jeudi 14 février 2008

SARKOZY, LES COMMUNISTES TE DISENT MERCI !!!!!


(Affiche piquée dans le Grenier à Image d'El Diablo http://eldiablo.over-blog.org)

Et oui, après ton incroyable allocution devant le CRIJF hier soir, où tu as,cette fois,et entre autres trouvailles, comparé les communistes aux nazis, nous sommes aujourd'hui nombreuses et nombreux, des communistes ou des sympathisants, à avoir la certitude que tu nous hais absolument et "définitivement", comme disent les Anglais.

Alors que nous, vois-tu, nous ne te haïssons pas.

Nous, nous nous contentons de te combattre, de te poursuivre partout où tu mets les pieds, même virtuellement, jusqu'à te faire disparaître, et tous ceux qui te ressemblent, du paysage politique, convaincus que toi et ceux dont tu représentes les intérêts, sont des fléaux pour le reste de l'humanité.

Mais, toi, toi tu nous hais. Et tu nous hais parce que tu as peur de nous. Et tu as bien raison.

Nous avions peut être oublié nous-même ce que nous devions être, c'est à dire fondamentalement humains, unis, insoumis et épris de liberté, mais, si besoin était, tu nous as rappelé tout cela très vite.

Avec tes rafles et tes fichages contre nos frères étrangers, tes attaques contre les travailleurs, les chômeurs, les vieux, les femmes, tes discours communautaristes, tes idées étroites, anti-laïques et réactionnaires, avec ta peur, ta peur de Mai 68, ta peur des jeunes, ta peur de ceux qui aiment la vie, à en crever, ta peur de ceux qui pensent "collectif" et "solidaire" même lorsqu'ils n'ont rien à eux, avec tout cela, tu nous as remis sur le bon chemin!

Et tu vois, non seulement nous ne te haïssons pas, mais je dirais même que, plus le temps passe, plus nous te remercions, car tu es le ferment qui manquait depuis longtemps à notre ré-union, la réunion des communistes, des socialistes sincères, et àla réunion des communistes et du peuple.

Trouvez-moi un bon ennemi et je me chargerai de mes amis.

Continue, Président, avance toujours plus loin sur ce chemin fangeux, dans lequel tu finiras bien par t'enliser.

Continue, nous sommes là.

Et pour ta gouverne, si le nazisme fut le gouvernement par la peur, le communisme, le vrai, et nous allons te le montrer, c'est le gouvernement par l'Amour.

La traduction de "communistes", c'est toujours "LIBERTE".


"Nous sommes les sans peur et forts d'amour.

Nous sommes les communistes qui avançons au jour.

De nos villes, de nos campagnes, de nos montagnes

Nous venons transformer la nuit en pays de cocagne

Mon frère, ma soeur, nous sommes les communistes

Nous prêtons nos épaules aux bonheurs altruistes

Dessinons tous ensemble des ailes à nos désirs

Il est interdit d'interdire "

4 commentaires:

Anonyme a dit…

S-U-P-E-R-B-E !
bien sur qu il nous hait ...et comme il nous croyait mourrant,tel le charognard qu il est (et oui là charognard ça s applique ! )il se precipite avec sa suite de coinces ,de haineux ,de hautains ,il se precipite pour le coup de grace ....
sombre ignorant ...pauvre petit defenseur des riches et biens pensants ...
le sommeil n est pas la mort ...alors ?tu nous a reveillé ?

ne saviez vous pas ,toi et tes arrogants comparses qu on ne nous voit jamais que lorsqu on a besoin de nous ?
ne sais tu pas comme l a dit si bien la louve que nous vaincrons par l amour de lautre et en avancant main dans la main ?
nous sommes l armée des ombres ...nous sommes en ordre de marche...
merci a toi ,o grand catalyseur des forces de la liberté.

pour diablo ...bravo pour les articles et pour ton blog que je visite depuis un moment
Makhno

SAd___ a dit…

je reprend pour ma maison, ta "chanson" ;-)

Swâmi Petaramesh a dit…

La clé de tout le truc, c'est bien l'amour.

Qui commence par la connaissance et l'acceptation de soi-même, qui mène à l'ouverture à l'Autre - qui, justement n'est pas autre...

