mardi 10 juin 2008

EUROPE: Vivent les 60 heures par semaine....

(sucrerie de Quiévy - 19ème siècle..)

Désolée , c'est (encore) une mauvaise nouvelle pour les salariés. Et ce n'est pas une blague.

La majorité des Etats européens et la Commission européenne viennent d'entériner la possibilité de la semaine de travail de 60 heures.
A titre "dérogatoire", paraît-il, mais on sait comment fonctionnent les dérogations dans ce domaine...
Cette décision devra être votée par le Parlement européen.
Rassurons-nous: "le commissaire européen aux Affaires Sociales parle de net progrès social" !!!!!

Ah bon, le retour au 19ème siècle c'est un "net progrès social"? Et en plus ils nous prennent pour des cons!

ICI:
" 10.06.08 - 07:26 Un accord européen a été conclu, cette nuit, sur l'aménagement du temps de travail. La Belgique n'a pas signé, estimant que ce n'est pas une avancée sociale.

La semaine de 48 heures reste de mise. Mais les employés qui l'acceptent pourront rester jusqu'à 60 ou 65 heures par semaine.

Et les temps de garde inactive pourront ne pas être comptabilisés comme du temps de travail. Par temps de garde inactive, comprenez ces heures de travail où certains professionnels sont de garde, donc rappelables mais en l'occurrence pas rappelés. Un accord au bout de la nuit à la majorité qualifiée. Un compromis qui prévoit que la semaine hebdomadaire de 48 heures, déja gravée dans la législation européenne reste de mise. Mais la durée maximale hebdomadaire de travail pourra atteindre 60 ou 65 heures pour les employés qui acceptent, à titre individuel, de déroger aux 48 heures. Ces plafonds pourront être dépassés en cas de conventions collectives.

La dérogation offerte aux employés est encadrée plus strictement mains non limitée dans le temps. La révision de cette directive prévoit également la définition de périodes de garde inactives, qui pourront ne plus être comptabilisées dans le temps de travail. Deux arrêts de la justice européenne stipulent que le temps de garde doit être intégralement calculé comme du temps de travail. Or la majorité des États européens sont en infraction en la matière notamment au sein des professions médicales. Le compromis trouvé retire donc cette menace et arrange pas mal de pays.

Si le commissaire européen aux Affaires Sociales parle de net progrès social, on ne tient pas le même discours du côté des pays qui se sont abstenus à savoir la Belgique, l'Espagne, la Grèce, la Hongrie et Chypre où l'on évoque plutôt un recul et où l'on appelle à un arbitrage musclé du Parlement. Le Parlement doit effectivement encore se prononcer sur le texte. "

RESISTER = SE SYNDIQUER A LA C.G.T.





5 commentaires:

François a dit…

Salut Elodie,
Là,c'est complet 60 voire 65 heures hebdomadaires...Quant à la décision du gouvernement Européen,nous n'avons aucune illusion à nous faire,je le crains.

De toute évidence ce texte sera approuvé par le gouvernement.

Au fait ! je croyais que pour qu'une loi soit adoptée il fallait que la totalité des pays de l'union l'approuve,non?La Belgique ne fait pas partie de l'Europe?

Pour être une mauvaise nouvelle c'en est une.Et si on continue de tout accepter sans dire un mot où presque,je ne vois aucune raison pour que cela s'arrête.

La semaine dernière je discutais avec un copain ambulancier de son état.A la campagne il y a souvent du kilométrage assez important pour conduire un patient faire des soins,des éxamens...Aussi l'ambulancier attend le patient pour repartir afin d'économiser sur le trajet.Son patron envisage donc très sérieusement, et il n'est pas le seul,de ne pas comptabiliser le temps d'attente du patient sur la paie de l'ambulancier car c'est un temps non travaillé dit-il...

