mercredi 6 juin 2007

MARINE LE PEN A HENIN BEAUMONT - L'ILLUSIONNISTE

Hénin-Beaumont.

C'est là qu'est née ma grand mère... Enfin, elle est née à Hénin Liétard plus exactement. Ca n'est devenu Hénin Beaumont qu'en 1971, après la "fusion" avec la commune de Beaumont en Artois...

C'est pas loin de Courrières aussi, haut lieu de l'histoire minière, tristement célèbre pour avoir été le siège de la plus importante catastrophe minière en Europe (110 kms de tunnels traversant plusieurs communes, ravagés par un coup de grisou en quelques minutes, plus de 1000 morts sans compter les "travailleurs clandestins"- et oui, déjà à l'époque...).

Une catastrophe due en grande partie au comportement antisocial de la compagnie minière qui décida de poursuivre l'exploitation alors qu'un sérieux incendie, non maîtrisé, s'était déclenché peu auparavant...

Je suis née dans le Pas-de-Calais, également. Je connais. Un peu. (Non, un peu bien en fait. Sans doute mieux que Marine Le Pen en tout cas).

Ce sont des gens bien spéciaux, les gens du Pas-de-Calais, les "Boyaux Rouges" comme on nous appelle (rien à voir avec nos cousins les Ch'tis ;-) ) - notre équipe de foot, c'est les "sang et or" (avec Guy Roux à la rentrée, ça va moins rigoler les gars!) et pas le LOSC... (enfin bien sûr parfois, faute de grives on mange des merles !). On a, il paraît, et je le confirme, une "psychologie" à part, une culture à nous, même à notre corps défendant.

On dit "vingTE" et pas "ving(t)", on dit "wassingue" pour "serpillière", "crayon d'bois" pour "crayon à papier"... et j'en passe, c'est anecdotique mais c'est aussi nous.

Un repas sans patate, et c'est le drame.

On a un pied dans la glaise, l'autre dans le charbon et un oeil sur la mer (ah les vacances en bord de Manche...).

Et puis, comme dit Dany Boon au sujet des Ch'tis " Mi j'viens d'Armentières, j'suis pov' mais fièr".

Et oui. Pauvre mais fier. "Fier-cul" même, comme on dit chez moi...

On est surtout, ou, nous avons été , à l'époque des mines justement, (mais aussi parce qu'il y a de grandes exploitations agricoles, en étendue et en rendement, et qu'il y a eu un vrai tissu industriel: les betteraviers, les sucrières...), une terre d'immigration. Une immigration de travail. Et une immigration politique aussi parfois.

Et ça ne nous posait pas de problème. C'était bien rare les gens qui n'avaient pas un peu de tchèque ou un peu de polonais dans les veines. Moi, qui suis née après 70, je suis allée à l'école avec des Kryzostanek, des Maslonka, ou des Bergovicz... Et les communistes n'étaient pas les derniers à accueillir chaleureusement ces étrangers qui venaient trimer dans les mines ou les usines françaises.

Terres traditionnellement socialistes, avec un bon ancrage des communistes (j'ai eu de nombreux profs communistes à l'école primaire et au collège, une denrée rare aujourd'hui!) même si, traditionnellement aussi, ou plutôt, historiquement, il a pu y avoir des "affinités répulsives" (cf. Ph. Marlière), la question de l'appartenance d'un ouvrier, ou disons, d'un prolétaire, à un parti de droite, ne se posait même pas! A moins d'être devenu vraiment "babache"...

La Lutte des classes, elle était tétée au biberon et tout le monde ou presque savait ce que ça voulait dire, pas de problème.

Mais revenons-en à Marine...Ou plutôt, revenons-en au parti de Marine.

La misère sociale est, on le sait bien , le terreau des extrêmismes les pires.

Pas parce que les gens malheureux deviennent stupides. Mais parce que les gens malheureux deviennent lassés. Lassés de se battre. Lassés d'attendre que quelques élus réalisent des promesses qu'ils ne tiennent pas. Lassés d'espérer même.

Les gens malheureux, souvent, renoncent. C'est le propre de la grande souffrance. On est humains.

Nier la misère sociale de ce département, et même ,de la région dans son ensemble, personne n'y songe , ce serait vraiment faire insulte aux gens.

Seulement voilà, il y a eu un moment dans l'histoire de la gauche de ce coin de France ,un grand, un énorme bug...

Et le FN a commencé à y prendre une bonne place. Il a surfé sur la misère et le renoncement (légitime) pour planter ses graines favorites, ou plutôt SA graine: la xénophobie sous toutes ses formes, dont la première est le racisme.

Il a endossé les habits du parti de "résistants", du "petit parti" qu'on méprise, comme les "petites gens " qu'il prétend représenter.

Le parti "hors système". Le parti qui va "faire péter le système"...

Mais c'est tellement FAUX tout cela!

