jeudi 24 juillet 2008

Autodéfense intellectuelle*

*Titre piqué à l'ouvrage éponyme de Normand Baillargeon :"Petit cours d'autodéfense intellectuelle", que je ne me lasse pas de recommander...

Ras le bol de plier l’échine devant la pensée unique !

J’en ai ma claque d’entendre ou de lire des contributions ou des interventions pleines de pensée bêlante et moutonnante.


Le summum a été le reportage sur France Inter le week end dernier sur les « comités de soutien à Obama » en Seine-Saint-Denis.

Tout ces prolos manipulés qui commencent (je cite) par « accrocher le drapeau américain à la façade du local du comité ».

Qui soutiennent Obama « parce qu’il est black ». Eventuellement parce qu’il est « black et démocrate ».

Comme si tout ça effaçait les contradictions, la réalité sociale, politique, d’Obama.

Comme si « être black » ou beur, ou blanc, ou que sais-je, suffisait à rendre pur, noble, intelligent, et j’en passe.

C’est un beau symbole le drapeau américain ? Ah bon… J’étais pas au courant. Enfin, on comprend mieux pourquoi c’est le PS qui mène, toujours, « la gauche ».

Mais où est le sens critique ? Le recul ? Le bon sens ? Condie Rice, elle n’est pas noire ? Et Colin Powell, il ne l’est pas ? M’enfin…

Alors allez-y, traitez moi de raciste. A vot’bon cœur.

J’en ai assez de lire des contributions « de gauche » qui s’excusent en permanence de penser ce qu’elles pensent ou de dire ce qu’elles disent.

Il faudrait être « respectueux », « moderne », « ouvert au dialogue ». Même dans nos organes de presse (blogs, journaux et j’en passe).

Mais ça veut dire quoi au fond, cette incantation au « respect » ? A part accepter de nous ouvrir à la pensée dominante, qui est celle de la classe dominante ? Et qui a décidé que c’était bien d’être « ouvert » et « respectueux de son adversaire » ? C’est bien pour qui d’ailleurs ?

Et bien non, je refuse. Je n’ai pas le culte du « dialogue social », ni celui du « débat démocratique ». Ces principes moralisateurs ne sont que pièges empoisonnés et stérilisants.

Alors allez-y, traitez moi de stalinienne. A vot’ bon cœur.

Je finis cette brève gueulante en disant que je soutiens totalement Siné, comme j’ai soutenu en son temps Pascal Boniface. Je félicite M° Tricaud pour le combat qu’il va engager et qui est, à mon avis, hautement nécessaire. Je leur dis à tous bravo et bon courage.

Alors, allez-y, traitez moi d’antisémite. A vot’ bon cœur.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

le monde est plein de gentils blacks ,d adorables non-voyants de maghrebins tous fantastiques,de mal-entendants qui meriteraient tous d etre connus,de trisomiques exemplaires....j'en passe et des meilleures.
pour moi , un noir est un noir ,un arabe un arabe,un aveugle un aveugle....etc
il ne faut pas avoir peur des mots et cesser de se cacher derriere le linguistico-politiquement correct.
si l on croit en l humanite tout cela est secondaire ,seul la personnalité compte ,le reste n est qu enveloppe.
ainsi donc j ai connu de gros cons noirs ou arabes ou handicapés et je ne me suis pas géné pour le leur dire et c est ainsi !
on a pu a ce moment la penser de moi ce qu on aura voulu...peu importe.
je sais a qui tendre la main et quand le faire et je n ai pas besoin d une presse quelconque pour me dire quoi faire et quels mots employer...

sinon pour contribution au recensement des conflits :
kyrnolia (branche veolia ) de corse du sud.greve illimitée depuis 2 jours .
contre la delocalisation de postes sur le continent et pour preservation de leur statut remis en cause par la direction.
je passe par ici car j ai un pb technique qui m empeche d ecrire et de repondre sur bellaciao.
fraternellement
Makhno

Pedrito a dit…

J'ai toujours été, je crois, comme beaucoup d'autres, ouvert au dialogue, respectueux, j'ai très ( trop ) souvent obéi à la directive suicidaire du désistement pour le candidat de gôche le mieux placé, alors qu'on savait tous que ce candidat de gauche était essentiellement et avant tout anticommuniste.
Professionnellement, j'ai payé cash mon engagement, alors, quand on nous serine les mêmes conneries, quand on nous accuse à longueurs de posts que nous serions - que je serais - des empêcheurs de magouiller en rond avec nos croque-mort, je dis : BASTA !
Et je dis MERDE,comme le poète qui leur disait"Le Nègre t'emmerde!"

Je ne veux PLUS, je ne PEUX PLUS , être pris pour un con par mes anciens camarades liquidateurs et par leurs complices, même inconscients.

Vive le PC débarassé de ses scories péessesisées

François a dit…

Salut Elodie,
Les States gouvernées par un black,quel révolution!Tu parles,les gens du peuple Américain vont très vite comprendre qu'ils se sont,comme d'hab,fait mettre et jusqu'au trognon.

Il n'y a pas plus à attendre d'un Obama que d'une Hilary ou d'un Mac Caine quand on appartient à la classe ouvrière aux USA.

Et que la TV française PUBLIQUE nous gonfle avec ce gugus d'Obama ça fout les boules en effet.

Pendant ce temps là il y a 35 million d'américains qui ont faim.Mais de ça on oublie de nous parler,révoltant.