La bougeoisie attaque ferme et intelligemment.Elle commence en s'attaquant aux heures d'attente passées chez soi (astreinte)pour s'attaquer à toutes les heures jugées "non productives".L'exemple des ambulanciers et,pourquoi pas,les heures de gardes dans les hôpitaux et cliniques ?

L'astuce est toute simple selon moi:
1)retour en arrière (19°sciècle)
2)retour à l'esclavage purement et simplement.

Un autre indice:que penser d'un gouvernement qui dit vouloir augmenter le pouvoir d'achat des Français et qui,dans un même temps,
s'apprête à mettre sur le marché en 2009 ou 2010 une nouvelle voiture au prix de 1600 € neuve ?

Contruisons vite (ou re-construisons)le Parti Communiste Révolutionnaire dont les classes laborieuses ont tant besoin.

Fraternellement à toutes et tous.

François

François a dit…

Rajout :j'ai parlé de la Belgique mais il y a aussi la Grèce,l'Espagne,Chypre et la Hongrie qui n'ont pas signé le texte.

Donc,il me semble,ce texte ne devrait pas passer ?

François.

Anonyme a dit…

ils en revaient ,le parlement europeen le rendra possible.
un outil de plus pour faire travailler jusqu a l epuisement ,pour ne pas augmenter les salaires .
tu veux plus d argent ? travaille plus ! prends deux boulots s il le faut !feignasse!
ouaip !
je connais une jeune femme qui a un boulot de directrice dans un magasin de vetements ,une grande enseigne...elle a toutes les responsabilités qui vont avec la fonction pour le salaire quasi-princier de ...1200euros par mois.
avec ça elle doit se loger au prix fort ,se nourrir se vetir ,elle et sa petite fille qu elle eleve seule.
resultat ,elle vient de m apprendre qu elle bosse en plus la nuit comme garde-malade d une dame agée...
quel avenir y a t il la dedans ?
impossible de rencontrer quelqu un et de refaire sa vie,moins de temps avec sa fille la cavalcade ,la fatigue et une vie de perdue.
voila où nous en sommes deja.
et toujours pas de cohésion en face ....
il va falloir se passer des "tièdes" et durcir le ton ,vraiment le durcir.
mais malgre le resserrement progressif de l'etau il faut garder le moral et la tete haute.
quand je desespere un peu trop je relis ce qui suit et je reprends des forces :
LE 22 AOÛT 1939
“...pour empêcher ta mère de se décourager, je vais te dire comment je m’y prenais. Emmène-la faire une longue promenade dans la campagne tranquille, cueillir des fleurs sauvages, se reposer à l’ombre des arbres, entre l’harmonie du ruisseau plein de vie et la sérénité de la mère-nature, et je suis sûr que cela fera sa joie, ainsi que la tienne certainement. Mais souviens-toi toujours, Dante, au milieu du bonheur, de ne pas le garder pour toi tout seul, mais de te pencher un peu vers les autres, près de toi et de venir en aide aux faibles qui réclament du secours; aide les persécutés et les victimes; parce qu’ils sont tes amis; ils sont les camarades qui luttent et tombent comme moi et Bartolo, hier, nous luttâmes et tombâmes, dans la conquête de la liberté pour tous et les pauvres travailleurs. Dans ce combat de la vie, tu trouveras davantage d’amour et tu seras aimé.”
—Lettre de Nicola Sacco à son fils Dante, 18 août 1927.

la lutte continue !

fraternellement
Makhno

Chien Guevara a dit…

Oui, tout ce qui se passe maintenant, est plus qu'inquiétant. D'autant plus que l'hyper-activité de notre président provoque des lois, des réformes, des arnaques en bref, qui submergent nos syndicats, et les démantèlent.
Au sujet de cet article, je voulais te dire que celui sur le même sujet que tu as mis sur Bellaciao, je l'ai diffusé sur mon site,comme 3 autres émanant de toi ; site que tu peux aller visiter à ta guise (et même m'y laisser un mot sur le livre d'or si ça te dit...)

A bientôt camarade

François a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.