Bien sûr que ce n'est pas "la faute des étrangers" s'il n'y a plus de boulot là bas!

Des étrangers dans cette région, il y en a toujours eu, et même, beaucoup! Souvenez-vous, ça n'empêchait pas les gens d'avoir du travail, et de vivre en bonne intelligence.

Non. Le problème , il a vraiment commencé avec la fermeture des mines.

Alors, on n'allait pas continuer à les garder ouvertes juste pour donner un emploi aux gens. Non, sans doute ( quoi que ce fut pour certains un vrai déchirement de voir fermer les mines, parce que cétait leur vie, et plus que cela, leur communauté). Mais on n'a peut être pas suffisamment accompagné les gueules noires dans un reclassement, des formations etc.

On les a souvent laissés sur le carreau, aveugles, perdus, sans repères, comme les cheveaux de la mine quand on les a remontés en 40... Et puis, il y a eu en plus ce qui touche aujourd'hui la France industrielle dans son ensemble: fermetures, plus ou moins légales, des usines, délocalisations et j'en passe...

Profits maximums, social minimum.

Nous fimes ce que nous pouvions pour lutter, mais c'était déjà trop tard parce que le capitalisme était en marche à la vitesse supérieure et, là bas comme ailleurs, nous ne l'avons pas vu arriver assez tôt. On se l'est pris dans le dos.

Bon, il faut dire aussi que nous les communistes, on a rarement eu le pouvoir en France.

On a pu y participer, avec les socialistes majoritaires, mais pas l'avoir comme il eut fallu que nous l'ayons. (Cela étant , quand on l'a eu, on l'a bien eu et on s'en est bien servi, pour ne parler que de la Sécu...)

Enfin, bref, là, vu de dehors, on a failli.

Et le FN est arrivé, bien aidé par F. Mitterrand à l'échelle nationale.

Et aujourd'hui Marine se ballade sur les marchés d'Hénin Beaumont avec une tête ampoulée de componction et de tristesse sur le mode de la dame patronesse "Regardez ces misérables comme ils souffrent! Gaston, donnez leur une pièce...".

Et vas-y que je t'écoute en penchant un peu la tête sur le côté, vas-y que je me la joue "fille du peuple , enfant d'ici, je comprends tes problèmes"...

Mais, à part cette poudre aux yeux, que revendique-t-il, CONCRETEMENT, le parti de Marine, pour appuyer ses prétentions sociales?.... (je cherche...)

(j'y suis).... Baisse des impôts. Baisse des charges sociales patronnales. Fin des 35 heures. Casse du Code du travail.

Je n'invente rien - il se trouve que c'est écrit noir sur blanc là, sur leur site "ouaib" ( à voir vraiment - à imprimer de toute urgence et à démonter ligne par ligne):
http://www.frontnational.com/programmeacteurseco.php

Qu'ils m'expliquent, comment on finance de la formation, du reclassement , des services publics performants, un système de santé pour tous, si on fait tout ce qu'ils préconisent!? Ils le trouvent où, l'argent pour faire tourner la boutique?

Qu'on m'explique en quoi démonter le droit du travail et casser les 35 heures c'est être pour la protection des travailleurs! J'avoue que je ne comprends pas.

On peut même lire que ce qui défrise le FN, ce n'est pas le capitalisme. Non. Accrochez-vous, c'est "l'ultra capitalisme financier"!!!!!

Est-ce qu'on peut (ré)expliquer simplement aux gens ce que ça veut dire, être pour le capitalisme? Pas d'un point de vue théorique. Mais d'un point de vue pratique. Des exemples là bas, y'a qu'à se baisser pour en ramasser.

Sans rentrer dans des considérations philosophiques ( qui existent mais auxquelles un ventre vide devient assez peu réceptif) mettre tous les étrangers dehors, non seulement c'est inhumain, et ce n'est pas la France, mais aussi, d'un strict point de vue xénophobe, ça ne sert à rien et en plus c'est rigoureusement INFAISABLE!

Le Pen prétend expulser tous les immigrés, fermer les frontière hermétiquement? MENTEUR. Même sur ça, sur son cheval de bataille, il MENT.

Le FN se prétend un "parti populaire"? Parti populiste oui!
Où est , dans leur programme, l'équivalent communiste ET populaire de l'anticapitalisme, la taxation maximale des revenus des entreprises du CAC 40, la dénonciation réelle du grand patronnat...? Nulle part!!!!

On trouve même cette perle ( toujours sur leur site) " l'impôt sur la succession a entraîné la cession du groupe TAITTINGER" (sous-entendu un" fleuron de l'industrie française" en langage FN)!
1° C'est faux. Ce sont, notamment, des rivalités entre les différents clans familiaux qui ont permis à des minoritaires de prendre le pouvoir.2 ° Et alors?!! Un "groupe" en effet, c'est un"groupe" , c'est une holding financière, ce n'est même plus national et c'est du capitalisme financier!

