mardi 18 décembre 2007

"QUAND LA MER MONTE"




Tout près du cap Gris-Nez
Quand j'ai fini d'pêcher
On s'retrouv' chez Léonce
On est onze
On mesure les poissons
En vidant des canons
Et on pass' vit' le cap
Car ça tape
Bientôt plus d'Cap Gris-Nez
Encor' moins d'cap Blanc-Nez
Ceux qu'on voit c'est nos nez
Tout roug's et
Quand les verr's que je lèv'
Ot'nt le sel sur mes lèvres
Moi je pens' à Marie
Qui est partie
Quand la mer monte
J'ai honte, j'ai honte
Quand ell' descend
Je l'attends
A marée basse
Elle est partie hélas
A marée haute
Avec un autre
Lors le nez dégrisé
Je quitt' l'estaminet
Et j'regard' en rêvant
Le rident
D' l'autr' côté de la mer
Les collin's d'Angleterr'
Montr'nt que l'mond' par ici
Est tout petit
Et à gorg' déployée
Sur le flot déchaîné
Je l'appell' à grands cris
R'viens Marie
P't'êtr' qu'à la molliment
Pour pêcher qu'c'est l'bon temps
Mon filet m'la rendra
Dans mes bras.
Quand la mer monte
J'ai honte, j'ai honte
Quand ell' descend
Je l'attends
A marée basse
Elle est partie hélas
A marée haute
Avec un autre.

Paroles et Musique: Jean-Claude Darnal 1968
© 1968 - Déesse-septentrion
Interprétée par Raoul de Godewarsvelde

4 commentaires:

Osemy a dit…

Et il y a avait une belle et grande dame de la chanson française, originaire de Liévin, que j'ai bien connue quand j'étais gamine , qui s'appelle Françoise Kucheida.

Je la salue ici - et je tiens à rappeler que c'est mon institutrice, Mme Cuvillier :) , directrice de l'école primaire de notre petit village pris entre Montreuillois et Hesdinois, qui me fit découvrir tout ce folklore populaire de la région Nord Pas de Calais mieux que personne ( sauf Raoul, c'est min père :))!

Le net et la publication ça sert aussi à rendre des formes d'hommages...
Salut à tertous.

François a dit…

Le grand Raoul de Gadewarsvelde,de son vrai nom Francis Albert, est né en 1928 et mort en 1977.

Quand je dis le grand je ne parle pas de sa taille et de son poids impressionants--1,92m pour 120kgs.Non je dis grand par ce qu'il fut;un type hors du commun,qui ne se vantait pas ,LUI ,de donner du bonheur aux autres mais le faisait tout le temps.

C'était un gars qui aimait les gens et le prouvait sans cesse.

Il serait difficle de compter le nombre de fois où il a joué et chanté des jours et des nuits sans toucher un rond,il faisait cela pour les gens qui ne pouvaient pas payer et aussi pour le plaisir qu'il y prenait.

La première fois que je l'ai rencontré c'était par hasard dans un bistrot.Il jouait de l'accordéon et chantait et d'emblée il m'a impressionné.Quelques verres plus tard je chantais aussi et cela l'a amusé,il a dit "tu t'demmerdes pas si mal min gars,prends un verre"
là c'est pareil ,difficile de compter les "tournées".De ce jour Raoul devint mon grand frère et mon pote comme énormément de gens.Il était tellement sympa qu'on ne pouvait qu'avoir de l'amitié et du respect pour le bonhomme.

Un jour je l'ai suivi aux portes d'une mine qui venait d'avoir un très gros coup de grisou,c'était l'horreur.Raoul aidait de toutes ses forces ces pauvres gens qui avaient perdu les leurs parce qu'ils travaillaient dans des conditions extrèmement dangereuses ,les consignes de sécurité n'étant pas respectées...

Une autre fois je l'ai accompagné dans une mine où les gars étaient en grève.Là j'ai vu Raoul déployer toute son énergie :il enchaînait chanson sur chanson et les gars suivaient tous ,ainsi que les femmes qui étaient venues soutenir leur maris,leurs frères ,leurs enfants.

De ce fait la grève était moins pénible et durait plus longtemps.Ce qui,souvent,aidait à l'obtention des revendications.

Et quand tout ou partie des revendications aboutissait je ne vous dis pas la fête qui suivait.Le patron du troquet pouvait s'en aller mais il ne pouvait pas fermer.La joie était totale pour tous,mineurs ou pas.

C'était cela Raoul,un type bien,écorché vif,aimant les autres qui rêvait d'un monde meilleur.

S'il n'y a qu'une chose que cet homme formidable m'ait apprise c'est l'intelligence du coeur.Cette intelligence naturelle,qui fait mouche à chaque fois,celle qui ne souffre aucune polémique.

C'est à lâge de 49 ans que Raoul décida d'en finir avec la vie,il n'en pouvait plus,chaque pas dans ce monde qu'il adorait et haïssait à la fois devenait impossible.Une seule porte pouvait s'ouvrir à lui...il l'a prise.

Il s'est pendu à une poutre d'une maison en construction,face au Cap Gris-Nez.

En 1982,un géant fut créé à Lille et depuis il participe à chaque procession.

Son fils,A.Delbarre est directeur de l'olympia et son petit fils est bassiste dans un groupe de chansons rock:BP Zoom.

Tu me manques min copain mais chais bin qu'tu dors min gros quiquin.

François

Osemy a dit…

Mince François.. Tu connaissais VRAIMENT "Raoul" ????

C'est fou - ses disques ont bercé mon enfance figures toi - lui, Julos Beaucarne et Françoise Kucheida donc, notamment...

Incroyable son histoire et je et remercie de nous l'avoir racontée ici.

Il avait l'air en effet d'être vraiment un mec "au poil".

sam a dit…

salut la louve

je ne te connais que par écrit sur bellaciao

je tombe sur ton blog par hasard (tu as désormais un visage aussi...)

et je te signale que le 5 janvier à méricourt, c'est la fête à françoise kucheida

à ne pas rater

et en plus je pourrais te reconnaître !