samedi 26 janvier 2008

"DIEU EST GRAND " (et je suis tout petit...)



C'était pour le moins troublant d'entendre Son Eminence le Chanoine de l'Archibasilique du Très Saint Sauveur (plus connue sous le nom de Basilique Saint Jean de Latran à Rome) éructer à un pupitre devant un parterre d'honorables saoudiens, que Dieu est grand, que Dieu peut tout et que sans Dieu nous ne sommes rien...

Et de saluer les musulmans - mais enfin, pas les Iraniens, faut quand même pas déconner...( on a compris que, pour lui, ces chiites là ne pouvaient être que d'affreux fanatiques auxquels il fallait faire la peau si possible...)

C'était troublant mais pas étonnant quand on sait que depuis qu'il est Ministre de l'Intérieur Son Eminence le Chanoine de l'Archibasilique du Très Saint Sauveur s'ingénie à vider de sa substance la loi de 1905 qui a fondé la France en République laïque.

En prenant appui sur un communautarisme qui s'étend, pour le très saint homme, des catholiques aux scientologues (rappelez vous la photo avec son ami Tom Cruise au pied de Bercy...), il réintroduit depuis plusieurs années et subrepticement, l'Idée du religieux (et non de Dieu) en France et balaie ainsi une autre conquête de ce que l'on pourrait appeler la gauche.

Mais une conquête qui a fort bien convenu à la majorité des Français et leur convient sans doute encore.

La religion n'a jamais été autre chose qu'une forme de gouvernement des hommes, les livres ne sont autre chose que les premières sorte de constitutions d'un monde que l'on ne disait pas encore "global" mais qui l'était pourtant déjà (on pouvait prier le même Dieu, de la même manière, par la même Eglise, à Mexico ou à Dunkerque) et l'histoire des religions est parsemée de schismes qui ne furent rien d'autre que des scissions politiques.

Bizarrement aussi, le "sentiment religieux" comme l'appelle pudiquement son Eminence, a toujours plus ou moins servi les intérêts des puissants sur les faibles, la domination d'une classe sur une autre.

Bizarrement également, les marxistes, matérialistes et rationnalistes, ont très souvent été pro laïcs plutôt que contre...

Est-ce que par hasard notre augustissime serait en voie de remplacer la politique par la religion? La République par l'Eglise? Ce serait tellement plus sympa comme manière de gouverner...

Rappelez-vous d'ailleurs, Dieu a dit :
"L'homme est égaux.
Il a dit : "il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes jaunes, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux, il y aura des hommes moches et tous seront égaux, mais ça sera pas facile!"
Et puis il a dit : "Y en aura même qui seront noirs, petits et moches, et pour eux, ce sera très dur!" Il avait prévenu, il a pas pris en traître."

... Ah non en fait, après vérification, c'était pas Dieu, c'était Coluche...mais bon, son Eminence s'en est manifestement beaucoup inspiré...

bon week end (et n'oubliez pas d'aller à la messe dimanche...)

5 commentaires:

brunz a dit…

"Son Eminence le Chanoine de l'Archibasilique du Très Saint Sauveur"!
J'arrete pas de pleurer de rire!

:)

Brunz

(Son Excellence le Chamoine d'or de l'Archibalistique des très saintes Saveurs)

frogs a dit…

Sarkozy de Nagy-Bocsa n’est pas seulement un “président bling-bling” qui ridiculise la France par son comportement fanfaron et indécent.
Il est avant tout le casseur des conquêtees de 1789 et de 1945, l’homme qui défait systématiquement la France ouvrière et républicaine, qui bafoue la laïcité, qui démantèle le droit de grève et le pluralisme politique, le mandataire indélicat qui saccage la souveraineté du peuple, le faux “patriote” qui aligne notre pays sur la politique impériale de la Maison-Blanche.

PRCF
www.prcf.fr

Anonyme a dit…

Bonsoir,

Dieu est peut-être grand, mais on doit reconnaître que son pélerin Don Sarko aura toute latitude pour exercer son prêche pendant 5 ans...