Il faut leur dire, à chaque fois qu'on le s prend en flagrant délit: "vous mentez".

"Dans TOUT ce que vous proposez (et vous proposez peu au fond), vous mentez aux gens.
Vous vous servez de leur misère, de leurs drames, de leurs vies, à des fins électoralistes."

Il faut aller voir les candidats FN sur les marchés, avec leur programme à la main et les prendre à parti devant les gens: "ici vous dites une chose et là une autre. Vous mentez."

Parti hors système le FN?!!
MON OEIL ! (...tiens c'est drôle ça ;-))
Il ne se présente pas aux élections, le FN?Il refuse de toucher les 1.63 euros que l'Etat verse par voix obtenues aux formations qui ont présenté des candidats aux législatives, le FN?Il refuse le remboursement des frais de campagne de la présidentielle, le FN?Il ne bénéficie pas, comme les "grands partis", de la complaisance parfois exaspérante, des médias depuis 10 ans, le FN?

NON. NON et mille fois NON!

Camarades et amis Boyaux Rouges, le FN vous ment.
Ne tombez pas dans leur piège.

Passez outre certains a priori personnels.

Votre intérêt aujourd'hui c'est de reprendre la lutte des classes.
C'est de voter pour le SEUL parti qui a toujours accompagné les prolétaires dans cette lutte des classes.

Votre seul avenir, et votre seul devoir pour vous-même, c'est de voter ROUGE.

Alors le 10 juin, de Cauchy à Oblighem, en passant par Lens, Calais, Hesdin, Arras, jusqu'à Beaurainville ou Hénin Beaumont, il faut VOTER COMMUNISTE!

Le 10 juin, de l'Authie à la Scarpe, en passant par la Liane et la Canche, il faut VOTER COMMUNISTE!

Renvoyez le FN à son château parisien à 4.5 millions d'euros, qu'on puisse un peu respirer entre les térils!

Et comme on dit à Bollaert: "62, méfie-teu"

Fraternellement
La Louve

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Je travaille depuis 27 ans à Hénin-Beaumont et suis adhérent à la section PCF de la ville.
J'ai apprécié ton article sur les 6-2, de l'humour, de la tendresse..et une bonne analyse des manoeuvres frontistes dans la ville.

Je regrette simplement que tu n'aies pas parlé de notre section et de notre jeune et dynamique secrétaire, David Noël, qui impulse nos combats avec une belle intelligence politique ( lutte contre l'extrême droite, soutien aux ouvriers en lutte...)

Pour plus d'informations, j'invite les camarades et les nombreux lecteurs de ce blog à jeter un coup d'oeil sur celui de notre section:
http://pcfheninbeaumont.over-blog.com/

Et pour finir un p'tit slogan:" Marine, rinte din tin château à 4 millions d'euros!!"

Bises fraternelles

Simba a dit…

Bonjour La Louve,
Laisse moi te dire, sans flagornerie, combien j'apprècie ton article.

J'ai connu Hénin au temps où le Fhaine n'existait pas, le temps où les cocos "voulaient plumer la volaille socialiste", le temps de la fraternité quelquesoit son origine, le temps où on allait au cabaret, jouer au javelot...
C'était en ce joli mois de Mai 68.
C'est là que j'ai connu celle qui est toujours ma femme, à Montigny en goelle précisément.

Bref, nostalgie quand tu nous tiens.

J'espère que nos potes vont renvoyer la Marine à St Cloud, mais je tremble à l'idée qu'elle ne soit présente au second tour.

Voilà, je n'ajoute rien.

Fraternellement,
Simba

Ps: si tu veux supprimer ce post, trop personnel, je le comprendrais fort bien.

Osemy a dit…

@ Simba et @anonyme 5.44 :

Honte sur moi - je n'ai aps mentionné la section c'est nul :-( heureusement , l'erreur est réparée. Beaucoup de courage à vous tous et toutes camarades d'Hénin qui luttez contre le FN.

Simba, ton post m'a bcp touchée.
Je le publie. Pas de pb.

Et je dirais même plus: "Marine, ch'el glaine du FN, artourne à tin catio. Et du brin dans tin trognon!" ;-)

La bise très fraternelle aux copines et copains du 62!

Elodie

Pierrot a dit…

Tss tss...
Hormis une faute de goût im-par-do-nnable (préférer Lens au grand LOSC franchement :D) je ne peux qu'acquiescer et m'inquiéter. Dans le bassin minier aussi, malgré toutes ses traditions de solidarité, la tentation de stigmatiser l'autre dominé plutôt que de combattre les possédants fait son chemin.

Il n'est jamais trop tard, continuons à nous battre.

Pierre (un ch'ti, pas un boyau rouch mais je te pardonne).