jeudi 14 juin 2007

LETTRE A FRANCOIS HOLLANDE PAR RENOVACTION SOCIALISTE

Intro :-)

Cher-e-s ami-e-s du PS

Bien que membre du PCF, je me permets de relayer cette initiative importante des camarades socialistes de Rénovaction Socialiste!

C’est un début, certes, mais c’est un début important.

Evidemment la lutte va être dure pour les forces rénovatrices socialistes au sein du PS, mais c’est bien de ne pas baisser les bras devant l’ampleur de la tache - il faut commencer. Et puis, il y a quand même eu quelque 47 % de votes contre le TCE en interne, i l ne faut pas l'oublier.

Je ne l'oublie pas.

Compte tenu des circonstances aujourd’hui, tout le monde "à gauche" (TOUT LE MONDE y compris nous les communistes) , tous ceux et toutes celles qui prétendent défendre les intérêts du prolétaire, du déshérité, du précaire, tout ceux qui veulent combattre le capitalisme, tout le monde a à gagner que les militants socialistes actifs reprennent ENFIN le contrôle du PS et se débarrassent des élus et cadres qui empoisonnent la vie politique française depuis 30 ans et fnt gagner la droite, à chaque fois plus dure.

Tout le monde a à gagner que le paysage politique français soit enfin redressé et revigoré par la (ré-)emergence d’une véritable gauche, d'un vrai mouvement des partis de gauche, c’est-à-dire par la réemergence combinée de deux véritables partis, communiste et socialiste, "rénovés".

C’est CA le SEUL enjeu de la "gauche " française aujourd’hui, et pas la fusion, la liquidation des uns, des autres, la création d’un énième pseudo véhicule ou que sais-je !

L’enjeu, c’est de redessiner un paysage politique à gauche dans lequel chacun s’occupera de son jardin, ce qui n’empêche pas de se parler et de plaisanter 5 minutes au -dessus de la haie, en rapport de bons voisinage.

L’enjeu, c’est que pour les élections à venir, les électrices et électeurs qui se sentent de gauche et au-delà d’eux, les Français, ne fassent plus les frais d’une confusion idéologique et politique mortifère, qui ne sert que quelques nantis.

L’enjeu c’est qu’en effet, chacun et chacune puisse voter pour ses propres intérêts, sur des idées , des programmes, des projets de société, des CONVICTIONS.

Pas sur la "bonne tête" de X ou Y , pas terrorisé par le "vote utile", pas harcelé par le jeu d’alliances politiciennes qui ne recouvrent rien idéologiquement...

L’enjeu, c’est qu’un PS vraiment de gauche et un PCF rénové et mobilisateur puissent, le cas échéant, faire des alliances qui ne seront pas ENCORE des couleuvres à avaler et qui ne se traduiront pas par la mort annoncée de l’un ou de l’autre.

L’enjeu c’est que, si il faut aller voter pour le candidat PS au second tour, on puisse le faire certes un peu emmerdé mais PAS la mort dans l’âme (ou ne pas y aller du tout ) comme ça a été le cas cette année et comme ça l’a été depuis 2002, comme ça continuera de l'être si les choses ne changent pas très vite !

Nos divisions à gauche ne sont pas que d’égos et de personnes. Ce sont aussi des divisions idéologiques.

Elles subsisteront sans doute, car il ya des différences entre un socialiste et un communiste français, mais elle ne sont pas aussi insurmontables ni insupportables que celles qui nous séparent des socio-libéraux qui squattent honteusement le PS, du MoDem, du FN ou de l’UMP, c'est-à-dire, de la droite.

En tout cas, elles ne devraient pas l’être.

Or, que constate-t-on aujourd’hui?

Que la position officielle du PS est tellement à droite, tellement odieuse, qu’elle rend les votes de report extrêmement difficiles à se réaliser et que tout cela contribue en effet à faire gagner le droite. Corrélativement et à l'inverse, le poids du PCF est devenu si peu en accord avec les forces et les projets qu'il représente réellement qu'il favorise malgré lui la logique du vote utile.

Et qui trinque au final? Le peuple, NOUS - pas les nantis .

