la renaissance de la gauche en France.

Le 22 avril 2007, votons BUFFET.

Amitié et fraternité.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Chère Louve,

Je souhaite de tout coeur que le PC réalise un bon score et à ce titre, je voudrais dire quelque chose qui me tient à coeur.

Il faut que le PC ARRÊTE ABSOLUMENT à chercher à tout prix une démarche programmatique qui ne mène qu'à des désillusions et l'enfonce un peu plus.

Quand la leçon du Programme Commun et récemment des comités antilibéraux va-t-elle être ENFIN retenue ? (!!!!)
Cette démarche est suicidaire !!!


Contrairement aux apparences, il n'y a rien de commun entre le PC, la LCR, Bové et le PS.
On le voit bien aujourd'hui : il faut en finir avec ça !!!

Ce à quoi le PC doit s'attacher, c'est nouer une alliance avec le peuple, au travers des luttes. Certes, c'est un travail difficile, mais il n'y a que celui-là qui puisse à terme porter ses fruits.

Le PC ferait bien de méditer cette maxime de Lénine dans Que Faire, terriblement d'actualité :
« Avant de nous unir et pour nous unir, il faut d'abord nous délimiter résolument et délibérément ».


De ceux qui ne sont pas avec nous et ne le seront jamais...

Fraternellement,
Matthieu

Sad a dit…

Nous allons faire mentir les sondages !
Encore une "petite" semaine, pour faire que le PCF soit en effet un élément determinant de la renaissance de La Gauche :))

Sad
lespentesrouges.blogspot.com

Sad a dit…

Salut de Lyon :))

le "soutient" de JL Mélenchon, ...d'où tines-tu cela ?

Bises

Osemy a dit…

Bonjour à Lyon Sad!

C'était une interview de JL Mélenchon ,où c'est écrit noir sur blanc, dans Sud Ouest du 19 mars 2007, que j'ai lue de mes yeux!

Aujourd'hui tu peux la trouver là par exemple:
http://w2.webreseau.com/fr/services/forums/message.asp?id=494120&msgid=5404199&poster=0&ok=0

Il a ensuite attendu quelques 10 aines de jours pour se "rétracter" (enfin une blague quoi parce qu'il ne rétracte rien du tout...) sur ce sujet, via son blog...

Le titre de l'article c'était "Insurrection civique"...

Bises à toi également

Osémy

Anonyme a dit…

Sincèrement, pour battre la droite, il n'y a que S. ROYAL.

Un corpus de mesure de gauche mais actualisé pour combattre efficacement les inégalités du 21e siècle.

Veytizoux jean philippe a dit…

anonyme a dit tout ce qu'il a voulu mais moi je vous dit que le 22 ce qui va donner le peps à la gauche pour battre la droite et non pas pour s'agiter pendant 5 ans dans l'opposition c'est le score de MGB car MGB faible égale droite victorieuse!!!!

Anonyme a dit…

la campagne se termine et pour la premiere fois depuis des mois j ai peur
j ai peur de voter pour une personne qui selon toute vraisemblance fera un score qui ne lui permetra pas de peser dans la balance du 2m
j ai peur de faire encore moins qu e, 2002
j ai peur de voir mon pcf trainé dans la boue par ces lcr et autre bové de merde qui eux pouront etre heureux de cette campagne
j ai juste peur de voter
j ai peur que des tetes tombe
comme a chaque echec
j ai peur pour mon PCF