jeudi 8 mars 2007

SEGOLENE ROYAL A RAISON ! IL FAUT VOTER MARIE GEORGE BUFFET ! BONNE FETE MGB !

Mes ami-e-s et mes camarades, salut et FRATERNITE (et non pas "sororité"...)

Pour une fois, je suis d’accord avec Ségolène ROYAL !

Ca tombe bien, c’est la journée de la femme.

Le 8 mars est donc à marquer doublement d’une pierre blanche ( ça fait donc deux pierres...)

Il faut que les Français osent changer radicalement leur pratique politique et votent pour une femme.

De gauche.

Il faut qu’ils votent pour Marie George BUFFET !

Sans aller jusque’à la sororité appelée par Royal de ses voeux (en pleine crise d’Elkabachisme de "Osons, osons !" à Dijon), il est grand temps en effet que la politique de parité , une politique volontariste en matière d’égalité de participation des hommes et des femmes en politique, soit appliquée.

C’est bien de citer Louise Michel, "la vierge" ou "la louve"( pour les Versaillais) rouge, ma chère Ségolène, voici une nouvelle exhumée au théâtre de Guignol des dirigeants socialistes dont le nom, dans ta bouche, sonne comme une plaisanterie - après Jaurès, Blum, voici la grande Louise, anarchiste, première à arborer le drapeau noir, et communarde !

J’ai cru m’étrangler de rire quand j’ai lu cela dans son discours. Décidément, oui "Osons !" , Ségolène...Heureusement, le ridicule ne tue pas.

Mais sais-tu bien, ma chère Ségolène, que si Louise Michel était encore de ce monde, elle se battrait plus sûrement de notre côté, celui de la vraie gauche, plutôt que du tien, toi qui proposes un SMIC à 1500 euros brut dans 5 ans, et qu’elle te ferait probablement ravaler les discours scandaleux que tu profères? (Si les députés étaient payés au SMIC - mon rêve, personnellement...- aurais-tu le même discours?)

Louise Michel, figure émouvante, femme étonnante, belle et magnifiée par ses luttes, engagée jusque dans son corps, physiquement présente sur les théâtres des conflits, déportée , crainte et redoutée par ses adversaires politiques pour la pureté, la tenacité, la force de ses convictions et de ses combats.

Louise Michel que de nombreux hommes admiraient également, Vallès, Hugo et ce ne sont pas les moindres.

Louise Michel qui a toujours été du côté des opprimés et des déshérités, jusque dans l’intimité de sa vie.

Il faut vraiment être très loin de la réalité pour oser citer Louise Michel quand on s’appelle Ségolène Royal ! Pour tout vous dire, ça me fait le même effet que d’entendre Sarkozy citer Guy MÔQUET.

Louise n’est à personne, certes, mais là j’ai l’impression qu’on se paie ma tête et qu’on me prend vraiment pour une c...

J’ai l’impression d’être en plein Tartuffe. En pleine comédie de jésuites. Ils font, le contraire de ce qu’ils prêchent. Ils nous aveuglent avec des noms dont la légitimité dans la lutte est incontestable et a , la plupart du temps, été payée de leur vie (Michel, Jaurès, Môquet). Alors que eux, prônent des choses dont ils sont en général très très loin !

Ségolène Royal pense qu’il suffit de citer Louise Michel pour pétendre faire de la politique autrement? Elle se trompe !

Comment prétend-t-elle en actes, "faire de la politique autrement"?

En tout cas, pas en matière d’avancement de la condition féminine - en témoignent ses ex-collaboratrices, virées, maltraitées, humiliées, par Madame.

Et plus près de nous, je regarde , je scrute très précisément l’organigramme de sa nouvelle équipe de campagne et je compte...

Je dénombre 7 femmes (moyenne d’age 45 ans) sur une 30 aine d’hommes ! Toutes en politique depuis des années. Rien de "débutantes" ( crainte qu’une jolie jeunesse engagée lui fasse de l’ombre peut être?...)