On ne peut plus demander aux électeurs "de gauche" de renoncer ,et renoncer encore, à leurs convictions, pour les pires des raisons.

On le voit ,ils ne VEULENT PLUS le faire, voilà le message de l’abstention aux législatives.

Et ils ont raison !

Il y en a ASSEZ d’aller voter en se pinçant le nez, en puisant au fond de soi des ressources qu’on ne soupçonnait même pas, pour faire passer des gens dont on en pense pas beaucoup mieux que ceux de l’UMP...

Donnons nous une "gauche" à la hauteur de nos souffrances et de nos espérances !

Ensuite, évidemment "que le meilleur gagne", c’est un fait ;-)

Mais voilà l’enjeu. Retrouver une vie politique saine. Pas une concurrence acharnée entre lessiviers,ou boutiquiers...

Et cet enjeu-là, il passe par la rénovation du PCF, bien sûr , et nous allons nous y atteler, c'est prévu, pour notre prochain congrès - mais il passe AUSSI par la rénovation à gauche dans le PS.

Alors oui, cet enjeu-là, vraiment débarrassé des luttes de pouvoirs personnels, il concerne TOUT le monde à gauche et c’est le seul chantier fondamental que je vois, moi, en terme de "dialogue commun" (et non de "programme commun", nuance) entre communistes et socialistes, où qu’ils se trouvent.

Aussi, bien qu’appartenant aujourd'hui au PCF ( où je me sens fort bien) et plus au PS, bien qu’étant une farouche adversaire de la fusion ou de la liquidation du PCF avec quoi que ce soit, bien qu’étant plus qu’attachée à la survie, non, à l’émergence d'un vrai communisme ( c'est à dire un communisme qui ne soit ni stalinisme ni maoisme, bref, qui ne soit pas une dérive personnaliste), je dis BRAVO aux camarades de Rénovaction et je me suis engagée à transmettre leur lettre à mes contacts sympathisants ou militants socialistes. Je vais appuyer comme je le pourrai leur action, notamment en dialoguant et en confrontant nos idées ,nos expériences etc.

Il n’y a que ceux et celles qui vacillent dans leurs convictions qui refusent la confrontation.

Ceux et celles qui sont sûrs de leurs opinions, de leur quête, doivent au contraire se battre et s’unir pour , dans un dialogue fraternel, faire que les partis de la gauche reprennent vie en France, et rapidement.

Pour ma part, je n’ai pas peur que le PCF disparaisse; au contraire , je suis confiante dans sa renaissance et je crois qu'elle ne se fera que dans les luttes. Toutes les luttes.

C’est pour cela que j’encourage les socialistes du PS dans leurs démarches, visant à rendre le PS aux militants de gauche, et à l'expurger de tout ce qui lui est aujourd'hui aussi tragiquement néfaste, et donc ,par ricochet, de tout ce qui est néfaste au paysage politique de gauche .

Renvoyez S Royal, F Hollande, DSK.... à un parti social démocrate "Délires d'avenirs".

Le nom du PS ne doit plus être usurpé par les centristes!

Plus généralement enfin, j'invite toutes les citoyennes et tous les citoyens qui se sentent "de gauche" à s'engager activement par le militantisme politique et/ ou le syndicalisme.

Adhérez, apportez vos contributions, et vos voix, pour avoir une chance d'obtenir ce que VOUS voulez vraiment.

C'est le moment où jamais de vous mobiliser en masse chez les uns ou les autres, en fonction de vos idées, pour défendre vos convictions et vos intérêts de classe.

Les temps s'annoncent durs. Très durs.

En ce qui concerne le Parti Communiste ( qui est loin d'être mort, n'en déplaise à certain-e-s), la porte est ouverte à celles et ceux qui veulent nous rejoindre dans notre combat anticapitaliste et prolétaire, un combat ambitieux et populaire.

Le seul moyen aujourd'hui de battre cette droite inhumaine, arrogante, oublieuse de ceux qui bossent pour elle, c'est de se battre pour faire vivre un PCF du 21ème siècle, et un PS vraiment socialiste.