Pujadas sur la 2 :"les américains qui n'ont aucune autre issue que de faire la révolution,font confiance à Obama!!"
Hein,je déconne?Oui,bien sûr mais sans aller jusque là on serait en droit d'éxiger un peu moins de saloperies à la télé et beaucoup plus de vérité.

Est-ce devenu une découverte que de dire qu'il faut voter pour quelqu'un quelque soit sa couleur,son sexe,sa nationalité A PARTIR DE SON PROGRAMME ET RIEN QUE SON PROGRAMME ?

Et ne nous y trompons pas,en France c'est à ce genre d'élection bidon que l'on veut nous amener.

Imaginons(ne rêvez pas)que l'innommable quitte le pouvoir aujourd'hui pour demain,que des élections soient organisées,pour qui pourrions-nous voter?

Nous aurions le choix entre Ségo et Dati;DSK et Fillon;Delanoë et X.Bertrand...Vous imaginez le changement radical pour nous si nous votions bien!!Hein ?

J'oubliais qu'au premier tour nous aurions MGB,OB,Arlette,Bayrou et les deux Le Pen(le père et la fille)et sûrement d'autres encore.

Il est temps que l'on se remue et que l'on construise la vraie force d'opposition qui pourrait même passer par une autre voie que le vote...

C'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer à "TOUS ENSEMBLE" si vous ne l'avez pas encore fait,rejoignez-nous camarades.

Non à la pensée dominante(unique),non aux dirigeants scélérats,non à la mise en place du facisme,OUI AU SOCIALISME !

Fraternellement à toustes.
François

Anonyme a dit…

Ci-dessous communiqué des syndicats de Kyrnolia dont parle Makhno :
Bonjour à tous

Les Salariés de Kyrnolia en Corse , ont déposé un préavis de grève a partir de mardi 15 juillet, pour défendre leurs acquis les plus sacrés, mettre fin à la situation d'inégalité qui existe entre les deux sociétés présentes en Corse, et empêcher toute délocalisation d'emplois.
Ils ont pris la décision de mener un combat sur leur terre, nous irons jusqu'au bout de notre démarche , quoiqu'il arrive.
Depuis hier des rumeurs laissent entendre que la direction va faire venir des agents du continent pour faire fonctionner les installations à notre place, dans ce cas de figure nous souhaitons être clair :
Notre préavis stipule que le personnel gréviste n'assurera plus aucunes de ses missions de service public, y compris l'astreinte, dans ces conditions , l'entretien et la sécurité , n'étant plus garantie ; nos organisations syndicales dégagent toute responsabilité en cas d'accident qui pourrait survenir lors de l'intervention de personnel non habilité, ou extérieur au centre de Corse.
La direction et les personnels concernés assumeront seuls la responsabilité morale et pénale de leurs actions.

Pour la CGT Pour le STC

Les délégués syndicaux Le délégué syndical

Laurent Alonso Frabice Duval Jean-Yves Bellini


salut et fraternité EL DIABLO

Anonyme a dit…

Bien sûr que non, il ne suffit pas d'être blanc, black, beur, femme, etc pour être pur, noble, intelligent .... Sur ce point, et la totalité de ton billet je suis entièrement d'accord, et je réclame comme toi du sens critique, du recul et du bon sens.

Surtout quand on sait qu'aux USA en particulier (mais finalement dans toute société dite "libérale"), quel que soit le président élu et MEME s'il avait l'intention de ne pas être prisonnier et à la botte des grands cercles financiers au départ, ces derniers l'auront tôt ou tard à l'usure, à la pression ou au chantage (sinon un accident est si vite arrivé !!)

Concernant les expressions : ouverture, respect, moderne, dialogue, Liberté, il me semble que ce n'est pas parce que la classe dominante les a récupérés, manipulés et les utilise à son profit qu'ils devraient disparaître de la langue française et de notre propre discours, dans la mesure où nous les utilisons pour déployer notre lutte idéologique de plus en plus indispensable et que nous les précisons en soulignant nos propres valeurs et notre propre éthique.

Ne devrait-on plus rendre hommage à Guy Mocquet ou Jaurès par exemple parce qu'ils ont été utilisés à son profit par Sarko lors de sa campagne électorale ?

Sur le fond, je suis d'accord, mais dans la forme, je suis dubitative sur les conclusions qu'il faudrait en tirer. car à la limite, il est plus facile de faire exploser des bombes, que de soutenir une discussion idéologique adéquatement argumentée au discours manipulatoire et piégeux des tenants de la bourgeoisie capitaliste. Ce que les communistes ne font plus depuis belle lurette, alors qu'on devrait s'y entraîner dans les écoles du parti (il n'y en a plus guère, et quel contenu vu la stratégie ?) et dans nos réunions.

A noter que ce que les citoyens attendent de nous, c'est bien notre soutien effectif dans leurs luttes et leurs besoins sociaux criants, mais aussi impérativement des arguments frappants, éclairants pour leur propre réflexion et démystificateurs face à ceux de la bourgeoisie et de la droite dans nos interventions et nos confrontations politiques audio-visuelles.

Sans se laisser manipuler par le climat Obamania, il n'est pas faux de dire que l'élan populaire que suscite Obama a moins à voir avec sa personne qu'avec son ADEQUATION aux préoccupations des plus jeunes et un ras le bol majoritaire de Bush. Mais bien sûr, parions sans prendre de risque que même avec Obama, ils ne sont pas au bout de leurs peines, car c'est tout un système de classes antagonistes et un choix de société qui sont à changer.

Maguy