La « moyennisation » des rapports de force politiques, à savoir la cohabitation (président de gauche avec un premier ministre de droite... et inversement...) était une constante depuis l'ère Mitterandienne et d'ailleurs depuis bien longtemps dans beaucoup d'autres pays capitalistes, notamment les EUA.

Avec le passage au quinquennat et surtout la concomitance des législatives et des présidentielles, notre bonne bourgeoisie a stérilisé cette tendance d'une démocratie « moyennée », en quelque sorte « à la Montesquieu » où le pouvoir de l'un arrêtait le pouvoir de l'autre.

Don Sarko est donc peinard (enfin, on ne le lui souhaite pas...) pendant 5 ans et aura tout loisir de percer les mystères de la foi, à moins qu'il nous refasse la connerie de Chirac (bien inspiré sur le coup par De Villepin :-) ).

Pour ce qui est de l'irruption de la question religieuse, rien d'étonnant à cela, Sarko en bon larbin des EUA plagie la vague américaine Bushiste dont certaines éminences grises (et non des moindres) ont été inspirées par la pensée du philosophe Léo Strauss...

En clair : duplicité du message politique, transcendance de Dieu, antirationalisme, ésotérisme, choc des civilisations version française alias la « rupture », on va en bouffer.
À moins que...

Michel
(PCF)

claf42 a dit…

mais ce chère Coluche lui était un grand dieu, un vrais pas un dieu de pacotille....Bon, maitenant aux vèpres....

François a dit…

Au niveau de la laïcité cela devient grave,nous devons être très vigilents.Ces fumiers de gourous de tous bords sont prêts a envahir la cité,recevons-les comme il se doit.

A chaque occasion les curetons cherhent à reprendre du poil de la bête.Quand le besoin s'en fait sentir ils n'hésitent pas à descendre dans la rue.

Dans les années 80 ils n'ont pas hésité à descendre à plus d'un million battre le pavé de Paris et d'autres grandes villes.
C'était l'éternelle bagarre pour ou contre l'école privée et publique.

Aujourd'hui avec le nain de jardin l'occasion est trop belle ,ils vont s'en servir.Et,ce qui est le pire,c'est que cela a toutes les chances de marcher.

Comment qu'ils vont vouloir ramener dieu dans les écoles publiques,faire du catéchisme obligatoire, se battre contre l'IVG,dire où est le bien et où est le mal etc..

D'ailleurs,Sarko.parle sans détour de la remise en cause de la loi de 1905 de séparation des églises et de l'Etat.

Notre Sarko est tout disposé à leur ouvrir les portes qui leur permettraient de revenir au bon vieux temps de la toute puissance religieuse.Cela en écrasant cette saloperie de révolution dont les acquis les font chier depuis plus de deux sciècles.

Personnellement je pense qu'il nous faut agir dès maintenant,se préparer à combattre ces ordures qui ne nous feront aucun cadeau.
Cela fait partie de la lutte des communistes ,de la révolution qui ne pourra se faire que les armes à la main (point de vue perso)

Cette fois ne nous laissons pas avoir comme en 1905.En effet c'est Jaurès qui l'a emporté et la décision fut prise de cohabiter église et Etat.On voit aujourd'hui ce que cette "gentillesse"de Jaurès,pour qui j'ai le plus grand respect,nous amène.Alors que si le communiste dont j'ai oublié le nom avait pu imposer son idée il n'y aurait pas eu séparation de l'église et de l'Etat mais INTERDICTION DU CULTE,PAS D EGLISE.

On n'en serait pas là maintenant avec un très vraissemblable retour du religieux.

Et il n'y aurait pas d'écoles cathos,voire pas d'écoles privées du tout.

Il nous faut donc nous battre en exigeant tout cela dès le départ.

Vous pensez sans doute "on n'en est pas là" Peut-être mais cela ne tient qu'à nous.Ils commenceront par les écoles sans nul doute aussi à nous d'imposer tout de suite l'école publique,laïque,unique,gratuite et obligatoire pour tous.La seule école de l'égalité.

Et,du même coup,plus d'atteinte à la liberté de conscience des enfants au nom de la sacro-sainte liberté de choix des parents.

Fraternellement à toutes et à tous.
François.