Je ne sous-entends pas qu’au PCF ce serait la panacée, ou ce serait "tellement" mieux, le nombre de femmes députées est insuffisant - mais quand même, il y a bien plus de femmes et de jeunes à des postes importants, dans les élections locales , elles sont poussées en avant, aidées le cas échéant ( une certaine Clémentine Autain en sait quelque chose, même si elle a manifestement oublié...) et la place des femmes en politique est un combat communiste depuis longtemps (même si ce combat a pu connaitre des limites à une certaine époque).

En tout cas, et surtout, on ne peut pas se prétendre "féministe" comme Royal s’égosille à le faire et afficher des actes manifestement contraires aux idées !

Marie DARRIEUSECQ, que j’aimais bien au demeurant, a publié récemment un "article" qu’elle aurait mieux fait de ne pas commettre, pour expliquer "pourquoi elle va voter Royal". "Parce que c’est une femme" - à l’évocation de Laguillier et de Buffet, qu’elle cite, quand même, elle te les remballe sur un air de "LO? le PCF? ce sont des fantômes du passé ! " Du folklore. Le PS c’est l’avenir de l’homme Marie? Mais quel coup as tu pris sur la tête pour soutenir de telles inepties? Je passe sur les reste de l’article, complètement décrédibilisé par le fait que MD parle en permanence de PRésidente de la Vème, alors que Royal ne jurerait que par une VIème République...Je passe sur le néant politique et idéologique de l’article... Comme quoi, on peut petre féministe et écrire des bêtises.

Je termine par un cri stupeur, eh oui, quand je vois Simone Veil, une femme pour qui j’avais pas mal d’amiration, comme de nombreuses françaises, s’acoquiner avec Nicolas Sarkozy, par pure haine vengeresse de BAyrou...

Et oui, c’est la fête de la femme. Donc, je tacle mes congénères. Je suis une vilaine icônoclaste.

Parce qu’une bonne célébration, ça commence par une saine remise en question et qu’il y a un moment où il faut arrêter d’être démagogue et de se moquer de nous.

Si la fête de la femme ne doit être qu’une célébration vidée de sens, je ne vois pas l’intérêt.

En revanche, je souhaite une très bonne fête à toutes les amies, les camarades, en France et dans le monde, qui aimeraient pouvoir s’engager en politique, oh, pas grand chose, mais en sont encore empêchées aujourd’hui par des conditions familiales, sociales, psychologiques, financières, honteuses, rétrogrades et dévalorisantes, quand elles ne sont pas carrément mises en danger dans leur vie.

Je souhaite une très bonne fête à toutes les copines, en France, qui rament, qui triment, qui galèrent, avec un SMIC ridicule, pas de place en crèche, un logement à la limite de salubrité, des transports publics déficients, des pressions au travail et j’en passe, et aussi à celles qui triment moins, qui galèrent moins, qui pensent aux autres et qui font pour les autres ce qu’elles peuvent faire, elles.

Je souhaite une bonne fête à toutes les femmes, sauf celles qui votent Le Pen ou Sarkozy. A celles-là, je souhaite surtout de retrouver la voie de la raison...(Et oui, ma "sororité" à moi s’arrête en effet avec les convictions politiques, comme chez les hommes. Je me sens plus proche de Francis Wurtz que d’une Christine Boutin - étonnant non?)

J’appelle de mes voeux une société, française, européenne, mondiale, qui puisse changer en profondeur, grâce aux politiques, aux mots ET aux actes volontaires, positifs, véritablement révolutionnaires.

Ce n’est pas royal qu’on retrouve à la porte des usines, ce n’est pas Royal qu’on voit dans les manifestations, ce n’est pas Royal que l’on voit avec les piquets de grève...

Alors, chers concitoyens, chères concitoyennes, oui, il faut voter pour une femme, une femme de gauche.

Et Voter pour une femme de gauche, aujourd’hui, ça veut dire voter Marie-George BUFFET.

Fraternellement,

Osémy, La Louve




De : OSEMY LA LOUVE
jeudi 8 mars 2007

2 commentaires:

Xavier a dit…

Bravo, très bon texte.

Ton blog est désormais en lien sur
http://pcfarras.over-blog.com

Fraternellement

Anonyme a dit…

Merci Xavier! Et bonjour aux camarades d'Arras et plus généralement du Pas de Calais (mi chuis d'tin coin min fieu :-))
Vive les boyaux rouges!
Fraternellement
Osémy