Salutations fraternelles aux camarades de Rénovaction et à celles et ceux qui nous rejoindront, au PCF ou à Rénovaction.

La Louve (PCF)

(ps : Camarades socialistes, harcelez "la tête", faites les chier, et propagez-vous par la base. Et violemment. Adressez courriers, appels, manifestez devant Solférino, clouez les responsables au poteau à chaque fois que vous pourrez le faire , y compris publiquement, battez-vous comme des tigres et reprenez le pouvoir. Je maintiens que tout le monde en a besoin en France et en Europe.)
____________________

LETTRE A FRANCOIS HOLLANDE

"Cher camarade,

L’échec de notre Parti lors de l’élection présidentielle, et de toute la Gauche à l’occasion des élections législatives, inquiète les militants que nous sommes, et au-delà de nous-mêmes, l’ensemble de la population dont les souffrances augmentent chaque jour sous les coups de boutoirs du capitalisme hyper libéral.

Pris dans une inquiétude qui trouve ses origines dans l’échec de 2002 et dans la synthèse improductive du Congrès du Mans, notre mouvement qui réunit des militants du PS et de toute la Gauche est né le 17 décembre 2006 à la suite de la décision d’Arnaud Montebourg de faire « Le choix de l’alliance » en faveur de Ségolène Royal.

Nous nous sommes opposés à ce choix durant les primaires en attirant l’attention sur le fait que l’organisation de notre Parti n’avait pas su produire le candidat naturel susceptible de mobiliser l’ensemble des militants et des électeurs qui lui sont attachés.

Le coup de force de Ségolène Royal, sur son propre Parti, vient de produire les effets que nous redoutions. Ce détournement de l’énergie militante a fabriqué une véritable machine à perdre dont il semble que nous n’ayons pas fini de voir les effets pervers.

Toutefois, nous voudrions immédiatement attirer ton attention sur celui qui nous semble le plus insupportable et qui consiste à imaginer que la survie de l’idéal socialiste soit contrainte de passer sous les fourches caudines d’un centrisme de la complaisance idéologique.

Les tergiversations des discours sibyllins, qui viennent soutenir cette hypothèse, auront à n’en pas douter des conséquences graves sur la probité de notre Parti si elles venaient à se confirmer dans les actes.

Nous attirons ton attention de Premier secrétaire pour que tu mobilises la responsabilité qui est la tienne à notre égard, en ouvrant enfin au sein de notre organisation un véritable débat sur les enjeux réels de la société et sur la manière dont elle peut y jouer son rôle de transformation.

Quitte à perdre quelques élus, trouvons le courage de quelques idées qui ne soient pas seulement celles qui permettent les rentes politiques de certains de nos membres.

Amitiés Rénova(c)trices socialistes."

http://www.renovaction-socialiste.org

4 commentaires:

Michel GROS a dit…

Merci, ma chère camarade, de relayer cette lettre ouverte. Je parie quelle ne trouvera aucun écho auprès de son destinataire principal. Toutefois, nous espérons que dans "l'âme" (au sens freudien) de chaque militant de Gauche réside encore une petite flamme qui interdira la pente des résignations massives dont le spectacle nous est désormais infligé.

Osemy a dit…

Et bien à l'époque où j'étais au PS j'ai moi même eu l'outrecuidance d'envoyer quelques courriers à ce cher premier secrétaire (notamment une je m'en souviens très bien, au moement de "l'affaire Boniface" , et une autre sur "ce que signifie être socialiste aujourdh'ui", bref)- évidemment jamais de réponse ... Mais pas de publication non plus . Aujourd'hui, grâce à internet les choses sont un peu différentes.

Pourquoi n'envoyez vous pas ce courrier à Libé et à l'Huma?

Michel GROS a dit…

C'est en cours avec Politis etc etc

Anonyme a dit…

Merci Elodie de cette délicate attention qui à titre personel me fait plaisir vis à vis de ton auditoire communiste.
R(c)S est socialiste mais comme tu le sais ouverte vers la gauche du PS à la recherche de dialogues constructifs.
voilà pourquoi, ton attention est appréciable et signe d'ouverture, ce dont je n'ai jamais douté o:-))

Enzo d'aviolo