Nous vivons dans une civilisation dominée par la haine et la trouille. La haine de soi qui conduit à la peur de l'autre et au repli frileux. Et à désigner en elle-même des catégories de responsables... Les moins à même de se défendre comme de bien entendu.

Nous vivons dans une société atteinte par la gangrène, et qui, sous le règne de la peur individuelle, accepte sans broncher de laisser mourir une partie sans cesse croissante de son corps social, les autres, en commençant par les "faibles" : chômeurs, étrangers, travailleurs pauvres, personnes sans domicile, personnes soudain privées de leur emploi... La majorité de nos concitoyens pensent que s'ils se taisent et consentent à ces "nécessaires sacrifices", alors il seront épargnés par la lame de la faucheuse, s'ils se font tout petits, bien sages, ils pourront continuer de bénéficier encore de leurs petits "avantages" ou au moins limiter la casse pour leurs petites fesses. A condition de fermer les yeux bien fort et de se distraire avec la gentille télé qui nous assure jour après jour que tout va bien.

Vers quoi se dirige une humanité qui croit pouvoir laisser impunément une partie sans cesse croissante d'elle-même sur le bord du chemin - à commencer par ses propres enfants ?

Aujourd'hui la gangrène, demain la peste brune ?

François a dit…

Bravo pour ce texte superbe.

Depuis toujours la haine est le moteur du facisme.Et la haine s'entretient avec le dégout de l'autre, de l'étranger,du Juif ,de l'Arabe, du Rital,du noir ,du jaune,du PAUVRE.

Mais,parmi les crétins qui se laissent avoir par la " doctrine" de la haine de l'autre il y a des pauvres.Des gens qui sont comme nous mais qui ont gobé toutes les tartuferies de ces fumiers.

Et un beau jour ,peut-être en ce moment,ces mêmes gens se réveillent!Là changement de programme pour les leaders,ils ont usés les "cartouches",cela à marché un certain temps ,mais cela ne marche plus ,ou de moins en moins.

Et le pire est que ces gens se rappellent soudain du Communisme!Ils l'ont ignoré,moqué voire détesté !Et puis là ce même communisme leur parle d'une tout autre manière.

Ils se disent que c'était eux,les cocos,qui avaient raison et donc qui ONT RAISON !!!

Et ,nous communistes,nous devons satisfaire ce nouveau regard.Proposer des solutions à leurs problèmes ,construire,ou re-constuire, un vrai parti communiste afin de faire en sorte qu'ils se retrouvent dans nos propositions.

Cela étant la pratique ne sera pas facile car si Sarko.nous a ,avec sa politique scandaleuse,donné un sacré coup de main,la bourgeoisie qui lui donne ses ordres ne va pas s'arrêter là.

Si la haine est le moteur du facisme,son carburant est la chasse aux étrangers et aux communistes,anarchistes...ect...

Nous ne sommes pas sortis de l'auberge,il va nous dénigrer le nain de jardin,dire plein de choses que beaucoup de gens croiront.Et lui a des moyens financiers absolument pas comparables aux nôtres.

La propagande anti-communiste va aller bon train ne nous y trompons pas.

Car pour rester en place que doivent faire les fachos de tous bords?Employer la répression,et Sarko.ne se gênera pas.
1) on monte la population contre les opposants.
2)on organise la répression de ces opposants.

Je ne veux pas plomber la discussion mais il nous faut regarder les deux faces de l'évènement.C'est je pense la meilleure façon de se préparer à le combattre.

D'ailleurs cela est déjà commencé.Rappelons-nous de MAM qui a osé dire qu'il y avaient des militants d'extrème gauche "terroristes"dans les manifs étudiantes,Zemmour qui a osé prétendre que Sacco et Vanzetti était des agents du KGB et Sarko.qui a comparé les communistes aux nazis.Ajoutons à cela que Balkany,Maire de Levallois Perret a traité le journal Libération de torchon fait par des gauchistes pour des gauchistes donc aucun crédit!

Et je crois que l'on peut dire que c'est déjà en place et que cela s'apprête à prendre de l'ampleur.

Donc camarades, toutes les raisons sont réunies pour que nous unissions nos efforts.

Tous ensemble et en avant !!!

Fraternellement à toutes et à tous
François.